Développer une gestion durable

Cet axe d’étude concerne la sécurité et la fiabilité des ressources en eaux souterraines qui sont une nécessité vitale pour la vie humaine, le développement économique et social, l’élimination de la pauvreté et le bon fonctionnement des écosystèmes. La gestion durable des eaux souterraines repose sur des approches et des études holistiques, multidisciplinaires et respectueuses de l’environnement, qui traitent des aspects quantitatifs et qualitatifs et incluent les relations eaux souterraines-eaux superficielles ainsi que les écosystèmes dépendants des eaux souterraines et les modalités d’aménagement du territoire. Ces études prennent en compte les traditions éthiques, religieuses et culturelles de la société et devraient être fondées sur une approche participative qui associe les responsables de la prise des décisions et de l’élaboration des politiques, les hydrologues, les spécialistes de la gestion et de la planification des ressources en eau, les parties prenantes dans ce domaine et le grand public. Cet axe d’étude porte sur les aspects quantitatifs de la gestion et de la protection des ressources en eaux souterraines.
 
L’exploitation et la gestion durables des ressources en eaux souterraines dépendent dans une très large mesure de la connaissance des systèmes aquifères, des taux de recharge et de décharge ainsi que des réserves d’eaux souterraines. Les changements et la croissance démographiques observés dans plusieurs régions, qui s’accompagnent d’une augmentation de la demande en eaux souterraines pour la consommation et d’autres utilisations, ainsi que l’influence du changement climatique sont d’autres facteurs qu’il faut étudier pour assurer une exploitation et une gestion durables de cette ressource face aux besoins futurs. Une attention particulière doit aussi être portée à la gestion des ressources en eaux souterraines non renouvelables dont l’exploitation aboutit toujours à une diminution des réserves.
 
Objectifs spécifiques
  • Promouvoir des mesures permettant d’appliquer les principes d’une gestion durable des ressources en eaux souterraines, et les inclure dans des plans-cadres nationaux de gestion des ressources en eau, documents de base pour la gestion intégrée des ressources en eau et leur protection respectueuse de l’environnement.
  • Étudier des méthodes d’exploitation et de protection rationnelles des ressources en eaux souterraines afin de réduire au minimum les conséquences écologiques et sociales pour les populations et les systèmes d’approvisionnement en eau, et proposer des mesures appropriées de remise en état/reconstitution des aquifères épuisés.
  • Gérer et concilier les demandes contradictoires de ressources en eaux souterraines, en particulier dans les régions arides et semi-arides, afin de réduire les risques liés aux effets de la sécheresse en utilisant des modèles pertinents et en tenant compte du nombre limité de données disponibles sur les eaux souterraines dans les pays en développement.
  • Elaborer de nouvelles cartes et représentations visuelles des ressources en eaux souterraines à différentes échelles, avec les indications et normes correspondantes ainsi que les méthodes d’évaluation, de cartographie et de présentation de ces ressources en superficie et en trois dimensions (WHYMAP).
  • Renforcer la gouvernance des eaux souterraines et les droits des utilisateurs dans les situations d’urgence (catastrophes naturelles, pollutions d’origine humaine), et mieux sensibiliser le public à la gestion des eaux souterraines dans ces situations à partir de l’expérience et de connaissances historiques.