Actualités

Regardez-moi, je suis belle

bd_lookatme.jpg

© Patricia Willocq
Cette photo fait partie d’une série de 15 photos intitulées>Look at me, I am beautiful (Regardez-moi, je suis belle) réalisée par la photographe Patricia Willocq(Belgique), gagnante de l’Alfred Fried Photography Award 2015
 
La série raconte les événements marquants de la vie d’une petite fille née d’un viol : sa naissance, ses premiers pas, son premier jour d’école, son mariage, son premier jour en tant que mère, etc.
 
Patricia a baptisé la petite fille Esther et a situé son lieu de naissance à Goma, une ville de la République démocratique du Congo, témoin de crimes de guerre et de violences sexuelles horribles depuis les années 1990. Dans chacune des photos, Esther occupe le devant de la scène, grandissant toujours entourée d’hommes qui la soutiennent et la protègent. Ces hommes sont en fait les bourreaux, mais dans les photos, ils la protègent et lui apportent la dignité et l’amour qu’elle mérite.
 
Tous les enfants qui apparaissent dans les photos sont nés réellement à la suite d’un viol, et toutes les femmes ont été victimes d’abus sexuels. Les photographies de Patricia sont délibérément mises en scène, au point d’en devenir presque irritantes et kitsch. Mais cette approche audacieuse est conçue pour provoquer l’observateur : la mise en scène idyllique, illustrée par des vêtements colorés et de sourires radieux, rend à ces femmes leur dignité et leur fierté.  
 
« La série est comme un conte de fée africain où les bourreaux deviennent les défenseurs et le bien l’emporte sur le mal », a déclaré le jury. « C’est l’analogie d’une belle vie où le droit à l’enfance, à l’éducation, à une profession, à une famille et à l’autoréalisation sont respectés. Ces photos ne sont pas mélancoliques ; ce sont des messages humanitaires forts qui affirment que la paix est avant tout une question de tolérance, de respect et d’appréciation. »
 
Cette page du Courrier de l’UNESCO est dédiée à la Journée internationale pour l'élimination de la violence sexuelle en temps de conflit (19 juin 2017).