L'écohydrologie urbaine

Les populations urbaines sont très demandeuses de ressources et services permettant la vie, y compris l’eau, ce qui est une des principales causes de la crise mondiale de l’eau. L’expansion dynamique des villes se caractérise par des zones d’aménagement urbain très diverses et de « nouveaux écosystèmes » qui ont un impact sur la durabilité des villes. La qualité de vie et la santé humaine sont donc une priorité absolue pour un aménagement urbain durable, d’où la nécessité d’un nouveau paradigme de la gestion holistique des villes. En ce qui concerne le cycle de l’eau, la gestion des eaux de ruissellement est un aspect majeur. Cependant, dans les zones urbaines, une nouvelle façon de concevoir la gestion des eaux pluviales peut s’opérer avec les plans de gestion des bassins et, depuis peu, avec les biotechnologies écohydrologiques pour l’épuration et la rétention des eaux. Envisager, dans la planification spatiale de la ville, de développer la rétention d’eaux pluviales épurées dans des « zones vertes », a pour effet de donner naissance à un « paysage urbain bleu-vert » accueillant et consommant moins d’énergie, rejetant et accumulant moins de polluants et où la santé ainsi que les valeurs esthétiques et culturelles se trouvent améliorées.
 
Objectifs spécifiques
  • Définir et promouvoir de bonnes pratiques pour réduire le phénomène d’éclusées des eaux pluviales urbaines en développant des systèmes d’infiltration, d’épuration et de rétention des eaux de ruissellement.
  • Élaborer des lignes directrices pour un aménagement urbain durable fondé sur l’association d’un urbanisme sensible aux questions de l’eau et de technologies écohydrologiques pour améliorer la qualité de vie et la situation économique dans les systèmes urbains ainsi que l’adaptation aux variations climatiques mondiales.
  • Mettre au point et renforcer les cadres et méthodes de coopération dans des platesformes multipartenaires et améliorer la participation du public aux recherches axées sur la demande et à l’application effective des récents résultats de l’écohydrologie au service de la gestion intégrée des eaux urbaines (IUWM).