L'UNESCO en bref

UNESCO in brief

Les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes et des femmes, c’est dans l’esprit des hommes et des femmes que doivent être élevées les défenses de la paix.

Constitution de l’UNESCO

Qu'est ce que l'UNESCO?

L'UNESCO est l'Organisation des Nations Unies pour l'Education, la Science et la Culture. L'UNESCO cherche à instaurer la paix par la coopération internationale en matière d'éducation, de science et de culture. Les programmes de l'UNESCO contribuent à la réalisation des objectifs de développement durable définis dans l'Agenda 2030 adopté par l'Assemblée générale des Nations Unies en 2015.

Notre vision

La coopération politique et économique des gouvernements ne suffit pas à assurer l’adhésion durable et sincère des peuples. La paix doit être fondée sur le dialogue, la compréhension mutuelle ainsi que la solidarité intellectuelle et morale de l'humanité.

Dans cet esprit, l'UNESCO développe des outils éducatifs pour aider chaque individu à vivre en tant que citoyen du monde. L'UNESCO travaille pour que chaque enfant et chaque adulte ait accès à une éducation de qualité. L'UNESCO renforce les liens entre les Nations en promouvant le patrimoine culturel et l'égalité de toutes les cultures. L'UNESCO favorise les programmes et les politiques scientifiques qui sont des plateformes de développement et de coopération. L'UNESCO défend la liberté d'expression, un droit fondamental et une condition essentielle pour la démocratie et le développement. Servant de laboratoire d'idées, l'UNESCO aide les pays à adopter des normes internationales et gère des programmes qui favorisent la libre circulation des idées et le partage des connaissances.

La vision fondatrice de l'UNESCO est née en réponse à une guerre mondiale marquée par des violences racistes et antisémites. 70 ans après et de nombreuses luttes de libération plus tard, le mandat de l'UNESCO est plus pertinent que jamais. La diversité culturelle est attaquée et de nouvelles formes d'intolérance, de rejet des faits scientifiques et de menaces à la liberté d'expression menacent la paix et les droits humains. Le devoir de l'UNESCO est de réaffirmer les missions humanistes de l'éducation, de la science et de la culture.

Pour aller a l'essentiel: une sélection des réussites de l'UNESCO

Documents stratégiques

L'UNESCO a un rôle unique à jouer dans le renforcement des fondements d'une paix stable et d'un développement équitable et durable. Promouvoir la coopération dans le domaine de l'éducation, des sciences, de la culture, de la communication et de l'information est essentiel alors que les sociétés du monde entier font face aux pressions croissantes de nombreux changements et que la communauté internationale est confrontée à de nouveaux défis.

Le document 37 C/4 (2014-2021) approuvé par la Conférence générale de l'UNESCO définit une vision stratégique commune pour l'Organisation pour les huit prochaines années et le siècle à venir.

Les orientations stratégiques énoncées dans le document 37 c/4 sont traduites dans un document qui définit un programme et un budget document 39 C/5 (2018-2019), couvrant un cycle de quatre ans, tandis que l'allocation budgétaire pour les programmes sera adaptée tous les deux mois.

Les projets de l'UNESCO dans le monde


L’histoire de l’UNESCO

Dès 1942, en temps de guerre, les gouvernements des pays européens, qui affrontaient l'Allemagne nazie et ses alliés, se réunirent au Royaume-Uni pour la Conférence des ministres alliés de l’éducation (CAME). La Seconde Guerre mondiale était loin d'être terminée, mais ces pays cherchaient des moyens pour reconstruire leurs systèmes éducatifs une fois la paix rétablie. Très rapidement, le projet a pris de l'ampleur, puis une dimension universelle. Sur proposition de la CAME, une Conférence des Nations Unies pour la création d'une organisation éducative et culturelle (ECO/CONF) a été convoquée à Londres du 1er au 16 novembre 1945. Dès que la guerre a pris fin, la conférence s'est ouverte. Elle a réuni les représentants de 44 pays. Ils ont décidé de créer une organisation qui incarne la culture de la paix. A leurs yeux, la nouvelle organisation devait enraciner la « solidarité intellectuelle et morale de l'humanité » et, ce faisant, prévenir le déclenchement d'une autre guerre mondiale. Pour en savoir plus sur l'histoire de l'UNESCO, consultez les archives de l'UNESCO.

Le siège de l'UNESCO

Situé sur la place de Fontenoy, à Paris, le bâtiment principal qui abrite le siège de l'UNESCO a été inauguré le 3 novembre 1958. La conception en Y a été inventée par trois architectes de différentes nationalités sous la direction d'un Comité international. Surnommé « l'étoile à trois branches », l'édifice se dresse sur 72 colonnes de béton. Il est mondialement connu, non seulement parce qu'il abrite une organisation de renom mais également en raison de ses qualités architecturales exceptionnelles. Le site du siège est composé de 3 autres bâtiments. Le second bâtiment, connu sous le nom d’ « accordéon », abrite la salle en forme d'œuf avec un plafond en cuivre plissé où se tiennent les sessions plénières de la Conférence générale. Le troisième bâtiment se présente sous la forme d'un cube. Enfin, une quatrième construction se compose de deux étages de bureaux creusés au-dessous du niveau de la rue, autour de six petits patios. Les bâtiments, qui contiennent de nombreuses œuvres d'art, sont ouverts au public. Dès que les plans architecturaux pour le site de la place de Fontenoy ont été approuvés, l'UNESCO a chargé un certain nombre de grands artistes de créer des œuvres pour orner les futurs locaux. Dans certains cas, les œuvres visent également à évoquer la paix que l'institution a cherché à établir et à préserver dans le monde entier. Au fil des ans, d'autres œuvres ont été acquises. Certaines ont été données à l'organisation par ses États membres. Picasso, Bazaine, Miro, Tapiès, le Corbusier et de nombreux autres artistes, célèbres ou moins connus, ont tous leur place dans ce musée universel qui fait écho à la diversité de la création artistique à travers le monde.