Notre sélection

Le Courrier de l'UNESCO et les droits de l'homme

Parmi les institutions spécialisées des Nations Unies, il n'en est aucune dont la raison d'être soit plus essentiellement liée au maintien et au développement des droits de l'homme que l'UNESCO. De par les termes mêmes de sa Constitution l'UNESCO a pour mission de lutter contre les facteurs de discorde et de guerre en mettant en oeuvre les ressources de l'éducation, de la science, de la culture et des moyens de communication modernes : son objectif ultime est le maintien de la paix et le bonheur des êtres humains. Or, qu'est-ce qui menace plus directement les droits de l'homme que la guerre et l'esprit de guerre ? Et inversement, quel plus puissant facteur de paix que l'épanouissement libre de chaque peuple et de chaque homme ? Maintien de la paix et recherche du bonheur humain sont donc des tâches indissolublement liées qui s'épaulent l'une l'autre, et qui toutes deux sont des aspects du même idéal : la réalisation des droits de l'homme.

En 1947 et 1948, l'UNESCO a entrepris une démarche sans précédent dans le domaine émergent des droits de l'homme. Dans cette période de transition qui a conduit à l'adoption de la Déclaration universelle des droits de l'homme (DUDH) par l'Assemblée générale des Nations Unies, le 10 décembre 1948, l'UNESCO a décidé de réaliser une enquête mondiale auprès d'un groupe hétérogène d'intellectuels, de dirigeants politiques, de théologiens, d'activistes sociaux et d'autres personnalités, afin d'établir les principes sur lesquels on pourrait fonder une déclaration moderne des droits de l’homme.

Cette aventure extraordinaire est racontée dans notre numéro Droits de l'homme: retour vers le futur, octobre - décembre 2018. Découvrez également le supplément: The Book of Needs / Le livre des nécessités

Bien d'autres numéros consacrés aux droits de l'homme sont disponibles dans nos archives:

Le Courrier a publié bien d'autres articles sur les droits de l'homme dans différents numéros. Découvrez-les en faisant un recherche par mot clé ici.