Actualités

L’UNESCO attribue cinq Prix d’alphabétisation

cou_03_17_news_01.jpg

Une diplômée du AdulTiCo, Colombie.

Lors d’une cérémonie de commémoration de la Journée internationale de l’alphabétisation, le 8 septembre, la Directrice générale Irina Bokova, sur les recommandations d’un jury international, a décerné les cinq prix internationaux d’alphabétisation de l’UNESCO.

Le thème retenu cette année était « L’alphabétisation dans un monde numérique ». Parties prenantes et décideurs du monde entier se sont réunis pour examiner l’intérêt des technologies numériques dans la lutte contre l’analphabétisme et évaluer les compétences nécessaires aux sociétés d’aujourd’hui.

L’un des deux lauréats du Prix d’alphabétisation UNESCO-Roi Sejong − dédié à l’éducation et à la formation dans la langue maternelle et parrainé par la République de Corée − est le Centre d’études sur l’apprentissage et de la performance (CEAP) basé à l’université Concordia (Canada). Le prix revient à son projet d’« Application des technologies éducatives à l’acquisition des compétences scolaires fondamentales en Afrique subsaharienne », qui conçoit et distribue gratuitement des ressources dans le monde entier. Le Centre élabore des outils et des stratégies à destination de l’éducation (de la prématernelle au secondaire et postsecondaire), des services sanitaires et sociaux, et du secteur communautaire et des ONG, l’objectif étant d’aider ceux qui ont de la difficulté à réaliser leur potentiel personnel, scolaire et professionnel.

Le deuxième prix UNESCO-Roi Sejong a été attribué à We Love Reading (Jordanie), programme communautaire en ligne qui enseigne aux parents la lecture à haute voix, recrute des bénévoles pour lire aux enfants dans les espaces publics et fournit des matériels adaptés à leur âge sous forme de bibliothèque numérique. C’est en travaillant aux États-Unis dans une bibliothèque publique que sa fondatrice, Rana Dajani, a compris qu’il était urgent d’en équiper la Jordanie, et même d’implanter « une bibliothèque dans chaque quartier ». Un des programmes, mis en œuvre dans le camp de réfugiés syriens de Za’atari, dans le nord du pays, forme des bénévoles à la lecture d’histoires aux enfants.

Parrainé par le gouvernement de la République populaire de Chine, le Prix UNESCO-Confucius d’alphabétisation distingue les actions entreprises en faveur des populations rurales et de la jeunesse déscolarisée, notamment des filles et des femmes. Ont été couronnés cette année : le programme AdulTICo du Secrétariat aux technologies de l’information et de la communication de la ville d’Armenia (Colombie), qui enseigne les compétences numériques aux personnes âgées ; The Citizens Foundation (Pakistan), pour son Programme Aagahi d’alphabétisation des adultes, qui évalue les besoins en éducation numérique et fournit des services de formation aux femmes et aux filles déscolarisées ; et le FunDza Literacy Trust (Afrique du Sud), association à but non lucratif qui s’efforce de relever le niveau d’alphabétisme des adolescents et des jeunes adultes.

AdulTICo a aidé des milliers de personnes âgées d’Armenia (Colombie) à acquérir des compétences qui les relient au monde moderne. « Surmonter notre ignorance des nouvelles technologies a facilité les choses pour beaucoup d’entre nous, notamment pour garder le contact avec les nôtres à l’étranger », se réjouit Rosa Barragán, l’une des apprenantes les plus expérimentées.

Le programme Aagahi dispense une éducation aux moins privilégiés, comme les filles et les femmes. En ourdou, l’une des langues officielles du Pakistan, aagahi signifie « sensibiliser ».

Le FunDza Trust considère l’éducation comme le socle de toute société saine et l’alphabétisme comme son pilier central. Son action consiste à créer une communauté de praticiens de la lecture et de l’écriture au sein du public cible. La sensibilisation s’effectue à travers quatre programmes : populariser la lecture par la distribution de livres aux jeunes ; créer des communautés de lecteurs grâce, entre autres, à la téléphonie mobile ; encourager les jeunes à écrire (c’est le travail de la section FANZ) ; et fournir un cursus en ligne, pour approfondir l’exercice de la lecture.

Depuis 50 ans, les prix internationaux d’alphabétisation de l’UNESCO récompensent les individus et les organisations de la société civile ayant fait preuve d’excellence et d’innovation dans le domaine de l’alphabétisation. Plus de 475 projets et programmes ont ainsi été distingués depuis 1967.