Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Éducation : en quête d’une utopie nécessaire

« Apprendre à vivre ensemble en développant la connaissance des autres, de leur histoire, de leurs traditions et de leur spiritualité. Et à partir de là, créer un esprit nouveau qui […] pousse à la réalisation de projets communs ou bien à une gestion intelligente et paisible des inévitables conflits. Utopie, pensera-t-on, mais utopie nécessaire, utopie vitale pour sortir du cycle dangereux nourri par le cynisme ou la résignation. » Voici ce que préconisait le Rapport de la Commission internationale sur l’éducation pour le vingt-et-unième siècle de l’UNESCO, présidée en 1996 par Jacques Delors, ancien ministre français des Finances et président de la Commission européenne de 1985 à 1994.

Deux décennies plus tard, nous sommes toujours en quête de cette utopie : une éducation créatrice et fondatrice d’un esprit nouveau. Comment y parvenir ?

Le dossier principal de ce numéro du Courrier, conçu et réalisé par Mary de Sousa (Royaume-Uni), aborde cette question sous divers angles. L'éducation est-elle en mesure de transformer réellement les vies ? La réponse est oui, si l’on écoute Kailash Satyarthi, prix Nobel de la paix 2014, qui a arraché plus de 85 000 enfants indiens à l’esclavage, par le biais de l'éducation et de la réinsertion. Que faire pour éviter que les écoles soient prises pour cibles en temps de conflit ? Fort de son expérience sur le terrain, le journaliste Brendan O’Malley (Royaume-Uni) fournit des pistes. Peut-on enseigner la paix ? La méthode du Centre Nobel de la paix à Oslo (Norvège) est un exemple édifiant. Former à la citoyenneté mondiale ? Les programmes innovants de l’université de Harvard, élaborés sous la houlette du spécialiste vénézuélien Fernando M. Reimers, en fournissent la preuve. La fuite des cerveaux, est-ce une fatalité ? Selon le spécialiste camerounais Luc Ngwé, il est possible de retourner la situation au profit de tous. Pourquoi doit-on impérativement redorer le blason des sciences sociales et humaines ? Réponses dans l’article de Jean Winand, professeur à l’université de Liège (Belgique).

La professeure Ada E. Yonath lors d’une expérience de cristallisation.
La professeure Ada E. Yonath lors d’une expérience de cristallisation.

En mars, nous célébrons le vingtième anniversaire du programme L'Oréal-UNESCO Pour les femmes et la science. Jean-Paul Agon , président-directeur général de L’Oréal, s’exprime sur ce programme qui a soutenu à ce jour 2 700 chercheuses, alors que l’une des lauréates de 2008, également prix Nobel de chimie en 2009, la cristallographe Ada E. Yonath (Israël) évoque ses missions favorites.

Deux autres figures féminines remarquables se joignent à nous dans ce numéro : Zeinab Badawi, (Soudan - Royaume-Uni), qui a adapté récemment l’Histoire générale de l’Afrique de l’UNESCO en une série de neuf épisodes pour la BBC, et Tawakkol Karman, (Yémen), lauréate du prix Nobel de la paix 2011. Pour clore en beauté les pages dédiées à la Journée internationale de la femme (8 mars), nous vous proposons une tournée en Chine pour découvrir l’histoire du nüshu, considéré comme l’unique écriture au monde réservée exclusivement aux femmes.

Pour marquer la Journée de commémoration de l'Holocauste (27 janvier), le Courrier se fait l'écho du discours que Robert Badinter (France) a prononcé à l’UNESCO sur le thème de l’antisémitisme au cours de l’histoire. L’auteur en tire un enseignement riche d’avertissement et de sens.

Dans son édition 2018, le Rapport mondial des Nations Unies sur la mise en valeur des ressources en eau met l’accent sur les solutions fondées sur la nature (SFN). Pour s’associer à son lancement, le 22 mars, Journée mondiale de l'eau, le Courrier s’intéresse à la problématique des obligations « vertes » et aux nouveaux critères de leur notation qui pourraient transformer les marchés financiers et augmenter les investissements dans les SFN.

Enfin, à l’occasion de la Journée mondiale de la radio, le 13 février, le Courrier vous propose une tournée insolite des radios au Mali.

Cette année, Le Courrier de l’UNESCO célèbre le 70e anniversaire de la parution de son premier numéro. Nous vous proposons de découvrir les débuts de cette grande aventure, vus par Alan Tormaid Campbell (Royaume-Uni). 

Jasmina Šopova, Directrice éditoriale

 

Janvier - mars 2018