Repenser l’apprentissage

Le rôle de l’UNESCO consiste à piloter la réflexion et produire des connaissances pour éclairer le débat mondial sur les politiques publiques relatives à l'éducation en vue de la formulation de stratégies nationales. Dans un monde de plus en plus incertain, complexe et contradictoire, nous devons mieux comprendre et anticiper les mutations du paysage de l’apprentissage. Nous devons également redéfinir les principes fondamentaux d’une approche humaniste de la gouvernance de l’éducation au XXIe siècle.

Repenser l’éducation

 La publication phare de l’UNESCO Rethinking Education: Towards a global common good? (2015) repense l’objectif de l’éducation et l’organisation de l’apprentissage dans un contexte mondial changeant et sert d’amorce à un dialogue et une recherche sur les politiques de l’éducation et du développement.

Cette publication est le fruit du travail d’un Groupe d’experts de haut niveau créé par la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, pour repenser l’éducation dans un monde en rapide mutation. Elle est conçue comme un appel au dialogue inspiré par une vision humaniste de l’éducation et du développement. Pour concilier le but et l’organisation de l’éducation, envisagés comme un effort collectif et sociétal dans un monde complexe, elle suggère que nous considérions l’éducation et le savoir comme des biens communs mondiaux.

Télécharger la publication :
AR | AN | FR | ES | RU | CH | Basque |Catalan | Portuguais | Khmer | Allemand | Mongol

 

Documents de travail

Pour une meilleure compréhension des problèmes actuels de l’éducation, tant au plan conceptuel que pratique, l’UNESCO publie périodiquement des documents de travail. Ces documents servent à étayer une réflexion sur les défis et les opportunités de l’éducation au XXIe siècle.

Projets de recherche

Plusieurs projets de recherche ont été lancés sur la base des défis recensés dans le document Rethinking Education, qui tournent principalement autour de l’équité et de l’utilité de l’éducation et de l’apprentissage tout au long de la vie pour les différents groupes sociaux. Les projets suivants sont actuellement en cours :

Reconnaissance, validation et certification de l’éducation de base des jeunes et des adultes en tant que fondement de l’apprentissage tout au long de la vie

Cette étude menée de concert avec l’Institut de l'UNESCO pour l'apprentissage tout au long de la vie, étudie le niveau d’intégration de l’alphabétisation et l’éducation de base des adultes dans les cadres nationaux de reconnaissance, validation et certification. Elle vise à permettre aux jeunes et aux adultes défavorisés d’obtenir plus facilement des qualifications reconnues.

Repenser l’éducation et l’apprentissage tout au long de la vie des adultes : points de vue de la société civile dans l’ensemble du monde

L’UNESCO s’est associée au Conseil international d'éducation des adultes (CIEA) en vue d’organiser une série de consultations régionales menées par la société civile portant sur les défis de l’éducation des jeunes et des adultes dans un monde de plus en plus complexe, incertain et contradictoire. Ces consultations portent sur les stratégies, les programmes et les pratiques pouvant permettre la réalisation de l’agenda Éducation 2030 dans les années à venir. Ces dialogues auront lieu tout au long de l’année 2016, dans toutes les régions du monde.

Savoir autochtone et politiques de l’éducation an Amérique latine

Cette étude menée conjointement avec le Bureau régional de l'UNESCO pour l'éducation en Amérique latine et dans les Caraïbes (OREALC) de l’UNESCO vise à estimer dans quelle mesure la vision du monde et les systèmes de savoir autochtones sont pris en compte dans les politiques et les pratiques éducatives en Bolivie, en Équateur et au Pérou et comment leur inclusion pourrait servir de levier pour améliorer la pertinence de l’éducation. Cette étude sera complétée par un rapport thématique sur la situation des peuples autochtones dans l’éducation en Amérique latine qui s’élabore actuellement avec le Latin American Laboratory for Assessment of the Quality of Education (LLECE).

Mobiliser les cultures locales pour le progrès de l’éducation en Afrique subsaharienne : examen des politiques et des pratiques éducatives

Mené en coordination avec le Bureau de l'UNESCO à Dakar, et avec la participation des cinq bureaux régionaux de l’UNESCO en Afrique subsaharienne, cette étude a pour objet de documenter et compiler des exemples édifiants des valeurs culturelles et traditionnelles qui ont été mises à profit et mobilisées pour enrichir les politiques et les pratiques éducatives dans les pays africains. Elle porte principalement sur les convergences avec l’agenda Éducation 2030, grâce à une participation de toute la société et avec l’aide de tous les canaux disponibles : formels, non formels et informels.

Évaluer les compétences en initiation aux médias et à l'information

Ce projet teste des outils d’évaluation des compétences des enseignants en vue d’une analyse critique des informations véhiculées par divers médias. Un projet pilote est actuellement mené au Brésil, en Colombie, en Équateur, au Guatemala, à la Grenade et au Honduras, en coopération avec la Division des sociétés du savoir de l’UNESCO, le Bureau régional de l'UNESCO pour l'éducation en Amérique latine et dans les Caraïbes et le Latin American Laboratory for Assessment of the Quality of Education (LLECE).

Les jeunes face aux réalités changeantes : repenser la pertinence de l’enseignement secondaire en Amérique latine

Ce projet étudie comment l’éducation formelle, en particulier secondaire, peut être rendue plus pertinente et adaptée aux besoins et aux aspirations des apprenants. Une première étude s’intéresse aux tendances régionales du désengagement des jeunes de l’enseignement secondaire dans la région Amérique latine et Caraïbes. Produite en coordination avec le Bureau international d’éducation et l’Institut international de l'UNESCO pour la planification de l'éducation à Buenos AiresYouth and Changing Realities: Revisiting the relevance of secondary education in Latin America sera publiée en anglais et en espagnol fin 2016.

Possibilités d’apprentissage post-élémentaire en Afrique subsaharienne : explorer les points de vue des jeunes

Menée en coordination avec le Bureau régional de l’UNESCO à Dakar et la participation des cinq bureaux régionaux de l’UNESCO en Afrique subsaharienne, cette étude vise à évaluer la pertinence des dispositions éducatives concernant la jeunesse (tranche d’âge des 15-24 ans) en Afrique subsaharienne par l’analyse des enquêtes menées auprès des jeunes de la région et des avis des apprenants sur la question de savoir dans quelle mesure les possibilités d’éducation et d’apprentissage répondent à leurs aspirations et à leurs besoins.

La culture du test : moteurs et effets socioculturels dans la région Asie-Pacifique

La région Asie-Pacifique assiste au développement d’une « culture du test », et les politiques éducatives de beaucoup de pays visent principalement à augmenter le niveau des résultats d’apprentissage des étudiants. Si cette évolution peut être considérée comme un effort pour améliorer la qualité de l’éducation, elle risque de nuire à d’autres aspects fondamentaux de l’apprentissage qui ne peuvent souvent pas être mesurés par des tests et des examens. Cette étude menée en coordination avec le Bureau régional pour l'éducation en Asie et dans le Pacifique de l'UNESCO, vise à analyser les moteurs socioculturels qui se cachent derrière la « culture du test » et leurs effets sur la pertinence de l’éducation pour les jeunes, les cultures locales et comme facteur éventuel de désengagement, tout en s’intéressant à leurs effets sur les politiques et les pratiques de l’éducation et sur le développement global des étudiants.