Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Journée internationale des migrants

18 Décembre

La Journée des migrants a été proclamée par l'Assemblée générale le 4 décembre 2000 (résolution A/RES/55/93). Elle commémore l'adoption de la Convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille.

Il n’existe pas de définition juridiquement reconnue du terme « migrant ». Toutefois, selon les Nations Unies, ce terme désigne « toute personne qui a résidé dans un pays étranger pendant plus d’une année, quelles que soient les causes, volontaires ou involontaires, du mouvement, et quels que soient les moyens, réguliers ou irréguliers, utilisés pour migrer ». Cependant, il est courant d’y inclure certaines catégories de migrants de courte durée, tels que les travailleurs agricoles saisonniers qui se déplacent à l’époque des semis ou des récoltes.

L’UNESCO s’emploie à servir les engagements du Programme de développement durable à l’horizon 2030 en matière de migration. Tout commence par l’éducation, en favorisant l’accès des réfugiés syriens à une éducation de qualité et en facilitant la reconnaissance des diplômes et des qualifications.

Au sein de la Coalition internationale de villes inclusives et durables, nous défendons au niveau local une approche accueillante envers les migrants. Nous renforçons les capacités des journalistes, afin de les aider à éviter la propagation des récits négatifs et à mettre en avant les histoires et les parcours des migrants. Dans le cadre du Groupe mondial sur la migration, l’UNESCO et ses partenaires des Nations Unies s’engagent activement pour élaborer un accord mondial, afin que les migrations se déroulent en toute régularité, dans la sécurité et en bon ordre.

Le Programme 2030 promet de ne laisser personne de côté – y compris les migrants. Chacun d’entre eux doit être pris en compte. La préservation de leurs droits et de leur dignité implique de répondre aux besoins humanitaires et de promouvoir le développement durable. Il s’agit avant toute chose de défendre notre humanité commune en mettant notre solidarité en action.

MESSAGE DE LA DIRECTRICE GÉNÉRALE

« Fraternité, solidarité, dignité, humanité : ces valeurs, pour les migrants et les réfugiés, représentent plus que des incantations abstraites ; elles représentent la promesse d’un futur plus désirable – un futur qu'il est de notre devoir de leur offrir. »

— Audrey Azoulay, Directrice générale de l’UNESCO

Télécharger le message complet en format PDF :
Français | English | Español | Русский | العربية | 中文