Préserver l'océan

L’océan, qui recouvre plus des deux tiers de notre Planète bleue, l’a rendue habitable. Il est à l'origine de toute forme de vie sur Terre et touche chacune de nos vies : il est la source de notre eau douce et de la moitié de l'oxygène que nous respirons, il influence également notre climat et la météo. Notre océan fournit des ressources alimentaires, des médicaments, des minéraux et des ressources énergétiques. Il abrite une multitude de formes de vie et définit les caractéristiques de la Terre.

Les conséquences directes des activités humaines sur les océans, ainsi que les conséquences indirectes, dont le changement climatique, font que la partie bleue de cette Planète bleue se réchauffe, s’élève et manque d'oxygène. La Commission océanographique intergouvernementale de l'UNESCO (COI-UNESCO) œuvre pour améliorer les réponses aux changements environnementaux sans précédent et aux impacts d’activités humaines se produisant actuellement, et pour promouvoir la bonne santé de l’océan grâce aux sciences marines. L’Afrique bénéficie d’une grande attention, de même que les petits États insulaires en développement où les moyens d’existence sont lourdement tributaires des ressources marines.

La gestion écosystémique en milieu marin exige une nouvelle génération d'outils de planification de l’aménagement de l’espace qui permettent aux responsables de la gestion des milieux marins de mettre en œuvre les meilleures politiques de gestion. La COI-UNESCO encourage l’aménagement de l'espace marin, un moyen pratique de créer et mettre en place une organisation plus rationnelle de l'utilisation de l'espace marin et des interactions entre ses différents usages, de concilier les exigences du développement avec la nécessité de protéger les écosystèmes marins afin d’atteindre des objectifs sociaux et économiques de façon concertée et planifiée. Le programme de Gestion intégrée des zones côtières (ICAM) est conçu pour soutenir les efforts de renforcement de capacités des pays membres en sciences et technologies marines.  

Le Système d'informations biogéographiques relatives aux océans (OBIS) coordonne et gère la base de connaissances de la biodiversité marine à l’échelle mondiale. Le portail d'information contient des données allant des bactéries aux baleines, de l'équateur aux pôles et de la surface aux abysses océaniques les plus profonds. Le portail est utilisé à travers le monde pour la planification de politiques de conservation de l’océan, pour la détermination des points sensibles de la biodiversité, et pour la mise en évidence des tendances mondiales de répartition des espèces.

La COI-UNESCO soutient le Mécanisme mondial d'évaluation de l’océan de l’ONU, qui qui fait périodiquement le point de l'état du milieu marin, aspects socioéconomiques compris. L’observation continue de l’océan et des mers du monde, à laquelle s’intègrent les informations déjà amassées grâce à différentes disciplines, nous permettra d’améliorer les réponses des gouvernements nationaux et de la communauté internationale aux changements environnementaux sans précédent que connaît notre planète.

Le programme d’Échange international des données et de l'information océanographiques (IODE) favorise la recherche et la gestion en milieu marin tout en facilitant l'exploitation, le développement et l'échange de données et d'informations entre les États membres. L'IODE s’emploie à réduire la « fracture numérique » en formant des spécialistes de l'information marine et en améliorant les capacités en matière de systèmes de données dans les pays en développement – tout particulièrement en Afrique. La COI-UNESCO coordonne le Système mondial d'observation de l'océan (GOOS) qui permet de fournir une approche coordonnée pour la surveillance et l'observation de l'océan à l’échelle mondiale, qui exige un effort international et une large coopération.

La surface de l’océan absorbe actuellement presque un tiers du CO2 qui est émis dans l’atmosphère par le biais des activités humaines, y compris l’utilisation de combustible fossile, la déforestation et la production de ciment. Nos programmes scientifiques soutiennent de nombreuses études sur les impacts du changement climatique, notamment le Projet international de coordination des données sur le carbone océanique (IOCCP), le Programme mondial de recherche sur le climat (WCRP) et le Groupe sur les observations océaniques pour l'étude du climat (OOPC).

 

 

Actualités

Événements

Publications