Du présent à l'avenir

Il faut mettre en place des politiques et stratégies nouvelles et innovantes pour traiter la question de la gestion durable des ressources en eau douce. Les effets néfastes de l’utilisation non durable de l’eau sur les populations et les écosystèmes sont à l’origine d’un mouvement croissant en faveur d’une approche écologique de la gestion et du droit de l’eau. L’objectif est de trouver un équilibre entre deux formes d’utilisation de l’eau : l’une au service des besoins des êtres humains et de l’économie, et l’autre pour le maintien de l’intégrité de l’écosystème et de la durabilité de l’environnement. Pour parvenir à cet équilibre, il faut concilier des objectifs apparemment bien distincts, à savoir le développement socioéconomique et la protection/préservation de l’environnement. L’objet de cet axe d’étude est de prévoir et planifier la rareté de l’eau en mettant en valeur des ressources en eau alternatives et non conventionnelles.
 
Objectifs spécifiques
  • Prévoir et planifier la rareté de l’eau afin d’assurer un avenir viable en parvenant à un consensus international et régional sur la manière de traiter ce problème, mieux mesurer et prendre en compte l’eau douce, développer et améliorer les outils de prévision pour la planification et la gestion de l’eau, renforcer la gestion et le partage de l’eau pendant les périodes de pénurie, mieux comprendre les services liés à l’eau et les besoins de l’écosystème, améliorer la valorisation de l’eau, concevoir des systèmes permettant de vivre avec la pénurie compte tenu du changement climatique en cours, et rechercher de nouvelles formes de gestion des ressources.
  • Exploiter des ressources en eau alternatives, non conventionnelles, économiquement rationnelles et respectueuses de l’environnement (eau dessalée et eaux usées traitées, par exemple) ainsi que des techniques classiques d’accroissement des ressources en eau (transfert, réutilisation et captage de l’eau) en encourageant l’utilisation à l’échelle mondiale des technologies et des expériences positives d’augmentation de l’offre d’eau.
  • Développer et promouvoir des technologies et outils novateurs permettant d’économiser l’eau et les faire mieux accepter par le public comme des mesures d’adaptation à la pénurie.