Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

La Religion et le pouvoir aujourd'hui

C'était à Tirana, il y a vingt ans. Notre guide, bien entendu membre du Parti, ne voulait pas s'attarder devant cette mosquée sans âge, visiblement abandonnée.

« Plus personne ne vient prier?»

L'homme avait eu un sourire légèrement condescendant. La religion, nous aurions dû le savoir, est une illusion d'optique, un écran de fumée entretenu par les oppresseurs chez ceux qu'ils oppri¬ ment. Marx l'avait bien dit: c'est «l'opium des peuples». Lorsque sa base sociale et politique a disparu, comme en Albanie, la religion n'a plus de raison d'être. Les peuples aux yeux ouverts regardent les choses en face.

Que voit-on lorsqu'on a les yeux ouverts? Une chose est sûre: c'est la base sociale et politique du socialisme qui s'est effondrée, en Albanie comme dans le reste de l'Europe de l'Est, tandis que la religion prend une grande place dans la vie des gens. Ou peut-être reprend-elle simplement la place qui est la sienne et qu'on avait vainement tenté de lui ravir.

Mais l'effondrement du communisme européen a provoqué des ondes de choc, qui vont beaucoup plus loin que ce retour de balancier. La faillite des totalitarismes de l'Est, qui a entraîné celle des nationalismes autoritaires dans le Sud, a créé un vide politique et idéologique, que s'efforce de remplir l'intégrisme. La religion, jusque-là bâillonnée ou rabaissée au bénéfice de l'Etat, est utilisée comme levier pour contester J'Etat. Hier exclue de l'espace politique, elle se voit aujourd'hui invoquée par les intégristes pour emplir tout l'espace politique. Et dans la foulée, elle sert à nier l'individu au nom de la communauté, à supprimer la liberté au nom du dogme, à tuer l'intelligence au nom de la foi.

Politique et religion ont de tout temps entretenu un turbulent voisinage. Mais c'est du dernier avatar en date, de cette liaison dangereuse incarnée par l'intégrisme, que les humanistes commencent à s'inquiéter dans le monde entier. C'est notamment pour mieux saisir les mécanismes de son émergence ainsi que de ses glissements extrêmes intolérance, violence, crime que s'est tenue à New Delhi, au début de cette année, une grande réunion d'«lntellectuels pour un seul monde», conjointement organisée par le Courrier de l'Unesco, la Fondation Rajiv Gandhi et le réseau World Media, sur le thème «Politique et religion aujourd'hui».

Dans ce numéro, quelques-uns des temps forts de ce débat qui n'est pas près de se clore. 

Découvrez ce numéro. Téléchargez le PDF. 

Décembre 1994

Poursuivez la lecture