Le renforcement de l'écosystème des bassins versants

Ce concept est une réponse écohydrologique fondée sur l’hypothèse que face à des changements planétaires intenses, il ne suffit pas de protéger les écosystèmes contre la croissance démographique, la consommation d’énergie et de matière et l’instabilité croissante du climat. Il faut réguler le « nouvel écosystème (modifié par l’être humain) », sa structure et ses processus (systèmes permettant la vie) afin d’accroître la « capacité de charge » (qualité de l’eau, rétablissement de la biodiversité, services de l’écosystème à la société, résilience des écosystèmes fluviaux).
 
Objectifs spécifiques
  • Mieux comprendre le rôle joué dans le cycle hydrologique par les différents types d’écosystèmes terrestres et humides répartis dans un bassin versant.
  • Appuyer la réalisation d’études, dans des sites de démonstration, sur le rôle de l’hydrodynamique et de la structure biologique d’un bassin fluvial dans la réduction de diverses formes de pollution.
  • Mettre au point des méthodes permettant d’atténuer l’effet de la structure démographique et socioéconomique d’un bassin sur le bilan hydrique des nutriments et des polluants présents dans les rivières.
  • Développer et partager les connaissances sur l’intégration des techniques écohydrologiques dans les bonnes pratiques agricoles et environnementales pour réduire la pollution diffuse des paysages.