Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Petites îles, grands enjeux

En septembre prochain, à Maurice, des experts, des représentants de gouvernement et des membres et organisations de la société civile se pencheront sur la situation des petits États insulaires en développement, dix ans après la Conférence de la Barbade de 1994. Cette dernière avait identifié quinze domaines d’extrême vulnérabilité pour ces îles et appelé à l’action de façon urgente aux niveaux national, régional et international. La rencontre de septembre dira si la situation s’est améliorée. En attendant, au début de l’année Peter Coles s’est rendu dans le Pacifique pour le nouveau Courrier de l’UNESCO, afin de voir comment les populations des îles de cette région font face aux bouleversements provoqués par le changement climatique et l’élévation du niveau de la mer, l’impact de l’urbanisation sur les modes de vie traditionnels et les cultures, le sida ou encore le tourisme de masse. Le dossier que nous publions montre que, si le paradis n’est peut-être pas perdu, les habitants des îles sont confrontés à des défis plus titanesques que jamais.

Tout aussi inquiétant est le scénario exposé par Chris Thomas dans l’entretien. Ce biologiste a dirigé l’étude la plus complète jamais menée sur les effets du changement climatique risque sur la biodiversité : elle prévoit des extinctions de masse de la même ampleur peut-être que celle qui a vu disparaître les dinosaures. Parmi les espèces actuellement en danger – en raison cette fois de la destruction de leur habitat, de la guerre civile, de la chasse et du braconnage – figurent les parents les plus proches des humains, les grands singes, qui sont l’objet de notre reportage photo dans Zoom. L’UNESCO participe à une initiative internationale visant à sauver les gorilles, chimpanzés, orangs-outangs et autres bonobos. Si elle échoue, ils pourraient disparaître d’ici cinquante ans.

Toutes les nouvelles ne sont pas aussi sombres. D’autres articles montrent comment le talent et l’ingéniosité humaine peuvent résoudre certains problèmes de nos sociétés. Ainsi du travail de Christine Petit, l’une des cinq lauréates du Prix L’Oréal/UNESCO 2004 pour les femmes et la science, qui est une source d’espoir pour les millions de sourds dans le monde. Ou de la mobilisation de la communauté internationale après la destruction de la citadelle historique de Bam, en Iran, par un tremblement de terre en décembre dernier. L’UNESCO travaille avec les autorités iraniennes et d’autres partenaires pour envisager une reconstruction. Ou encore l’Initiative Babel, qui consiste à développer l’utilisation des langues et des écritures du monde dans les technologies modernes (dont Internet), contribue ainsi à promouvoir la diversité culturelle.

Ces talents et cette ingéniosité n’ont eu besoin que d’une chose pour réussir : la volonté de changement.

Sue Williams, Rédactrice en chef

Découvrez ce numéro. Téléchargez le PDF. 

Avril 2004