À propos de la ville créative: 

Rome, capitale italienne aux 2,9 millions d'habitants, est riche d'un héritage cinématographique qui remonte au début du XXe siècle et à la création des studios de la Cinecittà. Parce qu'elle abrite le plus grand complexe dédié à la production de films en Europe, Rome est aujourd'hui reconnue comme la plaque tournante du cinéma italien. Ville d'adoption de Federico Fellini, celle que l’on nomme la Ville Éternelle a conservé sa réputation de cité dynamique du film. Rome soutient aujourd'hui un vaste secteur dénombrant 1 300 entreprises actives, qui génèrent un bénéfice d'environ 750 millions d'euros par an. De plus, le marché du film de Rome s'est considérablement renforcé grâce à une forte coopération public-privé.

Chaque automne depuis 2006, Rome accueille un public de 150 000 personnes venues de 25 pays à l'occasion du Festival international du film de Rome, qui fait partie des festivals de cinéma les plus réputés au monde. Après une semaine de projections, les spectateurs sont invités à décerner le Prix du public au meilleur film. Ce processus participatif illustre la volonté constante de faire du secteur du cinéma un vecteur essentiel de l'inclusion et de la cohésion sociales. L'une des sections du festival, Alice Nella Città, est vraisemblablement unique car elle est consacrée aux films réalisés par des enfants, répartis en deux catégories, les « moins de 12 ans » et les « plus de 12 ans ».

Les institutions locales ont grandement contribué à l'émergence des industries culturelles et créatives ces cinq dernières années. Parmi d'autres programmes de soutien, l'initiative Rome province créative, a mis en place un fonds régional destiné à aider les jeunes entrepreneurs de la création, ainsi qu'un réseau social sur lequel ils peuvent échanger et promouvoir leurs projets innovants. Dans le secteur du film, le Département de la culture et du tourisme a élaboré un important programme de renouveau urbain. Il s'agit de relancer l'activité de 42 cinémas abandonnés en faisant appel à de petites et moyennes coopératives locales pour revitaliser ces zones urbaines en usant de créativité et d'innovation.

Valeur ajoutée : 

En tant que Ville créative du film, Rome envisage de :

  • Créer le musée italien de l'audiovisuel et du cinéma (Museo Italiano dell’Audiovisivo e del Cinema) pour préserver et faire connaître le patrimoine cinématographique italien, et pour diffuser les bonnes pratiques en matière de restauration de films ;
  • Augmenter le nombre des opportunités d'emploi pour les jeunes entrepreneurs dans le secteur du film, par l'intermédiaire de l'Observatoire de l'emploi audiovisuel et en s'appuyant sur de solides partenariats public-privé ;
  • Encourager les approches transversales du film, de la musique et de la littérature par le biais du projet E-motion Rome ;
  • Coopérer avec les autres Villes créatives du film pour former une base de données commune sur le patrimoine cinématographique mondial, afin d'encourager le dialogue interculturel et la promotion de la diversité culturelle ;
  • Favoriser la mobilité des étudiants en cinéma au sein du RVCU, par le biais des programmes d'échange de l'École internationale de conservation du film ; et
  • Mettre en œuvre le programme Communautés ciné-créatives, qui vise à promouvoir auprès des villes les moins développées l'industrie du film comme étant une économie créative solide et autonome.
POINT (12.4963655 41.9027835)
Membre depuis : 
2015
Contact : 
Chiara Colaiori, Fondazione Cinema per Roma, creative_city_rome@romecityoffilm.com