Action de l’UNESCO pour la réforme des systèmes éducatifs

Forte de son réseau mondial, l’UNESCO appuie le développement des politiques éducatives, l’analyse des politiques nationales, régionales et mondiales et des processus nationaux de planification stratégique, dans le cadre de l’Agenda mondial pour l’éducation.

L’action de l’UNESCO a pour but de satisfaire la demande croissante pour des politiques de l’éducation et une planification stratégique qui soient le produit d’un environnement mondial en mutation rapide. Elle s’exerce au travers de conseils politiques et du renforcement des connaissances, du développement des capacités, de l'assistance technique et d’un travail normatif. L’accent est mis tout du long sur la promotion de l'équité dans les systèmes éducatifs avec des mesures comme un meilleur ciblage des ressources et des interventions et la mise en place de mécanismes de suivi adéquats.

Examen des politiques

L’examen des politiques ou les analyses du secteur de l’éducation consistent à effectuer une analyse critique des aspects internes et externes d'un système éducatif. Les institutions éducatives étudient la dynamique interne du système éducatif selon des angles différents, ainsi que les conditions externes ayant un impact sur la fourniture des services éducatifs. L’UNESCO apporte aux administrations éducatives nationales une assistance technique et un appui pour le renforcement des capacités leur permettant de conduire ces analyses et examens. L’examen des politiques est adapté aux besoins particuliers des pays, incluant des thèmes comme l'évaluation générale du système éducatif, le renforcement des capacités des enseignants et des directeurs d’école, le développement de programmes d’enseignement, les politiques d’évaluation et d’appréciation des acquis et l’apprentissage mobile. Ces examens permettent par ailleurs de promouvoir de façon stratégique le dialogue, l'échange et l’apprentissage par les pairs autour des défis éducatifs et des réponses qui y sont apportées. Ils offrent la possibilité d’enrichir les réformes nationales de l'éducation à partir d’enseignements tirés de la base de connaissances internationale.

Planification sectorielle

L’UNESCO appuie le développement et le renforcement de la planification du secteur éducatif national dans le but de réaliser les cibles de l’Objectif de développement durable 4. La planification de l’éducation constitue un cadre guidant la définition des priorités et des budgets. Une planification réussie implique de larges processus consultatifs réunissant toutes les parties prenantes afin d’assurer l’appropriation nationale et l'alignement avec le développement socio-économique du pays et sa planification à long terme.

L’UNESCO soutient la planification sectorielle, notamment dans les pays confrontés à des défis particuliers pour réaliser les objectifs de l'éducation et de développement et qui ne disposent pas des capacités institutionnelles requises. L’Organisation travaille étroitement avec l’Institut International de Planification de l’Education (IIPE), des spécialistes en planification stratégique, pour la mise en place d’une réforme de l’éducation et la transformation du système.

Données de qualité

L’élaboration de politiques et de plans robustes exige des données et des informations de qualité. Le développement de systèmes d’information sur la gestion de l’éducation (EMIS/SIGE) est essentiel non seulement pour faire en sorte que la politique et la planification soient fondées sur des éléments factuels, mais aussi pour appuyer la mise en œuvre des réformes de l’éducation et des programmes, notamment par un suivi-évaluation régulier. L’UNESCO concentre son action sur l’amélioration des processus de suivi et d'évaluation, par le renforcement des capacités nationales en matière de développement et de mise en œuvre du SIGE sectoriel.

Reconstruction et réforme

De plus en plus souvent, l’UNESCO est appelée à répondre à des situations d'urgence et à contribuer à la reconstruction des systèmes éducatifs après une catastrophe naturelle ou un conflit armé. Le processus de reconstruction offre la possibilité d’introduire des réformes en profondeur et l’UNESCO mobilise une large expertise et des approches transsectorielles sur lesquelles fonder les processus de réforme et les politiques conduisant à des systèmes éducatifs plus inclusifs, plus équitables et plus efficaces pour pérenniser le développement.