Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Bienvenue sur le Portail de la Transformation stratégique

3 collègues du Bureau régional de l’UNESCO pour l’Afrique de l’Est - Nairobi, Kenya

Georges Boade, Conseiller en statistiques, ISU

« Nous devons mettre l’accent sur l’efficacité et sur des réponses ciblées et adaptées aux besoins des pays. Il convient aussi de réfléchir aux ressources humaines, et de s’assurer que la bonne personne est à la bonne place. Pour être efficace, le personnel doit avoir les compétences adéquates pour penser stratégiquement et renforcer l’Unesco et son travail. »

« Nous devons améliorer la façon dont nous associons les compétences aux ressources humaines dans les positions  stratégiques. »

 

 

Maurice Asudi, Assistant Finance et Administration

« Je souhaite que l’UNESCO soit une organisation reconnue par les personnes que nous aidons. La communication et la visibilité sont essentiels pour délivrer le bon message et pour ouvrir des partenariats à long terme (publics, privés, les fondations, etc). Si le grand public et nos partenaires actuels et futurs comprennent qui nous sommes et ce que nous faisons - Construire la paix dans l’esprit des hommes et des femmes - nous pourrons poursuivre notre mission auprès des populations du monde ».

« Je crois en la promotion et au développement des initiatives pour la paix, qui demandent  des efforts à long terme en éducation et en formation, exigent un engagement renforcé de nos partenaires, et un suivi au fil des ans. Toutes les cultures promeuvent la paix. Nous avons juste besoin de porte-paroles pour l’interpréter dans les différents pays. L’éducation est un investissement à très long terme. Avec l’effet de cascade, nous pouvons parvenir à une paix durable, génération après génération. »

 

 

Judith Ogana, Administrateur national de  programme, Secteur Culture

« J’ai la vision d’une UNESCO qui entretient la flamme – le modjo, qui encourage le personnel à mettre en pratique des idées innovantes, à faire preuve de créativité pour inspirer les autres et être inspiré. Je pense qu’il faut récompenser l’innovation et les démarches créatives dans notre travail. L’UNESCO peut rationaliser ses processus internes de communication et de responsabilité pour les rendre plus efficaces et réduire le fardeau administratif. Dans le domaine de la culture, l’UNESCO est reconnue à l’international pour son engagement envers les sites classés au Patrimoine de l’humanité. Les tendances actuelles nous incitent à nous pencher sur l’économie de la création et sur le rôle de la jeunesse dans les secteurs créatifs. Dans le contexte de la mondialisation, l’UNESCO doit se montrer plus dynamique et présenter des idées neuves pour attirer des partenaires qui doivent également être actifs et dynamiques. »

« Le fait de créer des possibilités d’évolution de carrière pour les femmes est également essentiel. L’UNESCO doit répondre à ce défi de façon définitive et collective, par l’intermédiaire de politiques, d’interventions ciblées et de solutions fermes, pour garantir l’égalité des genres dans l’Organisation. »

« En donnant une nouvelle visibilité à l’UNESCO, nous pouvons renforcer notre rôle dans la construction d’un monde nouveau, et proposer des concepts qui peuvent améliorer la vie des populations mondiales. »

 

 

Les vues et opinions exprimées dans cet article sont celles de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement la politique ou la position officielle de l'UNESCO.