Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Notre sélection

Le tableau de Mendeleïev

« Le premier metteur en scène des éléments de la nature ». C’est ainsi que Le Courrier de l’UNESCO de juin 1971 titrait un article consacré à Dmitri Mendeleïev, l’homme qui permit à « l’étude de la chimie [de] passer d’un stade quasi médiéval de tâtonnements à l’état d’une science moderne ». Comment s’y prit-il ? « En bref», poursuit l’article, « le Russe proposait de disposer les éléments [chimiques] en lignes et en colonnes, aussi appelées périodes et groupes, à l'intérieur d'un rectangle, les poids atomiques croissant de gauche à droite le long d'une même ligne en commençant par celle du haut. Dans les colonnes verticales se retrouvaient les éléments possédant des propriétés analogues – la même façon de former un oxyde, par exemple. »

Qu’y a-t-il de si révolutionnaire dans ce tableau ? La théorie de la classification périodique des éléments selon leur poids atomique, que le Sibérien âgé de 35 ans avait présentée à la Société chimique de Russie, en mars 1869, représentait en fait la découverte d’une loi naturelle. Son procédé permettait non seulement de corriger bon nombre d’erreurs de calculs, mais aussi de prédire l’existence d’éléments jusqu’alors inconnus, comme le gallium, le scandium ou le germanium (appelés ainsi ultérieurement, en l’honneur des pays d’origine de leurs découvreurs). Les grands découvreurs titillent l’imagination des gens. Comme on dit de Newton qu’il aurait découvert la loi de la gravitation en recevant une pomme sur la tête ou de James Watt qu’une marmite d’eau bouillante lui aurait inspiré l’idée de la machine à vapeur, certains prétendent que Mendeleïev aurait trouvé la classification périodique à la suite d’un rêve !

« On a tendance à oublier une chose », résume l’article : « s’il arrive que la vérité scientifique illumine l’esprit d’un homme de façon soudaine, comme un éclair, il se peut aussi que le même chercheur ait peiné pendant des années sur ce sujet. Pasteur l’a dit : ‘La chance n’aide que les esprits déjà préparés’. Si l’on jette un œil sur les activités de Mendeleïev avant 1869, il apparaît évident que l’élaboration de la classification périodique n’a pas été un pur accident ».

Outre le tableau périodique, une phrase de Mendeleïev à propos du pétrole restera gravée dans la mémoire de l’humanité : « Ce matériel est trop précieux pour être brûlé ; quand nous brûlons du pétrole, nous brûlons de l’argent ; il faut l’utiliser comme matière première de la synthèse chimique ».

Katerina Markelova

Autres articles sur Mendeleïev

Dmitri Mendeleïev ou les enseignements d’un prophèteLe Courrier de l'UNESCO, avril-juin 2019

Le premier metteur en scène des éléments de la natureLe Courrier de l'UNESCO, juin 1971

Dmitri MendeleïevLe Courrier de l'UNESCO, juin 1971