Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Journée internationale des peuples autochtones

9 Août

Par sa résolution A/RES/49/214, adoptée le 23 décembre 2014, l'Assemblée générale des Nations Unies a décidé de célébrer chaque année le 9 août la Journée internationale des peuples autochtones. Cette date marque le jour de la première réunion, en 1982, du Groupe de travail de l'ONU sur les populations autochtones au sein de la Sous-Commission de la promotion et de la protection des droits de l'homme.

En 1990, l'Assemblée générale de l'ONU a proclamé 1993 Année internationale des populations autochtones (A/RES/45/164 et A/RES/47/75). 

Chaque année, l'UNESCO marque la célébration de la Journée en partageant des informations sur les projets et les activités qui concernent ce thème.

Dans toutes les régions du monde vivent des peuples autochtones, qui détiennent, occupent ou utilisent 22% des terres de la planète. Au nombre de 370 à 500 millions, les peuples autochtones représentent plus de la moitié de la diversité culturelle du monde ; ils ont créé et parlent la majorité des quelque 7 000 langues vivantes. Nombre d’entre eux souffrent encore de marginalisation, d’extrême pauvreté et autres violations des droits humains. En établissant des partenariats avec les peuples autochtones, l’UNESCO se propose de les soutenir en s’attaquant aux multiples difficultés auxquelles ils sont confrontés, et en reconnaissant l’importance du rôle qu’ils jouent dans le maintien de la diversité du paysage culturel et biologique du monde.

MESSAGE DE LA DIRECTRICE GÉNÉRALE

"La disparition des langues autochtones constitue une véritable menace pour les communautés concernées et leur patrimoine unique, ainsi que pour notre diversité mondiale et notre potentiel créatif et novateur. Par le biais de l’Année internationale des langues autochtones (2019), l’UNESCO ambitionne de braquer les projecteurs sur ces problématiques capitales et de franchir les étapes vers une mobilisation mondiale pour les résoudre."

— Audrey Azoulay, Directrice générale à l’occasion de la Journée internationale des peuples autochtones 2019
 

Téléchargez le message complet au format PDF
English | Français | Español | Русский | العربية  | 中文 

QUE FAIT L'UNESCO AVEC LES PEUPLES AUTOCHTONES

En établissant des partenariats avec les peuples autochtones, l’UNESCO se propose de les soutenir en s’attaquant aux multiples difficultés auxquelles ils sont confrontés, et en reconnaissant l’importance du rôle qu’ils jouent dans le maintien de la diversité du paysage culturel et biologique du monde. L’UNESCO place les besoins des peuples autochtones parmi ses domaines d’action prioritaires.

 

Histoires de Grand angle

La plupart des langues autochtones sont en péril, alors qu’elles sont les principaux vecteurs de savoirs qui apportent des réponses originales aux enjeux contemporains. « La première raison de la situation dramatique dans laquelle se trouvent les langues autochtones est la menace qui pèse sur l’existence même de leurs locuteurs », lira-t-on dans l’article introductif de Minnie Degawan (Igorot, Philippines).

La désignation de 2019 comme Année internationale des langues autochtones (IY2019) nous donne l’occasion de passer en revue les problématiques liées aux langues et savoirs autochtones sous d’autres latitudes aussi : chez les Fidjiens dans le Pacifique, les Dong en Chine, les Samis en Laponie suédoise, les Bahima en Ouganda, les Maoris en Nouvelle-Zélande et les Mixtèques au Mexique.