Journée mondiale de lutte contre le SIDA

1 Décembre

Chaque année, le 1er décembre, l’UNESCO se joint à l’ONUSIDA, à ses coparrains ainsi qu’à d’autres partenaires pour la Journée mondiale de lutte contre le SIDA.

Bien que des progrès considérables aient été accomplis pour mettre fin au SIDA, menace pour la santé publique, l’épidémie de VIH n’est pas terminée et les jeunes demeurent excessivement vulnérables. En 2017, à l’échelle mondiale, environ 250 000 nouvelles infections par le VIH et 38 000 décès liés au SIDA ont été constatés chez les adolescents. 1,8 millions d’adolescents vivent avec le VIH dans le monde.

L'éducation complète à la sexualité (ECS) est indispensable pour permettre aux jeunes de se protéger contre le VIH. Elle les aide également à éviter les grossesses précoces et les autres infections sexuellement transmissibles, les encourage à s’informer sur les services en matière de santé, promeut les valeurs de tolérance, de respect mutuel et de non-violence dans les relations amoureuses, et favorise une transition sûre vers l’âge adulte.

L’action de l’UNESCO dans le domaine de l’éducation au VIH, en particulier ses priorités stratégiques visant à améliorer l’accès à une éducation complète et de qualité à la sexualité et à rendre l’éducation sûre et inclusive, constitue une part essentielle de la réponse mondiale au SIDA. L’UNESCO aide les autorités et les partenaires nationaux de l’éducation à renforcer les curricula qu’ils ont déjà mis en place et à adapter les contenus et les méthodes à leur contexte local.

Message de la Directrice générale

“En cette Journée mondiale de lutte contre le SIDA, l’UNESCO se joint à l’ONUSIDA et à ses partenaires pour rappeler que la connaissance a un effet protecteur. « Connais ton statut ! », c’est le thème de cette 30e édition.
La connaissance protège. Indépendamment de l’enseignement dispensé aux jeunes sur la manière de prévenir le VIH et d’accéder aux tests de dépistage, l’éducation sexuelle leur permet aussi de développer des compétences nécessaires à une vie quotidienne plus saine et plus sûre. Pour les jeunes vivant avec le VIH, un environnement scolaire sensible aux questions de santé est salvateur : cela leur permet d’accéder et d’adhérer plus facilement aux traitements. La connaissance est aussi le meilleur moyen de défense contre la discrimination et la stigmatisation liées au VIH.”

— Audrey Azoulay, Directrice générale de l'UNESCO à l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre le SIDA

Téléchargez le message complet : English - Français - Español - Русский -  العربية  - 中文