Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Journée internationale pour la conservation de l’écosystème de la mangrove

26 Juillet

Les mangroves sont des écosystèmes rares, spectaculaires et prolifiques à la frontière entre la terre et la mer. Ces écosystèmes extraordinaires contribuent au bien-être, à la sécurité alimentaire et à la protection de communautés côtières du monde entier. Elles soutiennent une riche biodiversité et fournissent un habitat d'alevinière et de croissance précieux pour les poissons et les crustacés. Les mangroves agissent également comme une forme de défense côtière naturelle contre les ondes de tempête, les tsunamis, l'élévation du niveau de la mer et l'érosion. Leurs sols sont des puits de carbone très efficaces, séquestrant de grandes quantités de carbone.

Pourtant, les mangroves disparaissent trois à cinq fois plus vite que les pertes forestières mondiales globales, avec de graves impacts écologiques et socio-économiques. Les estimations actuelles indiquent que la couverture de la mangrove a été divisée par deux au cours des 40 dernières années.

L'UNESCO est engagée dans le soutien à la conservation des mangroves, tout en favorisant le développement durable de leurs communautés locales. L'inclusion des mangroves dans les réserves de biosphère, les sites du patrimoine mondial et les géoparcs mondiaux UNESCO contribue à améliorer la connaissance, la gestion et la conservation des écosystèmes de mangroves dans le monde entier.

La Journée internationale pour la conservation de l'écosystème de la mangrove, proclamée par la Conférence générale de l'UNESCO en 2015 et célébrée chaque année le 26 juillet, vise à sensibiliser à l'importance des écosystèmes de mangroves en tant « qu'écosystème unique, spécial et vulnérable », et promouvoir des solutions pour leur gestion durable, leur conservation et leur utilisation.

 

Proclamation de la Journée internationale pour la conservation de l'écosystème de la mangrove (pdf)
Français ǀ English ǀ Español ǀ Русский ǀ العربية ǀ 中文

MESSAGE DE LA DIRECTRICE GÉNÉRALE

"L’UNESCO s’ emploie activement à la conservation des mangroves, tout en favorisant le développement durable des communautés qui en dépendent. Le fait que des sites de mangroves tels que La Hotte (Haïti), Langkawi (Malaisie) ou les Sundarbans (delta du Gange) soient reconnus, respectivement comme réserve de biosphère, géoparc mondial et site du patrimoine mondial, contribue aux efforts de conservation de ces points chauds de biodiversité, et permet de soutenir et de protéger les communautés voisines."

—  Message de Mme Audrey Azoulay Directrice générale de l’UNESCO, à l’occasion la journée internationale pour la conservation de l’écosystème de la mangrove

Téléchargez le message complet au format PDF
English | Français | Español | Русский | العربية | 中文

Quelques chiffres

  • Les mangroves sont des écosystèmes extraordinaires, situés à l'interface de la terre et la mer dans les régions tropicales, qui offrent une gamme considérable de biens et services écosystémiques.
  • Bien qu'elles se trouvent dans 123 pays et territoires, les forêts de mangroves sont globalement rares. Elles représentent moins de 1% de l’ensemble des forêts tropicales à travers le monde, et moins de 0,4% du domaine forestier mondial.
  • Les mangroves disparaissent trois à cinq fois plus vite que les pertes forestières mondiales globales, avec des impacts écologiques et socio-économiques graves.

Les écosystèmes de mangroves sont essentiels au bien-être, à la sécurité alimentaire, et à la protection de communautés côtières dans le monde entier.

  • La gestion et la restauration des écosystèmes de mangrove est un moyen rentable et réalisable de contribuer à la sécurité alimentaire de nombreuses communautés côtières.
  • Ces zones humides boisées sont riches en biodiversité. Elles soutiennent des communautés complexes, où des milliers d'autres espèces interagissent. Elles fournissent un habitat d'alevinière et de croissance précieux pour les poissons et les crustacés; une source de nourriture pour les singes, cerfs, oiseaux, et même les kangourous; ainsi qu’une source de nectar pour les abeilles.

Les mangroves contribuent à l'atténuation du changement climatique.

  • Les écosystèmes de mangroves sont des puits de carbone très efficaces, séquestrant de grandes quantités de carbone dans leur sol, leurs feuilles, leurs branches, leurs racines, etc.
  • Un hectare de mangrove peut stocker 3 754 tonnes de carbone, soit l’équivalent des émissions de carbone de 2650+ voitures pendant un an.
  • S'ils sont détruits, dégradés ou perdus, ces écosystèmes côtiers deviennent des sources de dioxyde de carbone. Les experts estiment que les émissions de carbone provenant du déboisement des mangroves représentent jusqu'à 10 % des émissions dues à la déforestation dans le monde, bien qu'elles ne couvrent que 0,7 % de la couverture terrestre.

Les mangroves sont une défense côtière naturelle contre les ondes de tempête, les tsunamis, l'élévation du niveau de la mer et l'érosion.

  • Les mangroves peuvent jouer un rôle important dans la réduction de la vulnérabilité aux risques naturels et le renforcement de la résilience aux impacts du changement climatique.
  • Une bande de mangrove de 500 mètres réduit la hauteur des vagues de 50 à 99%.