À propos de la ville créative: 

Beyrouth, capitale du Liban, est depuis des siècles un haut lieu de la production littéraire par l’écriture, l’impression et la diffusion. Beyrouth inspire les auteurs, dont un nombre croissant de femmes, et célèbre le livre. Elle diffuse la littérature à travers les académies, les organisations et les bibliothèques, les initiatives indépendantes, les ateliers, les résidences, les formations et les salons. A ce titre, Beyrouth a été nommée“Capitale mondiale du livre”par l’UNESCO en 2009. En matière littéraire, environ 90% de l’offre culturelle est beyrouthine.

La ville accueille chaque année le Salon du livre arabe, représentant 170 éditeurs et 35 000 visiteurs venus de l’espace arabophone. Le Salon du livre francophone de Beyrouth - le plus grand salon littéraire francophone après ceux de Paris et de Montréal - s'y tient également depuis 1992. Le Festival libanais du livre est un autre rendez-vous annuel depuis 1980, organisé par le Mouvement culturel Antélias.

Pour améliorer le statut des écrivains et soutenir la production littéraire, la Municipalité subventionne des organisations littéraires. En outre, le prix Phénix récompense le meilleur ouvrage écrit en français. Elle soutient financièrement et patronne les Salons littéraires et les organisations comme Assabil. En plus des bibliothèques municipales qui ont ouvert à Beyrouth grâce au financement des travaux par la Municipalité, des bibliothèques mobiles « Kotobus » sont en circulation.

Valeur ajoutée : 

En tant que Ville créative de littérature, Beyrouth envisage de :

  • Améliorer la création, la production, la distribution, la diffusion, l'accès et la participation à la production culturelle, en particulier au bénéfice des groupes et des personnes défavorisées ou vulnérables.
  • Capitaliser sur le fonds de manuscrits, cartographie et textes anciens de la Bibliothèque Orientale et développer une police d’écriture en arabe avec son équivalent latin pour la ville de Beyrouth ;
  • Accompagner des projets littéraires centrés sur les lettres et inviter les institutions culturelles à participer à des programmes de coopération créative entre les écrivains et les artistes des autres disciplines ;
  • Organiser des congrès thématiques en rapport avec les professions du livre en capitalisant sur les bonnes pratiques des autres villes créatives ;
  • Activer un chantier de traduction avec des étudiants des écoles de traduction, des professionnels et des amateurs dans le but d’adapter en langue arabe les textes des villes créatives de littérature;
  • Œuvrer pour une mobilité des auteurs dans l’espace des villes créatives afin de favoriser les résidences de travail et les coproductions.
Membre depuis : 
2019
Contact : 
Mme Matilda Khoury, Conseillère municipale chargée de la commission culturelle, Municipalité de Beyrouth, matkhoury@outlook.com