Thème:
Workshops, Training Materials, Recherche, Conception de la politique, Cultural Industries Support, Contribuer aux ODD
Type de projet:
Sensibilisation, Renforcement des capacités, Recherche et collecte de données
Pays:
Partenaire local:
  • Ministère des Sports et de la Culture
  • Académie rwandaise de la Langue et de la Culture
  • Ishyo Arts Centre
  • Communautés locales, experts et spécialistes nationaux
  • Autorités locales
Début
Jan 2017
Fin
Mar 2019

Contexte/Aperçu

Le Rwanda est un pays en pleine mutation. Ces dernières années, ses progrès en matière de développement sont remarquables et son PIB enregistre un taux de croissance parmi les plus élevés d'Afrique. Selon la Banque mondiale, entre 2001 et 2015, le taux de croissance moyen du PIB rwandais s'établissait à 8 %. À travers des plans de développement ambitieux tels que « Rwanda Vision 2020 » ou la « Stratégie de Développement économique et de Réduction de la pauvreté II (2013-2018) », le Rwanda se fixe l'objectif de devenir un pays à revenu intermédiaire et de passer d'ici 2020 d'une économie agricole à une économie basée sur l'information et les connaissances.

En février 2015, le pays a adopté sa « Politique nationale du patrimoine culturel ». Le quatrième objectif stratégique de cette politique est de « Réviser et/ou développer des instruments juridiques et opérationnels dans l’industrie des arts créatifs pour augmenter leurs avantages économiques ». Dans l'esprit de cette politique, le Rwanda a déjà entrepris une cartographie culturelle et rédigé un « Plan stratégique sur cinq ans pour le développement de l'industrie créative 2017-2020 ». Par ailleurs, le Rwanda a remis son premier Rapport périodique quadriennal grâce à un processus participatif incluant la société civile.

Ce projet au Rwanda vise à renforcer les capacités des acteurs des ICC afin de conforter la place de cette industrie comme secteur stratégique contribuant à la croissance économique, à la création d'emplois, à la génération de revenus et à l'amélioration des conditions de vie. Il s'agit ainsi d'identifier les disparités de capacités des parties prenantes et de former et sensibiliser le grand public à la contribution des ICC au développement durable. Le projet s'appuie sur les activités en cours de l'UNESCO en matière de culture et de communication au Rwanda.

Objectif général :

L'objectif est de contribuer au développement des industries culturelles au Rwanda à travers l'identification des disparités de capacités et le développement et la mise en œuvre de programmes de renforcement des capacités pour les artistes, les professionnels de la culture et les représentants des ministères et institutions publiques concernés.

Results

Création d'un comité de coordination du projet.

Développement des industries créatives pour la diversité des expressions culturelles/Renforcement de la pérennité des industries créatives au Rwanda

French
Photo Gallery: 
Countries: 
Rwanda
Local Partner: 
Ministère des Sports et de la Culture
Académie rwandaise de la Langue et de la Culture
Ishyo Arts Centre
Communautés locales, experts et spécialistes nationaux
Autorités locales
Date: 
2017 à 2019
Context/Overview: 

Le Rwanda est un pays en pleine mutation. Ces dernières années, ses progrès en matière de développement sont remarquables et son PIB enregistre un taux de croissance parmi les plus élevés d'Afrique. Selon la Banque mondiale, entre 2001 et 2015, le taux de croissance moyen du PIB rwandais s'établissait à 8 %. À travers des plans de développement ambitieux tels que « Rwanda Vision 2020 » ou la « Stratégie de Développement économique et de Réduction de la pauvreté II (2013-2018) », le Rwanda se fixe l'objectif de devenir un pays à revenu intermédiaire et de passer d'ici 2020 d'une économie agricole à une économie basée sur l'information et les connaissances.

En février 2015, le pays a adopté sa « Politique nationale du patrimoine culturel ». Le quatrième objectif stratégique de cette politique est de « Réviser et/ou développer des instruments juridiques et opérationnels dans l’industrie des arts créatifs pour augmenter leurs avantages économiques ». Dans l'esprit de cette politique, le Rwanda a déjà entrepris une cartographie culturelle et rédigé un « Plan stratégique sur cinq ans pour le développement de l'industrie créative 2017-2020 ». Par ailleurs, le Rwanda a remis son premier Rapport périodique quadriennal grâce à un processus participatif incluant la société civile.

Ce projet au Rwanda vise à renforcer les capacités des acteurs des ICC afin de conforter la place de cette industrie comme secteur stratégique contribuant à la croissance économique, à la création d'emplois, à la génération de revenus et à l'amélioration des conditions de vie. Il s'agit ainsi d'identifier les disparités de capacités des parties prenantes et de former et sensibiliser le grand public à la contribution des ICC au développement durable. Le projet s'appuie sur les activités en cours de l'UNESCO en matière de culture et de communication au Rwanda.

Objectif général :

L'objectif est de contribuer au développement des industries culturelles au Rwanda à travers l'identification des disparités de capacités et le développement et la mise en œuvre de programmes de renforcement des capacités pour les artistes, les professionnels de la culture et les représentants des ministères et institutions publiques concernés.

Results: 

Création d'un comité de coordination du projet.

Section for activities: 
Titre de la section: 
Étapes initiales
Brève description: 

Lors de la phase de conception, l'Académie rwandaise de la Langue et de la Culture (RALC) a formé un comité de coordination du projet composé de partenaires gouvernementaux, dont le Directeur de la Culture, de la Commission nationale du Rwanda pour l'UNESCO et du Conseil rwandais des arts (RAC). La première réunion du comité de coordination du projet s'est tenue le 2 juin 2017 et a été suivie de réunions mensuelles qui ont permis de prendre plusieurs décisions quant à la sélection du coordinateur du projet et de l'expert international, ainsi que sur la nécessité de recruter un partenaire local par le biais d'un appel à propositions.

L'UNESCO a recruté un coordinateur de projet local fin août 2017 et l'appel à propositions pour trouver un partenaire local a été lancé début septembre 2017 par le Bureau régional de l'UNESCO. Le contrat de l'expert international a été signé début novembre 2017. Le contrat du partenaire local est en cours de préparation.

Le comité de coordination du projet a sélectionné les membres du comité de pilotage et le projet sera lancé dès que le contrat du partenaire local aura été signé. La première mission de l'expert international devrait avoir lieu en 2018.

Poste: 
Bottom Left
Style: 
collapsible
Donors: 
Fonds en dépôt de la Corée