Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Journée internationale pour l'élimination de la pauvreté

17 Octobre

La célébration de la Journée internationale pour l'élimination de la pauvreté remonte au 17 octobre 1987. Ce jour-là, une centaine de milliers de personnes se sont rassemblées au Palais du Trocadéro à Paris, où l’Assemblée générale des Nations Unies adopta en 1948 la Déclaration universelle des droits de l'homme. Ce rassemblement était destiné à rendre hommage aux victimes de l'extrême pauvreté, de la violence et de la faim. Des militants de tous les pays ont ainsi réaffirmé que la pauvreté était une violation des droits de l'homme et qu’une action commune devait être menée pour faire en sorte que ces droits soient respectés. Depuis lors, des personnes de toutes origines et de toutes croyances se rassemblent chaque année le 17 octobre pour réitérer leur engagement et manifester leur solidarité envers les pauvres.

Par sa résolution 47/196, adoptée le 22 décembre 1992, l'Assemblée générale des Nations Unies a désigné le 17 octobre comme étant la Journée internationale pour l'élimination de la pauvreté.

L’UNESCO est convaincue que la lutte durable contre la pauvreté passe par le renforcement des capacités des individus par l’éducation, les sciences, le soutien à l’économie créative, qui sont autant de gisements d’emplois que de leviers de fierté et de dignité. L’UNESCO met ainsi toute son expertise au service du Programme de développement durable à l’horizon 2030, et en particulier de l’Objectif 1 « Éliminer l’extrême pauvreté et la faim ».

Mettre fin à la pauvreté, ce n’est pas simplement aider les pauvres : c’est donner à chaque femme et à chaque homme la possibilité de vivre dignement. L’élimination de la pauvreté transformera toute l’humanité.

MESSAGE DE LA DIRECTRICE GÉNÉRALE

« L’action de l’UNESCO est centrée sur les filles et les femmes en particulier.L’UNESCO utilise l’éducation comme levier car pour chaque année qu’une fille passe à l’école, son revenu futuraugmente de 10 à 20%. À leur tour, les mères éduquées font de l’école une priorité pour leurs filles. Dans cette perspective, la nouvelle initiative de l’UNESCO «Les futurs de l’éducation»  vise  à transformer l’éducation pour lutter contre la fragmentation et l’inégalité sociale. »

— Audrey Azoulay, Directrice générale de l’UNESCO, à l’occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la pauvreté

Télecharger le message complet en format PDF
Français | English | Español | Русский | العربية | 中文