Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition

Le 23 août marque la date anniversaire de l’insurrection en 1791 des hommes et des femmes mis en esclavage sur la partie occidentale de l’île de Saint-Domingue, qui reprendra à la proclamation de l’indépendance son nom amérindien d'origine : Haïti. Leur révolte porte une revendication universelle de liberté, qui dépasse toute les limites de temps et d’espace. Elle parle à l’humanité tout entière, sans distinction d’origine ou de religion, et résonne aujourd’hui avec une force intacte.

Par la Journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition, l’UNESCO entend rappeler l’importance capitale de la transmission de l’histoire pour éclairer le combat contre toutes les formes d’oppression et de racisme aujourd’hui. Par l’onde de choc qu’elle a provoqué, la révolte de 1791 a déterminé le cours des luttes de libération des peuples et les mouvements des droits humains et civiques depuis plus de 200 ans. Elle a cristallisé des enjeux, des concepts et des principes dont la connaissance est indispensable à la lutte actuelle contre l’esclavage moderne et le trafic d’êtres humains. Nous faisons le pari que cet enseignement peut entraîner les citoyens de demain sur le chemin de la paix et de la dignité.

Ce que l'UNESCO fait pour briser le silence