Viabilité des médias communautaires

Les médias communautaires, qu’ils soient radiodiffusés ou en ligne, sont essentiels pour assurer le pluralisme des médias et la liberté d’expression, et constituent un indicateur d’une société démocratique en bonne santé. En tant qu’alternative aux médias publics et commerciaux, sans oublier les réseaux sociaux, ils se caractérisent par la participation des communautés qu’ils servent, ainsi que leur responsabilité vis-à-vis de celles-ci. Ils sont davantage axés sur les questions d’intérêt local et facilitent la création de plateformes de débat et de discussion.
 

L’UNESCO plaide pour des médias communautaires indépendants gérés pour et par la communauté. Nous soutenons cet effort à travers des activités de renforcement des capacités et de formation, telles que le projet « Renforcer les radios locales par le biais des TIC ». Les radios communautaires en particulier constituent d’importants dispositifs de sensibilisation auprès des populations rurales ou vivant dans des zones difficiles d’accès, en leur garantissant un meilleur accès à l’éducation, à l’expression personnelle et à la communication. Ces stations radio permettent aux communautés de s’approprier leur propre développement et donc de devenir aptes à exprimer publiquement des opinions ou à débattre de divers sujets, ainsi qu’à promouvoir la culture, l’histoire et la langue de leur communauté.

Conformément aux Recommandations sur la viabilité des médias de proximité récemment adoptées, la viabilité à long terme des médias communautaires doit être encouragée par des stratégies et des politiques de soutien. Cela inclue notamment une reconnaissance juridique, un accès équitable en matière de spectre et d’octroi de licences, des sources de financement durables, et la participation aux réflexions liées à la transition numérique.