Journée internationale de commémoration en mémoire des victimes de l’Holocauste

27 Janvier

Chaque année le 27 janvier, l’UNESCO rend hommage à la mémoire des victimes de l’Holocauste et réaffirme son engagement indéfectible à lutter contre l’antisémitisme, le racisme et les autres formes d’intolérance qui peuvent conduire à la violence ciblée sur un groupe. La date marque l’anniversaire de la libération du camp de concentration et d’extermination nazi d’Auschwitz-Birkenau par les troupes soviétiques le 27 janvier 1945, et a été  le 1er novembre 2005, officiellement proclamée Journée internationale, dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste par l’Assemblée générale des Nations Unies. 

L’Holocauste a non seulement profondément meurtri les pays dans lesquels les crimes nazis ont été perpétrés, mais il a également eu des implications et des conséquences d’ordre universel en de nombreux autres endroits du monde. Les États membres partagent la responsabilité collective de remédier aux traumatismes résiduels, en maintenant des politiques de mémoire efficaces, en préservant les sites historiques et en encourageant l’enseignement, la documentation et la recherche, soixante-dix ans après le génocide. Cette responsabilité suppose d’enseigner les causes, les conséquences et la dynamique de ces crimes afin de renforcer la résilience des jeunes face aux idéologies de haine. Alors que des génocides et des atrocités continuent de se produire dans plusieurs régions cet enseignement n’a jamais été aussi pertinent qu’aujourd’hui.

MESSAGE DE LA DIRECTRICE GÉNÉRALE

"La Shoah fut le produit d’une idéologie fondée sur un racisme biologique dont la haine des Juifs fut l’élément principal [...]. Préserver la mémoire de la Shoah, c’est encore et toujours, trois générations après les faits, persévérer dans la lutte contre cet antisémitisme qui persiste à salir la mémoire des morts pour mieux s’attaquer aux Juifs aujourd’hui. La préservation de cette mémoire passe par le soutien à la recherche historique. Elle passe aussi par l’enseignement de l’histoire de la Shoah et des autres génocides et crimes de masse [...]. Ce travail, l’UNESCO l’accomplit au quotidien, avec des responsables éducatifs de toutes les régions du monde, à travers la recherche pédagogique, la formation ou à travers ses chaires universitaires, dans le cadre de ses programmes d’éducation à la citoyenneté mondiale."

— Audrey Azoulay, Directrice générale de l’UNESCO, à l’occasion de la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste

Télécharger l’intégralité du message : English - Français - Español - Русский - العربية - 中文

COMMÉMORATIONS 2019

Le 27 janvier 2019, l’UNESCO organise une projection mondiale du film « Qui écrira notre histoire ? ».

Ce film raconte l’histoire du groupe clandestin Oyneg Shabes, créé par Emanuel Ringelblum.  Dans les conditions les plus extrêmes, ce groupe créa des archives parmi les plus importantes qui aient survécu à l’Holocauste. Ces archives racontent l’histoire du ghetto de Varsovie et de la destruction des Juifs de Pologne de leur propre point de vue. 

Partenaires

Les commémorations 2019 sont organisées en coopération avec

Avec le parrainage de SNCF et de la Délégation permanente du Canada auprès de l’UNESCO et en partenariat avec le World Jewish Congress pour la communication à travers la campagne #WeRemember sur les réseaux sociaux.