Thème:
Recherche, Conception de la politique
Type de projet:
Renforcement des capacités
Pays:
Partenaire local:
  • Ministère de l'Information, Tourisme et Culture
    Type d'organisation: 
    Autorité publique
Activité connexe:
Début
Jan 2012
Fin
Dec 2012

Contexte/Aperçu

Comme dans le cadre de sa Stratégie de croissance et de développement 2011-2016, le Malawi a reconnu le rôle des industries culturelles et créatives en tant que moteur de croissance et d’emploi.

Après une série de consultations et de révisions, une Politique Culturelle Nationale a été élaborée en 2005. En 2011, une Conférence nationale sur les industries culturelles a donné lieu à une coalition nationale des opérateurs de l'industrie culturelle. Le défis était de réviser la Politique culturelle et de faire des recommandations pour renforcer le secteur culturel, ainsi que développer les formations ciblées.

L’ébauche de la Politique Culturelle Nationale existant avant même la ratification par le Malawi de le Convention de 2005, l’objectif de la mission était d’assister le gouvernement dans le réexamen et la révision de ce cadre au regard des objectifs principaux de la Convention. Un des buts de cette démarche était de mettre l’accent sur des secteurs stratégiques (musique et arts visuels par exemple), ainsi que de promouvoir l’éducation à l’art et de réviser la Loi sur la censure et le contrôle des divertissements afin d’assurer la liberté d’expression artistique, un prérequis pour la création artistique. C’est dans ce cadre que le gouvernement a demandé l’assistance technique de l’UNESCO.

Activités

Lors de leur première mission dans le pays, les experts ont :

  • engagé un dialogue avec un large éventail de parties prenantes du secteur culturel, que ce soit des membres des différentes divisons gouvernementales concernées ou des représentants  d’associations artistique ;
  • rencontré des représentants des différentes organisations internationales qui s'efforcent de renforcer le secteur culturel du pays ;
  •  évalué les besoins et les priorités du secteur culturel, ainsi que ses forces et ses faiblesses afin de servir de base pour la révision de la législation culturelle, et pour la conception des activités de renforcement des capacités.

Ce travail préparatoire a ouvert la voie à la deuxième mission  des experts dans le pays en septembre et octobre 2012, durant laquelle ils ont continué leurs consultations avec les acteurs culturels et visité des lieux culturels. Le travail des experts s'est concentré sur :

  • l'évaluation et la révision de la législation culturelle existante en coopération avec l’équipe nationale ;
  • dix sessions de formation avec trois différents groupes cibles : le personnel des départements gouvernementaux concernés par la culture ; les dirigeants des associations culturelles nationales ; et les femmes entrepreneuses culturelles.

Veuillez consulter ici un résumé de l’ensemble des résultats des missions et des futures étapes à entreprendre.

Results

La révision de la législation a mené à un nombre de recommandations relatives aux domaines suivants : politiques de secteurs, structures gouvernementales, législations, financement pour la culture, éducation et formation, gestion de l’information et infrastructures.

Ceci a notamment mené à l’adoption :

  • d'une position commune visant à faire de la Coalition pour l'industrie culturelle du Malawi un forum national majeur de renforcement de ces industries ;
  • d'un plan d'action en 6 points pour améliorer la position des femmes entrepreneuses culturelles dans le secteur.

Veuillez consulter ici un résumé de l’ensemble des résultats des missions et des futures étapes à entreprendre.

Malawi : mise en œuvre d'une politique pour dynamiser le secteur culturel

French
Photo Gallery: 
Activity Type: 
Countries: 
Malawi
Local Partner: 
Ministère de l'Information, Tourisme et Culture
Type d'organisation: 
Autorité publique
Date: 
2012
Context/Overview: 

Comme dans le cadre de sa Stratégie de croissance et de développement 2011-2016, le Malawi a reconnu le rôle des industries culturelles et créatives en tant que moteur de croissance et d’emploi.

Après une série de consultations et de révisions, une Politique Culturelle Nationale a été élaborée en 2005. En 2011, une Conférence nationale sur les industries culturelles a donné lieu à une coalition nationale des opérateurs de l'industrie culturelle. Le défis était de réviser la Politique culturelle et de faire des recommandations pour renforcer le secteur culturel, ainsi que développer les formations ciblées.

L’ébauche de la Politique Culturelle Nationale existant avant même la ratification par le Malawi de le Convention de 2005, l’objectif de la mission était d’assister le gouvernement dans le réexamen et la révision de ce cadre au regard des objectifs principaux de la Convention. Un des buts de cette démarche était de mettre l’accent sur des secteurs stratégiques (musique et arts visuels par exemple), ainsi que de promouvoir l’éducation à l’art et de réviser la Loi sur la censure et le contrôle des divertissements afin d’assurer la liberté d’expression artistique, un prérequis pour la création artistique. C’est dans ce cadre que le gouvernement a demandé l’assistance technique de l’UNESCO.

Results: 

La révision de la législation a mené à un nombre de recommandations relatives aux domaines suivants : politiques de secteurs, structures gouvernementales, législations, financement pour la culture, éducation et formation, gestion de l’information et infrastructures.

Ceci a notamment mené à l’adoption :

  • d'une position commune visant à faire de la Coalition pour l'industrie culturelle du Malawi un forum national majeur de renforcement de ces industries ;
  • d'un plan d'action en 6 points pour améliorer la position des femmes entrepreneuses culturelles dans le secteur.

Veuillez consulter ici un résumé de l’ensemble des résultats des missions et des futures étapes à entreprendre.

Section for activities: 
Titre de la section: 
Activités
Brève description: 

Lors de leur première mission dans le pays, les experts ont :

  • engagé un dialogue avec un large éventail de parties prenantes du secteur culturel, que ce soit des membres des différentes divisons gouvernementales concernées ou des représentants  d’associations artistique ;
  • rencontré des représentants des différentes organisations internationales qui s'efforcent de renforcer le secteur culturel du pays ;
  •  évalué les besoins et les priorités du secteur culturel, ainsi que ses forces et ses faiblesses afin de servir de base pour la révision de la législation culturelle, et pour la conception des activités de renforcement des capacités.

Ce travail préparatoire a ouvert la voie à la deuxième mission  des experts dans le pays en septembre et octobre 2012, durant laquelle ils ont continué leurs consultations avec les acteurs culturels et visité des lieux culturels. Le travail des experts s'est concentré sur :

  • l'évaluation et la révision de la législation culturelle existante en coopération avec l’équipe nationale ;
  • dix sessions de formation avec trois différents groupes cibles : le personnel des départements gouvernementaux concernés par la culture ; les dirigeants des associations culturelles nationales ; et les femmes entrepreneuses culturelles.

Veuillez consulter ici un résumé de l’ensemble des résultats des missions et des futures étapes à entreprendre.

Position: 
Top left
Style: 
collapsed
Donors: 
European Union
Sustainable Development Goals (SDGs): 
Related activity: 
Gouvernance de la Culture: Banque d'expertise pour renforcer le système de gouvernance de la culture dans les pays en développement