À propos de la ville créative: 

Capitale du Burkina Faso, Ouagadougou représente un centre politique, administratif et culturel regroupant plus de 80% de la population de la région du centre, soit 2 000 000 habitants. Le travail du bronze a son origine à Niongsin, quartier qui comprenait au départ trois grandes familles spécialisées dans le travail du cuivre et du bronze à la cire perdue. Au fil du temps, de nombreux autres groupes se sont intéressés au métier qui est devenu la principale source de revenu de nombreuses familles. Le secteur a un impact important sur l’économie locale avec l’artisanat de service qui occupe 13% des travailleurs du secteur informel et dénombre 375 entreprises et organisations.

Aujourd'hui, différents centres de formation initiés par l’État, la mairie ou des associations de professionnels diffusent les savoir-faire artisanaux. Ainsi, le Centre national d’artisanat et d’art, le village artisanal de Ouagadougou, la Vitrine du Bronze, le Centre Lukaré proposent aux jeunes des programmes d’apprentissage permettant de préparer la relève dans une dynamique de dialogue entre patrimoine et création. La ville abrite deux grandes biennales culturelles : le Salon International de l'Artisanat de Ouagadougou (SIAO) et le Festival Panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO).

Pour soutenir les industries culturelles locales, la mairie de Ouagadougou met l’accent sur l’appui à la professionnalisation des jeunes artistes avec l’organisation de formations techniques, et sur l’amélioration de leurs conditions de travail avec la construction de complexes culturels polyvalents comprenant des facilités pour la production, une salle de diffusion, des espaces de formation (Reemdoogo 1, Palais JP Guingané, Maison du Peuple). Conscientes de l’importance de l'artisanat du bronze, les autorités municipales ont créé la Vitrine du Bronze pour pérenniser et promouvoir l’artisanat et favoriser la commercialisation de ses produits sur les marchés. Véritable levier de l’économie créative locale, elles ont engagé une politique de redynamisation de l’artisanat dont le quartier Niongsin sera un des fleurons.

 

Valeur ajoutée : 

En tant que Ville créative de l’artisanat et des arts populaires, Ouagadougou envisage de

  • Mettre en oeuvre un programme d’aménagement culturel de la ville comprenant l’implantation dans le quartier périphérique d’un centre de développement de la musique « Reemdoogo 2 » à Dassasgho, et d’un Centre socio-culturel pour développer les pratiques artistiques à Sig-Noghin ;
  • Réfectionner un premier groupe d’ateliers du bronze et l’aménagement culturel des berges du barrage n°2 à Niongsin, quartier historique des bronziers en partenariat avec des entreprises nationales et internationales dans le cadre de leur responsabilité sociale ;
  • Concevoir une stratégie de promotion internationale des productions locales de l’artisanat d’art et du design ainsi que développer des résidences croisées ; et
  • Transformer en biennale le Salon International du Bronze et du Design de Ouagadougou, qui proposera des ateliers internationaux sur « Culture, Environnement et Urbanisme ».

 

Membre depuis : 
2017
Contact : 
Adama Zerbo Coordinateur programme Ville créative Ville de Ouagadougou villecreative.ouagadougou@mairie-ouaga.bf