Prix UNESCO pour l’éducation des filles et des femmes 2016/2017 - Jury international

Les membres du Jury international du Prix UNESCO pour l’éducation des filles et des femmes ont été nommés par la Directrice générale de l’UNESCO pour un mandat initial de deux ans, sur la base de leur expérience et de leur renommée dans le domaine de l’éducation des filles et des femmes, et en tenant compte d’une répartition géographique équitable et de l’égalité entre les sexes.

Composé de cinq experts indépendants et reconnus, le jury se réunit une fois par an afin d’évaluer les candidatures au Prix et de présenter ses recommandations à la Directrice générale de l’UNESCO.

Les cinq membres du jury pour les éditions 2016/2017 du Prix sont les suivants :

Afrique - Mme Aïcha Bah Diallo (Guinée)

Mme Aïcha Bah Diallo est membre fondatrice du Forum des éducatrices africaines (FAWE) et est reconnue pour ses efforts en faveur de l’éducation des filles et des femmes. Elle est présidente du Réseau Africain de Campagne Pour l’Education Pour Tous et de TrustAfrica, parmi les rôles clés qu'elle a assumé pour réduire les obstacles liés à l'éducation pour les filles et les femmes. En tant que ministre de l'Éducation en Guinée (1990-1996), elle a lancé un programme qui a stimulé la scolarisation du nombre de filles dans les écoles de 113.000 à 233.000.

États arabes - Mme Hayat Sindi (Arabie saoudite)

Dr Sindi est la fondatrice et présidente de l’Institut pour l’imagination et l’ingéniosité d’Arabie saoudite, et cofondatrice de Diagnostics for All, une institution à but non lucratif au service du monde en développement. Elle est la première femme nommée au Conseil de la Choura, le plus haut organe consultatif de l'Arabie Saoudite. Dr Sindi est également membre du Conseil consultatif scientifique des Nations Unies et du Groupe de 10 membres soutenant le mécanisme de facilitation de la technologie. Elle fait partie des plus éminents biotechniciens du monde et est la première femme des États du Golfe à avoir obtenu un doctorat dans ce domaine. Ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO depuis 2012, elle est engagée en faveur de la promotion des femmes dans la science.

Asie et Pacifique - Mme Zheping Xie (Chine)

Dr Xie est auteure et Professeure agrégée d’éducation à l’Institut de recherche pour l’éducation de l’Université Tsinghua, en Chine. Avant de rejoindre l’université, elle a travaillé dans le cadre du Programme de coopération UE-Chine dans le domaine de l’enseignement supérieur ainsi qu’à l’Université Renmin de Chine, et a été Professeure invitée à l’École d’économie et de sciences politiques de Londres. Forte de sa grande expertise, elle conduit actuellement des travaux de recherche sur l’éducation dans la gouvernance mondiale.

Europe et Amérique du Nord - M. Maxime Forest (France)

M. Forest est chercheur associé au CEVIPOF-SciencesPo et chercheur principal et maître de conférences en études sur le genre et les ressources humaines à SciencesPo (OFCE-PRESAGE), où il occupe les fonctions de superviseur scientifique du projet EGERA financé par l’UE. Il est également membre exécutif du Haut Conseil français à l’Égalité entre les femmes et les hommes, au sein duquel il préside le comité international et européen. M. Forest apporte son expertise dans le domaine de l’égalité des genres et de l’analyse des politiques, notamment des instruments de formation à l’égalité des genres ainsi que des projets d’innovation sociale et de changement politique.

Amérique latine et Caraïbes - Mme Gloria Bonder (Argentine)

Mme le Professeur Bonder est directrice du Programme de troisième cycle sur le genre, la société et les politiques à l’Université FLACSO, en Argentine. Elle est titulaire d’une Chaire régionale UNESCO pour les femmes, la science et la technologie en Amérique latine, et coordinatrice du Réseau mondial de chaires UNESCO consacré au genre. Depuis 2014, elle coordonne le point focal de l'Amérique latine  et les Caraïbes du GenderInSITE. Mme Bonder a été distinguée par l’UNESCO comme l’une des 60 femmes ayant collaboré pour faire progresser le  mandat de l’Organisation, en représentant les voix, les aspirations et les visions de nombreuses femmes à travers le monde.