Manifestation parallèles - 20 mai

Promouvoir l'éducation pour la dignité, la prospérité et la justice

Gouvernance mondiale de l'objectif et des cibles pour l’Éducation dans les ODD

Organisateurs : Réseau pour les politiques internationales et la coopération en matière d’éducation et de formation (NORRAG), Campagne pour l'éducation populaire (CAMPE- Bangladesh) & Campagne mondiale pour l'éducation (CME)

Moderateur : M Kenneth King, Norrag

Intervenants : 

​M. Manzoor Ahmed, Université BRAC
Mme Rasheda Chowdoury, Campagne pour l'éducation populaire Campagne Bangladesh et Campagne mondiale pour l'Éducation
M. Michel Carton, Norrag
Mme Valerie Liechti, agence suisse pour le développement et la coopération (SDC)

Cette manifestation parallèle porte un regard critique sur la gouvernance mondiale et nationale de l'objectif proposé pour l’éducation et de ses cibles sous trois aspects : a) leur application universelle au “Nord et au Sud”, reconnaissant leurs responsabilités communes mais différenciées b) leur lien avec une croissance inclusive, résiliente et durable et c) leur lien avec des institutions participatives, notamment dans les sociétés post-conflit. Le panel représente deux réseaux mondiaux, la société civile, une agence bilatérale et le monde universitaire.

 

Violence, vulnérabilité et voix : mettre fin à la violence sexuelle dans et autour de l’école, faire progresser l'égalité des sexes dans l'éducation

Organisateurs : Plan international & Initiative des Nations Unies pour l’éducation des filles (UNGEI)

Modérateur : Mme Nora Fyles, Chef du secrétariat, Initiative des Nations Unies pour l’éducation des filles

Intervenants :

M. Vernor Muñoz – Conseiller mondial pour l’Éducation, Plan International et ancien Rapporteur spécial des Nations Unies pour le Droit à l’éducation
S.E. M. Augusto Espinosa – ministre de l'Éducation, Équateur
Mme Cassandra Hallett DaSilva – Secrétaire générale, Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants
Mme Fanny Gazagne – Chargée de mission Éducation et développement au Ministère des Affaires Étrangères et du Développement International, France
Hijab Zahra, Avocat pour les jeunes, Pakistan

La violence sexuelle à l’école est un problème à l’échelle mondiale qui freine l'éducation de millions d'enfants partout dans le monde, limitant la perspective de réaliser l'égalité des sexes à l’école. Dans le contexte du Forum mondial de l’éducation et de l’agenda post-2015, les panélistes débattront du consensus qui se dessine dans le monde sur ce problème et ils proposeront des mesures concrètes pouvant être adoptées par les principales parties prenantes pour faire progresser l'égalité des sexes dans l'éducation et veiller à ce que tous les enfants apprennent sans peur. 

Protéger l'éducation, les écoles et les universités des attaques et d’un usage militaire

Organisateurs : Gouvernement de Norvège, Campagne mondiale pour l'éducation (CME)

Moderateur : Mme Ita Sheehy, UNHCR

Intervenants :

Bjørn Haugstad, Secrétaire d'État, gouvernement royal de Norvège
Bede Sheppard, Human Rights Watch / GCPEA
Camilla Croso, Campagne mondiale pour l'éducation
Zehra Arshad, Coalition du Pakistan pour l'éducation
Silvia Alonso Felix, Incidencia Civil en la Educación, Mexique
Refaat Sabbah, Coalition de Palestine pour l’éducation

La fréquence et la brutalité des attaques contre l'éducation et la communauté éducative – contre des élèves, des enseignants, des écoles et d'autres acteurs éducatifs – et l'appropriation d’installations éducatives à des fins militaires sont une grave source d'inquiétude car elles sapent de façon majeure la réalisation du droit de l'éducation au niveau mondial. De telles attaques et le mauvais usage des installations éducatives ont des effets durables sur les personnes visées directement et sur la force et la résilience du système éducatif tout entier.
Cette manifestation débattra de la nature et de l'impact des attaques récentes sur l'éducation et de l’utilisation des installations scolaires à des fins militaires, avec des représentants de la société civile nationale et des experts mondiaux. Elle s’intéressera aussi aux stratégies proposées pour prévenir et riposter à la fois aux attaques et aux usages militaires, en mettant l’accent en particulier sur les Lignes directrices pour la protection des écoles et des universités contre l’utilisation militaires élaborées dans le cadre d'un processus de consultation conduit par la Coalition mondiale pour la protection de l’éducation contre les attaques (GCPEA) en 2012 et achevé sous l’égide de la Norvège et de l'Argentine.

Éducation et crise : vers une riposte renforcée

Organisateurs : Save the Children & Réseau interorganisations pour l'éducation dans les situations d'urgence (INEE)

Intervenants :

INEE
Save the Children
Rep. Nations Unies pour le Soudan du Sud ou rep. gouv. Liberia
Rep. gouv. Pakistan
Donateur

Du 11 au 22 mai 2015, le Réseau interorganisations pour l'éducation dans les situations d'urgence (INEE) organise une consultation mondiale sur le thème « Éducation et crise : vers une riposte renforcée » dans le cadre du processus de préparation au Sommet d'Oslo sur l'Éducation au développement. Cette manifestation sera pour les participants du Forum l’occasion de partager leurs vues sur ce sujet et, en particulier, sur les moyens d’améliorer l'architecture d'aide existante et la coordination afin de mieux assurer que l'éducation de qualité soit accessible à tous les enfants en période de crise.

Transformer les milieux d’apprentissage et de formation : faire progresser l'éducation au développement durable par le biais d'une approche « Institution entière »

Organisateurs : Centre pour l'éducation à l’environnement (CEE), Banque africaine de développement (BAD), Fondation pour l'éducation à l'environnement (FEE) & Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE)

Moderateurs : Akpezi Ogbuigwe, Centre Anpez pour le déveppement, Nigeria ou Heila Lotz-Sistika, Université de Rhodes

Intervenants :

Thiagarajan Nadeson, FEE/WWF
Etienne Porgo, Spécialiste en chef de l’éducation, département du développement humain et social du Groupe Banque africaine de développement, Banque africaine de développement
Pramod Kumar Sharma, CEE
Mahesh Pradhan, PNUE
Tomoko Shibao, ACCU

Le Programme d'action mondiale pour l’éducation au développement durable (EDD), lancé à l’occasion de la Conférence mondiale sur l’EDD organisée au Japon en novembre 2014 et faisant suite à la Décennie des Nations Unies pour l'EDD identifie des approches « institution entière » comme l’un des cinq domaines d’action prioritaire afin de générer et de généraliser des actions EDD dans les années à venir. Les environnements d'apprentissage durables, tels que les éco-écoles ou les campus verts, permettent aux éducateurs et aux apprenants d'intégrer les principes de la durabilité dans leur pratique quotidienne. La transformation des environnements d’apprentissage et de formation concerne non seulement une gestion plus durable des équipements physiques, mais aussi un changement dans l’éthique et la structure de gouvernance de l'institution toute entière. L'intégration du développement durable à toute l'institution permet aux apprenants de pratiquer celui-ci dans leur vie quotidienne – afin de vivre ce qu'ils apprennent.

Une réponse mondiale à la privatisation et à la commercialisation de l'éducation

Organisateurs : Internationale de l’Éducation (IE) & Campagne mondiale pour l'éducation (CME)

Moderateur : Mme Karen Mundy, Directrice technique, Partenariat mondial pour l'éducation

Intervenants

Mme Camilla Croso, Campagne mondiale pour l'éducation
M. David Archer, Directeur du développement des programmes, ActionAid international
M. Angelo Gavrielatos, Directeur de projet, Internationale de l’éducation
M. Antoni Verger, enseignant-chercheur, université de Barcelone
Mme Sonia Chebbi, Déléguée permanente, FICEMEA

La croissance rapide au niveau mondial de la privatisation et de la commercialisation de l’éducation pose une menace particulière pour le droit universel à l'éducation. Les partenariats publics-privés et les écoles privées pratiquant des tarifs peu élevés ont été salués par différents acteurs comme la solution pour traiter les problèmes des systèmes éducatifs. Mais que voit-on en réalité ? Cette manifestation problématise l'expansion des activités et initiatives à but lucratif et « commerciales » dans l'éducation, spécifiquement pour l’enseignement et l’apprentissage, et elle dessine les grandes lignes des conséquences sur les systèmes éducatifs et la justice sociale plus largement.

Le rôle des compétences douces dans l'avenir de l’éducation mondiale

Organisateurs : Fondation LEGO & Brookings Institute

Intervenants :

Mme Hanna Rasmussen, Fondation LEGO
Mme Rebecca Winthrop, Brookings

À la différence de l'alphabétisation et de la numératie, les compétences douces sont fréquemment oubliées par les parents, les éducateurs et les décideurs, bien qu’elles soient essentielles au développement des enfants. Cette séance plaidera à la fois pour une évaluation des compétences formelles et des compétences douces et elle présentera les recherches de pointe par le biais d’activités pratiques interactives avec les participants à la manifestation.

Des OMD aux ODD : réaliser la promesse d’une éducation inclusive de qualité pour les enfants handicapés

Organisateur : Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF)

Moderateur : M. Jo Bourne, Directeur mondial pour l’éducation, UNICEF

Intervenants :

Mme Liliana Preoteasa, Sous-secrétaire d'État pour l’enseignement pré-universitaire, Roumanie
M. Kamal Lamichhane, Centre pour la recherche sur la coopération internationale et le développement éducatif (CRICED), Japon
Mme Phylis Magrab, université de Georgetown, Etats-Unis
Rabjyot Singh Kohli, enfant handicapé, Inde

Ces 15 dernières années ont vu des progrès substantiels dans l'enseignement primaire et secondaire, mais dans la plupart des pays à revenu faible et moyen, un ensemble d’obstacles fait que les enfants handicapés ont encore moins de probabilité d’être scolarisés, plus de chances de décrocher précocement et moins de probabilité d’acquérir des compétences essentielles comme la lecture, l'écriture et les mathématiques, que les enfants non handicapés. Pendant cette séance, les intervenants, représentant les points de vue des politiques, de l'économie, des praticiens et des consommateurs se livreront à un débat interactif sur des problèmes posés par un modérateur et les participants. Les problématiques porteront notamment sur le fait de savoir si les enfants handicapés ont été oubliés par les OMD, les cibles et les indicateurs qui devraient être inclus dans les ODD, comment traiter les lacunes en matière de données et de financement, et ce qui manque éventuellement dans le Cadre d’action.

Plaider en faveur d’écoles sûres

Organisateurs : Plan international, Fédération internationale de la Croix-Rouge (FICR), Save the Children, World Vision, Bureau des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophes (UNISDR), Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), Global Facility for Disaster Reduction and Recovery (GFDRR) & UNESCO

L'Initiative mondiale pour une école sûre (WISS), lancée à l’occasion de la 3ème Conférence mondiale sur la réduction des risques de catastrophes (DRR), est une initiative multipartenaires conduite par les gouvernements, faisant office de partenariat mondial pour promouvoir la mise en place d’écoles sûres au niveau national. Elle repose sur le Cadre scolaire sûr complet, qui vise à sécuriser les écoles contre tous les dangers, assurant l'éducation en situation d’urgence et incluant l’éducation à la réduction des risques de catastrophes. La séance débattra des progrès accomplis à ce jour.

 

Co-organisateurs