Sport et antidopage

L’UNESCO est l’agence spécialisée des Nations Unies chef de file pour l’éducation physique et le sport (EPS). Dans cette perspective, elle offre assistance et conseils aux gouvernements, aux ONG, et aux experts pour débattre des défis du développement de l’éducation physique et du sport. Elle aide et conseille les États membres souhaitant élaborer ou renforcer leur système d’éducation physique. Et elle propose son expertise dans la conception et l’exécution des programmes de développement dans le domaine du sport.

Par ailleurs, l’UNESCO joue le rôle de secrétariat pour le Comité intergouvernemental pour l’éducation physique et le sport (CIGEPS).

Dans l’environnement sportif extrêmement compétitif d’aujourd’hui, les athlètes et le personnel qui les encadre sont soumis à une pression croissante pour faire tout ce qu’il en coûtera pour gagner. De ce fait, l’utilisation de substances et méthodes améliorant les performances se généralise. Ce phénomène ne se limite pas aux sportifs de haut niveau ; les jeunes et les sportifs amateurs sont eux aussi poussés au dopage. Le dopage met en péril le fondement moral et éthique du sport ainsi que la santé de ceux qui y recourent.

L’UNESCO participe activement à la lutte contre le dopage, dans le souci de sauvegarder la justice et l’équité dans le monde du sport et de protéger les jeunes pratiquant un sport.