Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Élaboration d'un instrument sur l'éthique de l'intelligence artificielle

L'UNESCO a entrepris un processus de deux ans pour élaborer le premier instrument normatif mondial sur l'éthique de l'intelligence artificielle, suite à la décision de la Conférence générale de l'UNESCO lors de sa 40e session en novembre 2019.

Ce processus inclusif et multidisciplinaire comprendra des consultations avec un large éventail de parties prenantes, notamment la communauté scientifique, des personnes d'origines culturelles et avec des perspectives éthiques différentes, des groupes minoritaires, la société civile, le gouvernement et le secteur privé.

Le processus s'appuiera sur l'étude préliminaire réalisée par la Commission mondiale d'éthique des connaissances scientifiques et des technologies (COMEST) de l'UNESCO. Cette étude souligne qu'actuellement, aucun instrument mondial ne couvre tous les domaines qui guident le développement et l'application de l'IA dans une approche centrée sur l'être humain.

Groupe d'experts Ad Hoc

24 spécialistes de renom, ayant une expertise multidisciplinaire et pluraliste sur l'éthique de l'intelligence artificielle, ont été nommés pour former un groupe d'experts ad hoc (GEAH).

Ce groupe produira un projet de l'instrument, sous la forme d'une Recommandation de l'UNESCO, en tenant dûment compte de diverses dimensions, notamment l'environnement et les besoins du Sud.

L’étape initiale du travail du GEAH consiste à préparer une première version de ce texte d’ici la fin avril 2020. Cette première version sera soumise à des consultations multipartites entre mai et juillet 2020, dont les contributions seront prises en compte par le GEAH qui révisera son projet de texte en fonction, fin août ou début septembre 2020.

Le projet de texte ainsi révisé pourra être soumis par la Directrice générale aux États membres fin septembre ou début octobre 2020, comme son rapport préliminaire sur la Recommandation.

Dans ce rapport préliminaire, la Directrice générale invitera les États membres à formuler des commentaires écrits, qu’elle prendra en considération dans la préparation de son rapport final. Ce rapport final, contenant un ou plusieurs projets de textes de la Recommandation, sera communiqué aux États membres et soumis à un comité spécial d’experts gouvernementaux (catégorie II) qui sera convoqué en 2021. Le comité spécial se prononcera sur le projet final de la Recommandation, qui sera ensuite soumis à la Conférence générale en 2021.

Travaux virtuels du groupe d'experts ad hoc en avril 2020

Compte tenu des circonstances exceptionnelles impliquées par la pandémie du COVID-19, le Groupe d’experts ad hoc a commencé et continuera à mener ses travaux en ligne tout au long du mois d’avril, selon diverses modalités et discussions virtuelles. Afin de faciliter les premiers travaux du GEAH, un document de travail a été préparé par le Secrétariat pour fournir aux experts des informations de fond qui serviront de point de départ à leur réflexion afin d’élaborer ladite Recommandation.

L'UNESCO remercie le Gouvernement du Japon pour son généreux soutien financier qui a permis l’élaboration du présent document et le travail qui a suivi en vue d’un projet de Recommandation sur l'éthique de l'intelligence artificielle