L’éducation relative à l’eau

Pour relever les défis identifiés dans les cinq thèmes précédents, il faut poursuivre les efforts en vue d’améliorer et d’actualiser l’éducation relative à l’eau à tous les niveaux. Par conséquent, il convient de donner à cette éducation un sens plus large que celui d’enseignement des sciences hydrologiques et des disciplines scientifiques annexes. Pour la huitième phase du Programme hydrologique international (PHI), l’éducation relative à l’eau inclut une approche multidisciplinaire et
interdisciplinaire visant à faire progresser la connaissance scientifique en formant des chercheurs, et à renforcer le secteur de l’eau en formant des professionnels et des décideurs. Elle suppose aussi une coopération avec les professionnels des médias de masse et communautaires pour améliorer leur capacité d’informer avec exactitude et efficacité sur tout ce qui touche à l’eau. Sont prévues également des stratégies d’éducation communautaire visant à promouvoir la préservation de l’eau dans les communautés et à renforcer les compétences dans le domaine de la cogestion des ressources en eau au niveau local. Enfin, les mesures destinées à faire en sorte que le thème de l’eau occupe une place significative dans les programmes du jardin d’enfants à la terminale sont considérées comme faisant partie intégrante de l’agenda de l’éducation relative à l’eau.

Le principal problème lié à la mise en pratique des divers axes d’étude relevant de ce thème tient à la nécessité de mobiliser des ressources humaines suffisantes pour entreprendre des activités d’éducation et de renforcement des capacités. Malgré l’action engagée durant la sixième phase du PHI (2002-2007) et l’extension substantielle des activités du PHI pendant la septième phase (2008-2013) dans le domaine de l’éducation relative à l’eau, il faudra, lors de la huitième phase, multiplier les efforts pour attirer et soutenir des scientifiques, des enseignants et des animateurs locaux travaillant dans ce secteur pour atteindre les objectifs fixés. Le réseau des centres UNESCO de catégorie 2 relatifs à l’eau jouent à cet égard un rôle important.