Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Journée mondiale de l'environnement

5 Juin

L'Organisation des Nations Unies, consciente que la protection et l’amélioration de l’environnement est une question d’importance majeure qui affecte le bien-être des populations et le développement économique à travers le monde, a désigné le 5 juin comme Journée mondiale de l’environnement. La célébration de cette journée nous permet de développer les bases nécessaires pour éclairer l'opinion publique et donner aux individus, aux entreprises et aux collectivités le sens de leurs responsabilités en ce qui concerne la protection et l'amélioration de l'environnement.

L’année 1972 a constitué un tournant dans le développement de la politique environnementale internationale, avec la première conférence majeure sur les questions environnementales : la Conférence des Nations Unies sur l’environnement ou la Conférence de Stockholm (5-16 juin 1972). Quelques mois plus tard, le 15 décembre, l’Assemblée générale adoptait la résolution (A/RES/2994 (XXVII)), désignant le 5 juin comme Journée mondiale de l’environnement et demandant instamment « aux gouvernements et aux organismes des Nations Unies d’entreprendre chaque année ce jour-là des activités de caractère mondial réaffirmant l’intérêt qu’ils attachent à la protection et à l’amélioration de l’environnement en vue d’approfondir la prise de conscience des problèmes de l’environnement ».

L’UNESCO a une grande expérience de la promotion des sciences écologiques grâce à des travaux novateurs consacrés aux écosystèmes, aux réserves de biosphère, au renforcement des capacités, à des évaluations scientifiques et à des notes d’orientation destinées à soutenir la formulation de politiques durables. L'UNESCO mobilise les connaissances, les savoir-faire et les pratiques des communautés locales et des populations autochtones pour favoriser leur inclusion dans la prise de décisions relatives à l’environnement, et en particulier à la biodiversité. Son Réseau mondial de réserves de biosphère montre comment préserver les écosystèmes naturels et la biodiversité par la science, l'éducation et les approches participatives, tout en favorisant un développement économique novateur qui soit écologiquement durable et socialement et culturellement approprié.

Messages Panels et webinars L'art pour la biodiversité Initiatives et témoignages

MESSAGE DE LA DIRECTRICE GÉNÉRALE

"En moins d’un an, la crise environnementale s’est révélée de façon spectaculaire, et inquiétante. Si les incendies immenses qui ont ravagé des forêts tropicales humides, comme s’il s’agissait de savanes arides, affichaient au grand jour le déséquilibre climatique, la pandémie de COVID-19 jette une lumière crue sur la crise qui touche la biodiversité. Cette pandémie a été en effet l’occasion de constater ce que des scientifiques du monde entier répètent depuis des années : les liens d’interdépendance entre l’humanité et la biodiversité sont si puissants que sa vulnérabilité est notre fragilité. Cette crise sanitaire est un avertissement, qu’il nous faut collectivement entendre : il est désormais temps de repenser complètement notre relation au vivant, aux écosystèmes naturels et à leur diversité biologique. Construire ensemble un nouveau pacte avec le vivant et avec le monde est un chantier immense, qui nécessitera un large consensus, technique autant qu’éthique. L’UNESCO est un des lieux où ce consensus peut s’élaborer."

—  Audrey Azoulay, Directrice générale à l’occasion de la Journée mondiale de l'environnement 2020

Téléchargez le message complet au format PDF
English | Français | Español | Русский | العربية | 汉语
 

 

 

Message du PRÉSIDENT DU COSTA RICA, CARLOS ALVARADO QUESADA

 

 

En cette période de pandémie, le Président du Costa Rica récapitule l'histoire de son pays en termes d'actions écologiques et sociales. Éducation publique, santé universelle, énergies renouvelables... il nous invite à poursuivre le combat :

"Le moment est venu : le modèle costaricain exemplaire prouve que oui - nous pouvons générer du bien-être et préserver la biodiversité grâce à des solutions basées sur la nature."

PANELS D'EXPERTS SUR LA BIODIVERSITÉ : NOS SOLUTIONS SONT DANS LA NATURE

La pandémie COVID 19 a révélé à quel point notre monde est fragile. Les scientifiques et de nombreuses autres voix s'élèvent, y compris au niveau politique, du secteur privé et de la société civile pour réclamer des transformations et des ruptures avec les processus qui détruisent les tissus vivants de la planète, créent des inégalités inacceptables et menacent notre avenir commun et celui des jeunes générations. L'UNESCO nous invite à réfléchir sur ces questions à l'occasion de la Journée internationale de la biodiversité en mettant en place des dialogues et des conversations en ligne entre les experts, nos réseaux, notamment nos sites et réseaux de jeunes, nos partenaires du secteur privé et les artistes. 

Exemple de questions:

  • Quel est votre point de vue, que pensez-vous de la crise que nous traversons ?
  • Quels sont les changements qui nous sont demandés ?
  • Quelles sont les opportunités à saisir ?
  • Quelles pratiques devrions-nous abandonner ? Qu'est-ce qui est devenu inacceptable ?
  • Que pouvons-nous faire pour que le changement (et quel changement) se produise ?
  • Quels obstacles pouvons-nous rencontrer ?
  • Quelles sont les forces et les alliés dont nous disposons pour surmonter cette situation et aller de l'avant ?

 

Quelques intervenants:

  • Eduardo Brondizio, Coprésident du rapport d’évaluation mondial 2019 del’IPBES sur la biodiversité et les services écosystémiques
  • Elizabeth Maruma Mrema, Secrétaire exécutive par intérim de la Convention sur la diversité biologique (CBD)
  • Serge Morand, Chercheur CNRS-Cirad, écologue et biologiste de l’évolution
  • Shamila Nair-Bedouelle, Sous-Directrice générale pour le Secteur des sciences exactes et naturelles, UNESCO
  • Raphaël Mathevet, Directeur de recherche CNRS
  • Hélène Valade, Directrice Développement Environnement, Louis VuittonMoët Hennessy (LVMH)

 

 

Webinaire conjoint SEAMEO - UNESCO "Les effets du COVID-19 sur la biodiversité : L'enseignement des sciences réimaginé"

Date : 5 juin 2020 I 10h00-11h30  (heure de Thaïlande, UTC/GMT +7)
En anglais

Objectifs :

  • Promouvoir la sensibilisation à l'environnement et l'éducation au développement durable  
  • Partager les initiatives et les efforts existants au niveau national et régional pour promouvoir la biodiversité, et les écosystèmes/environnement.  
  • Explorer des solutions éducatives pour promouvoir la biodiversité dans la nouvelle norme et discuter des recommandations sur les initiatives de réhabilitation post-COVID-19.

L'art pour la biodiversité

Pour marquer la célébration de la Journée mondiale de l'environnement, l'Union européenne de radio-télévision (European Broadcasting Union, EBU) a invité des artistes à marquer l'impact de l'environnement et de la nature sur la musique, avec une série d'initiatives en partenariat avec l'UNESCO. L'un des temps forts sera la création d'une œuvre remaniée - Prière et bénédiction - par le compositeur et chef d'orchestre de renommée mondiale et ambassadeur de bonne volonté de l'UNESCO, Tan Dun, au cours d'une émission de radio spéciale qui sera diffusée vendredi.
 

Radios participantes (article en anglais) 

 

 

A l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement 2020 dont le thème est la biodiversité, Tan Dun, compositeur et chef d’orchestre chinois, nommé Ambassadeur de bonne volonté en mars 2013 pour « ses efforts pour promouvoir le dialogue interculturel à travers la musique, faire prendre conscience de la rareté des ressources naturelles telles que l’eau, et la diversité des langues » nous rappelle que les liens d’interdépendance entre l’humanité et la biodiversité sont si puissants que sa vulnérabilité est notre fragilité.

 

 

 

 

Des artistes de 12 pays dans le monde se sont réunis virtuellement pendant la crise de la COVID 19 pour réaliser cette performance artistique en direct de New York et de Shangaï, dirigée par Tan Dun, compositeur et chef d’orchestre chinois, Ambassadeur de bonne volonté de l’UNESCO.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A l'occasion de la Journée mondiale de l'Environnement 2020, Jean Michel Jarre, Ambassadeur de bonne volonté de l’UNESCO réaffirme sa position en tant qu'artiste en faveur de l'environnement et dans la lutte contre le changement climatique.

 

GOODALL ET AZOULAY: « LES AGRESSIONS CONTRE LA NATURE PARTICIPENT DE LA CRISE SANITAIRE »

À l’occasion de la Journée internationale de la biodiversité, vendredi 22 mai, Audrey Azoulay, directrice générale de l’Unesco, Jane Goodall, primatologue célèbre pour ses études sur les chimpanzés et ambassadrice du Partenariat pour la survie des grands singes lancé par les Nations unies (*), rappellent que la crise mondiale du Covid-19 ne doit pas faire oublier la défense de la flore et de la faune de notre planète..."

©VincentCalmel - Pierre Mouton

Histoires des jeunes du MAB

Afin de célébrer la Journée internationale de la biodiversité en 2020, le 20 mai, le Réseau de la jeunesse du programme sur l'homme et la biosphère (MAB) a préparé une série d'articles sur l'importance de la biodiversité du point de vue des jeunes dans les réserves de biosphère. Dans cet article, des représentants du monde entier nous donnent un aperçu perspicace de la conservation et de l'utilisation durable de la biodiversité. Lire toutes les histoires


 

La permaculture à portée de tous

 

 

Dorothée Perkins enseigne depuis plusieurs mois la permaculture holistique aux enfants défavorisés du Centre Fiers et Forts à Tamesloth près de Marrakech.
Ce projet d'éducation à l'environnement sous le patronage de l'UNESCO qui a pour objectif de permettre à chaque enfant d'ouvrir sa conscience, d'être plus autonome, plus riche de connaissance, plus observateur de la nature, et capable d'anticiper l'avenir et trouver les solutions pour s'adapter et vivre mieux, se nourrir sainement et comprendre le monde qui l’entoure. Entretien réalisé par L'Institut français de Marrakech.