Conséquences de la fermeture des écoles

En savoir plus sur les fermetures d'écoles et la réponse éducative au COVID-19

 

La fermeture, même temporaire, des établissements scolaires entraîne des coûts sociaux et économiques élevés. Les perturbations qu’elle induit affectent toutes les communautés, mais les conséquences sont particulièrement graves pour les enfants défavorisés et leurs familles.

Quelques-unes des raisons qui expliquent en quoi la fermeture des établissements scolaires est préjudiciable sont exposées ci-dessous. Cette liste est loin d’être exhaustive, mais peut aider à comprendre pourquoi nous devons tous nous sentir concernés par ce phénomène.

  • Interruption de l’apprentissage :  l’enseignement assure un apprentissage essentiel. La fermeture des écoles prive donc les enfants et les jeunes de possibilités de développement et de perfectionnement. Les désavantages sont majeurs pour les élèves défavorisés, qui ont généralement accès à un nombre plus restreint de possibilités éducatives en dehors du cadre scolaire.
  • Alimentation : de nombreux enfants et jeunes comptent sur les repas fournis gratuitement ou à moindre coût à l’école pour se nourrir et avoir une alimentation saine. Par conséquent, la fermeture des établissements scolaires a une incidence sur l’alimentation.
  • Manque de préparation des parents à l’enseignement à distance et à domicile : lorsque les écoles ferment, on demande souvent aux parents de faciliter l’apprentissage à la maison, mais ils peuvent avoir des difficultés à s’acquitter de cette tâche. Cela vaut particulièrement pour les parents dont le niveau d’instruction et les ressources sont limités.
  • Inégalité d’accès aux portails d’apprentissage numérique : l’insuffisance de l’accès aux technologies ou à une bonne connexion Internet est un obstacle à la continuité de l’apprentissage, notamment pour les élèves issus de familles défavorisées.
  • Lacunes en matière de garde d’enfants : en l’absence d’autres solutions, les parents qui travaillent laissent souvent leurs enfants seuls à la maison lorsque l’école est fermée, ce qui peut entraîner des comportements à risque, notamment accroître l’influence des pressions exercées par les pairs et la consommation de drogue.
  • Coûts économiques élevés : lorsque les écoles sont fermées, les parents qui travaillent sont plus susceptibles de s’absenter pour garder leurs enfants, ce qui entraîne souvent des pertes de salaire et nuit à la productivité.
  • Incidence mécanique sur le système de santé : les femmes représentent une large part des professionnels de santé, or elles se trouvent souvent dans l’impossibilité de se rendre à leur travail pour garder leurs enfants à cause de la fermeture des écoles. De nombreux professionnels médicaux sont donc absents des établissements de santé, alors que c’est lors de ces périodes de crise sanitaire que l’on a le plus besoin d’eux.
  • Pression accrue sur les établissements scolaires qui restent ouverts : les fermetures localisées entraînent des charges supplémentaires pour les écoles ouvertes, puisque les parents et les autorités redirigent les enfants vers ces établissements.
  • Tendance à l’augmentation des taux de décrochage scolaire : il est très difficile de faire en sorte que les enfants et les jeunes reviennent à l’école et qu’ils y restent lorsque les établissements scolaires rouvrent. Cela vaut particulièrement pour les fermetures prolongées.