Liberté d’Expression sur l’Internet

L’UNESCO reconnaît la contribution indispensable d’Internet au développement. L’Internet fournit un volume de ressources sans précédent au service de l’information et du savoir, et offre de nouvelles opportunités tout en apportant des défis d’expression et de participation. Le principe de la liberté d’expression doit s’appliquer non seulement aux médias traditionnels, mais aussi sur Internet et sur toutes les plateformes médiatiques émergentes qui contribueront au développement, à la démocratie et au dialogue.

 

En l’intégrant à son Programme ordinaire, l’UNESCO assume sa responsabilité liée à la promotion de la liberté d’expression sur Internet. L’Organisation explore le cadre juridique et réglementaire changeant d’Internet et fournit aux États membres des recommandations visant à favoriser un environnement propice à la liberté d’expression et à la protection de la confidentialité sur l’Internet.

Suite à l’adoption de la résolution ‘’InterCONNECTer les ensembles: options pour l’action future’’ lors de la 38ème conférence générale de l’UNESCO, l’Organisation défend l’approche de l’universalité de l’Internet, qui repose sur les principes ‘’D-O-A-M’’ selon lesquels Internet doit respecter les Droits humains, les principes d’Ouverture, d’Accessibilité et de la participation de’acteurs Multiples. Ces principes sont essentiels pour assurer un réseau Internet ouvert, transparent et inclusif dans le monde entier.

L’UNESCO s’efforce de susciter un débat sur tout un ensemble de questions liées à la liberté de l’Internet aux niveaux mondial, régional et national. Une série d’ateliers t a été organisée par l’UNESCO au cours des dernières réunions du Forum SMSI et du Forum sur Liberté sur Interne, afin de saisir la dynamique complexe de la gouvernance de l’Internet concernant un large éventail de questions. Ces questions portent sur la confidentialité, la haine en ligne, la sécurité numérique pour les journalistes et le cryptage des données.

L’UNESCO développe actuellement des indicateurs de l’universalité de l‘Internet pour aider les gouvernements et les autres acteurs à évaluer leurs environnements nationaux d‘Internet et ainsi  à promouvoir les valeurs associées à l’universalité de l’Internet.