Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes

25 Novembre

Le 25 novembre 1960, les sœurs Mirabal sont brutalement assassinées parce que femmes et activistes. Leur seul crime aura été de se battre pour leurs droits contre le dictateur de la République Dominicaine, Rafael Trujillo (1930-1961). En 1993, l’Assemblée générale des Nations Unis a adopté la résolution 48/104 pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes qui définit ces violences comme "tous actes de violence dirigés contre le sexe féminin, et causant ou pouvant causer aux femmes un préjudice ou des souffrances physiques, sexuelles ou psychologiques, y compris la menace de tels actes, la contrainte ou la privation arbitraire de liberté, que ce soit dans la vie publique ou dans la vie privée". Ainsi, pour ancrer cette décision, l’Assemblée générale a choisi en 1999 de proclamer le 25 novembre comme journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes.

La violence contre les femmes est un obstacle à la construction de sociétés inclusives et durables. C’est la raison pour laquelle l’UNESCO place au cœur de son action l’égalité des genres ainsi que la non-violence. Il est impossible pour une société de s’épanouir si la moitié de sa population vit dans la peur d’être violentée.

L'observation de cette journée symbolise la mobilisation contre la violence à l’égard des femmes et nous rappelle que les femmes doivent être au cœur du changement.

MESSAGE DE LA DIRECTRICE Générale

"L’éradication des violences contre les femmes est un combat qui relève d’une ambition plus vaste : celle d’un monde où une femme n’ait pas moins de droits, d’opportunités, de choix parce qu’elle est femme. En cette Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, l’UNESCO réaffirme son engagement résolu aux côtés des femmes du monde entier, et appelle l’ensemble de ses partenaires à redoubler d’efforts dans ce combat où ne se joue rien moins que notre dignité collective et notre humanité."

—  Audrey Azoulay, Directrice générale de l’UNESCO, à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

Téléchargez le message complet au format PDF
English Français Español Русский العربية 中文

RESSOURCES