L'écrivain et poète Maria Francesca Merloni, originaire de Fabriano, nommée Ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO pour les Villes créatives

L'écrivain et poète Maria Francesca Merloni, originaire de Fabriano, nommée Ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO pour les Villes créatives

Quand: 
Wed, 10/04/2017

Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, a désigné la poète et écrivain italienne, Maria Francesca Merloni, comme première Ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO pour les Villes créatives, ce mercredi 4 octobre 2017 lors d’une cérémonie qui s’est tenue au siège de l’UNESCO à Paris.

Maria Francesca Merloni est l’une des voix poétiques les plus libres de notre époque ; son travail repose sur une approche multidisciplinaire de l’expression artistique. Mme Merloni a été nommée Ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO en reconnaissance de son engagement en faveur de la promotion du rôle de la culture et de la créativité en tant que vecteurs stratégiques pour le développement urbain durable.

Mme Merloni a participé à plusieurs initiatives de régénération urbaine à travers la culture. Depuis 2013, elle encadre la désignation de sa ville d’origine, Fabriano (Italie), en qualité de Ville créative d’artisanat et des arts populaires de l’UNESCO. Elle est également une figure de proue du projet Rinasco, qui promeut la reconstruction des zones Apennines touchées par les tremblements de terre de 2016 ; ce projet vise à créer une plateforme numérique de la ville endommagée de San Ginesio, afin d’en soutenir la reconstruction, de maintenir l’aide sociale et d’accompagner le rétablissement culturel et entrepreneurial. À travers un fort engagement envers le Réseau des villes créatives de l’UNESCO (RVCU), Mme Merloni a démontré son dévouement aux idéaux et aux objectifs de l’Organisation, qui visent à bâtir des villes plus durables et un meilleur futur pour tous.

« Mme Merloni célèbre la créativité comme une force pour la régénération urbaine et la résilience. C’est une artiste qui possède une véritable vision innovante ; elle a toujours rapproché son art d’une approche universelle. Elle voit en la culture et la créativité une manière de se renouveler, de construire l’avenir. […] La culture est le lien qui nous unit, c’est le langage de l’humanisme, de la dignité humaine – c’est une valeur que nous partageons tous. » a dit Irina Bokova.

À l’issue de la cérémonie, Mme Merloni est devenue la première Ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO pour les Villes créatives et a réaffirmé, à travers un inspirant poème, son engagement à œuvrer en faveur des valeurs et des missions du RVCU, une plateforme renforçant la coopération avec et parmi les villes qui placent la créativité et les industries culturelles au cœur de leur développement.

« Être Ambassadrice de bonne volonté des Villes créatives, c’est devenir gardien du cœur profond des villes. » a déclaré Mme Merloni.

La cérémonie s’est tenue en présence de M. Dario Franceschini, ministre italien des Biens et des Activités culturels et du Tourisme, Mme Vincenza Lomonaco, Ambassadrice et Déléguée permanente de l’Italie auprès de l’UNESCO, M. Gabriele Santarelli, maire de Fabriano, et des membres de la Famille Merloni. 

Le travail de Maria Francesca Merloni a également contribué à la sélection de Fabriano en tant que ville hôte de la XIIIe Réunion annuelle du Réseau des villes créatives de l'UNESCO en 2019.

événements associés