Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Villes-carrefours

New York, Tanger, Bombay... Qu'est-ce qu'une ville-carrefour? Une ville multiple, un microcosme, dont l'histoire est scandée par l'arrivée de vagues successives d'immigrants, venus de tous les horizons et s'installant côte à côte sinon les uns sur les autres.

La prospérité les rapproche, les crises les séparent, mais leurs espoirs peu à peu se mêlent, et leurs mémoires s'emmêlent tissant les liens d'une appartenance à géométrie variable, tantôt solidaire, tantôt conflictuelle. Le pouls des villes-carrefours bat à un rythme plus intense, plus désordonné, que le commun des agglomérations urbaines. Mais chacune d'elles a fini par concevoir une manière, bien à elle, de gérer ses violences, pour en tirer de la vitalité.

A première vue, ces bizarres excroissances socio-culturelles ne peuvent rien nous apprendre sur les pays où elles sont enclavées. En fait, elles nous en disent beaucoup plus long qu'il n'y paraît. Ce sont des greffes qui ont pris. Elles n'ont pu croître et prospérer dans leur environnement national que parce que, dans le secret de leur singularité, elles ontinstauré avec lui une osmose silencieuse. Parce qu'elles ont répondu à certains de ses penchants muets, de ses désirs inavoués. Parce qu'elles sont l'une de ses faces cachées.

Au fond, ces villes auront souvent été les poumons de la modernisation de leur pays. Parfois à son corps défendant. Ce pays qui leur doit, même s'il ne le reconnaît pas toujours, d'être branché sur les grands courants d'échange, sur l'incessant va-et-vient des hommes, des idées, des capitaux, des marchandises. Qui leur doit de continuer de respirer avec le monde.

Elles lui apportent bien plus que des ressources et des savoirs elles lui insufflent une énergie créatrice produite par la combustion des intelligences et des imaginations les plus diverses, par la multiplicité des sources d'inspiration, par le renouvellement des raisons de croire et d'inventer. Et cette énergie se répand, par capillarité souterraine, dans l'ensemble du pays environnant, porteuse des antidotes nécessaires contre l'uniformité et le conformisme.

C'est bien pourquoi, au travers des contradictions qu'elles recèlent, et des conflits qu'elles couvent, les villes-carrefours constituent pour leurs pays respectifs, confrontés aux défis de la mondialisation, des laboratoires du futur.

Découvrez ce numéro. Téléchargez le PDF. 

Découvrez d'autres numéros consacrés aux villes dans le Courrier.

 

Mars 1997