Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Décryptage

Beyrouth : se reconstruire grâce à l’éducation et la culture

cou_03_20_maps_beirut_web_bis.jpg

Le palais Sursock, construit au XIXe siècle dans le quartier historique d’Achrafieh, disposait d’une riche collection d’art. Il a été sévèrement endommagé par les explosions.

Mila Ibrahimova
UNESCO

Déjà ébranlé par la crise économique et la pandémie mondiale, le Liban a été frappé par deux explosions meurtrières qui ont fait près de 200 victimes et détruit une partie de la capitale, Beyrouth, le 4 août 2020.

Pour aider la ville à se relever, l’UNESCO a lancé le 27 août un appel international aux dons, Li Beirut (Pour Beyrouth, en arabe), afin de soutenir la réhabilitation des écoles, des édifices du patrimoine historique, des musées et des galeries.

D’après les premières estimations, au moins 8 000 édifices ont été touchés, parmi lesquels 640 bâtiments historiques, dont une soixantaine menacent de s’effondrer. Le musée Sursock et le musée archéologique de l’Université américaine de Beyrouth, ainsi que les quartiers du patrimoine culturel urbain de Gemmayzé et de Mar Mikhaël, ont été gravement endommagés. La galerie Marfa et la galerie Tanit sont détruites. Par ailleurs, les institutions culturelles sont confrontées à d’importantes pertes de recettes. Au vu des premières estimations, 500 millions de dollars seront nécessaires pour soutenir le patrimoine et l’économie de la création au cours de l’année qui vient.

Sur le front de l’éducation, près de 163 écoles publiques et privées à Beyrouth et dans les environs ont été endommagées par les explosions, ce qui pourrait priver plus de 85 000 élèves et étudiants du droit à l’éducation. Cinq complexes techniques et professionnels ont également été touchés, dont vingt écoles et instituts. L’UNESCO, qui coordonne l’action des Nations Unies en faveur de l’éducation à Beyrouth, pilote les efforts des partenaires et des donateurs pour réhabiliter les écoles et assurer la continuité de l’apprentissage. Elle s’est engagée à ce que 40 des 163 écoles touchées soient réhabilitées dans les plus brefs délais grâce aux fonds qu’elle a déjà collectés. Les besoins en matière d’éducation sont évalués à 23 millions de dollars.

 

Lectures complémentaires :

Faire un don à Li Beirut
En savoir plus sur le soutien que l’UNESCO apporte à Beyrouth

 

 

Abonnez-vous pour découvrir l’actualité du Courrier. L’abonnement à la version numérique est 100 % gratuit.

Suivez le Courrier sur : Twitter, Facebook, Instagram