Sécurité des journalistes

La promotion de la sécurité des journalistes et la lutte contre l’impunité de ceux qui les agressent sont des éléments centraux de l’action de l’UNESCO visant à soutenir la liberté de la presse sur toutes les plates-formes médiatiques. En moyenne, tous les cinq jours un journaliste est tué pour avoir informé le public. Les agressions contre les professionnels des médias sont souvent perpétrées dans des situations non conflictuelles par des groupes du crime organisé, des milices, le personnel de sécurité et même la police locale, faisant des journalistes locaux les cibles les plus vulnérables. Ces agressions comprennent l’assassinat, l’enlèvement, le harcèlement, l’intimidation, l’arrestation illégale et la détention arbitraire.

 

L’impunité pour les crimes commis contre les médias nourrit et perpétue le cycle de la violence et l’autocensure qui en découle prive la société d’information et entame la liberté de la presse. Ceci a des répercussions directes sur les efforts des Nations Unies pour promouvoir la paix, la sécurité et le développement durable en s’appuyant sur les droits de l’homme.

Dans le cadre du Plan d'action des Nations Unies sur la sécurité des journalistes et la question de l’impunité, les actions sont organisées autour de six axes : définition de normes et prise de décision ; sensibilisation ; suivi et rapport ; renforcement des capacités ; recherche universitaire ; et construction de coalitions. Le Plan d’action des Nations Unies est le premier effort concerté dans le système de l’ONU qui traite ces questions via une approche holistique et multipartite et qui réunit des organisations des Nations Unies, des autorités nationales, les médias et des organisations de la société civile. Il contribue directement à la réalisation du Programme de développement à l’horizon 2030 et des Objectifs de développement durable.

Le Directeur général de l’UNESCO Condamne chaque assassinat de journalistes depuis 1997 et présente le Rapport sur la sécurité des journalistes et la question de l'impunité au Conseil intergouvernemental du Programme international pour le développement de la communication (PIDC) depuis 2008. Ce rapport réunit les informations mises à jour, soumises par les Etats membres sur la base du volontariat, sur l’état des enquêtes judiciaires sur les meurtres de journalistes.

Actualités

Événements

Publications