Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale

La résolution 2142 (XXI) de l'Assemblée générale des Nations Unies, adoptée le 26 octobre 1966, a institué le 21 mars comme Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale. Cette journée commémore les événements du 21 mars 1960 où la police ouvrait le feu et tuait 69 personnes lors d'une manifestation pacifique à Sharpeville, en Afrique du Sud, contre les lois de l'apartheid. Proclamant la Journée en 1966, comme un appel à lutter pour mettre fin à la politique d'apartheid en Afrique du Sud, l'Assemblée générale a appelé la communauté internationale à redoubler d'efforts pour éliminer toutes les formes de discrimination raciale.

Au fil des ans, l'UNESCO a célébré la Journée internationale en organisant des événements au Siège et dans ses bureaux extérieurs, ainsi qu'en coopération avec les villes membres de la Coalition internationale des villes inclusives et durables - l'ICCAR (anciennement la Coalition internationale des villes contre le racisme).

 

La lutte contre la discrimination raciale est un élément central du travail de l’UNESCO pour construire la paix dans l’esprit des hommes et des femmes, par l’éducation à la tolérance, le rejet des stéréotypes racistes qui peuvent persister dans la culture ou les médias.

Que fait l’UNESCO contre le racisme et la discrimination