Thème:
Advocacy, Workshops, Conception de la politique
Type de projet:
Sensibilisation, Renforcement des capacités
Pays:
Partenaire local:
  • Bureau de l'UNESCO à Islamabad
    Type d'organisation: 
    Public institution
    Surname: 
    Aziz
    Name: 
    Jawad
  • 20 rencontres individuelles approfondies et 12 discussions collectives avec un vaste panel de parties prenantes

     

  • 5 rencontres de sensibilisation sur la Convention de 2005

     

  • Rencontres avec environ 300 parties prenantes des industries culturelles et créatives.

  • Formation de plus de 30 jeunes entrepreneurs de l'industrie créative.

Début
Sep 2015
Fin
Dec 2016

Contexte/Aperçu

Au Pakistan, la culture et la créativité sont de plus en plus reconnues comme des facteurs et des moteurs du développement durable. Selon les chiffres de l'UNESCO, au Pakistan, les exportations totales de biens culturels sont passées de 60 millions d'USD en 2004 à 437 millions en 2013 et le secteur de la culture représente environ 8 % de tous les emplois dans le pays. Dans le même temps, les importations de biens culturels ont aussi augmenté, passant de 41,6 millions d'USD en 2004 à 72,35 millions en 2013. Le développement de politiques et de mesures appropriées encouragerait la croissance des secteurs créatifs nationaux, en particulier dans les grandes villes où l'art contemporain est en plein essor. Si le potentiel des secteurs créatifs était correctement utilisé, outre l'augmentation de la participation culturelle, l'impact sur la croissance économique et la création d'emplois dans le pays pourrait être majeur.

Dans ce contexte de mutation, l'UNESCO en collaboration avec le Centre danois pour la culture et le développement a entrepris des activités afin de donner les moyens aux acteurs gouvernementaux et de la société civile de prendre part à l'élaboration de politiques pour la culture et de les sensibiliser à la Convention de 2005 de l'UNESCO en vue d'encourager sa ratification par le Pakistan.

Results

  1. Un vaste panel de parties prenantes de toutes les provinces du Pakistan (acteurs de la société civile, universitaires, entrepreneurs de l'industrie créative) ainsi que les gouvernements provinciaux et fédéral ont unanimement accepté la ratification de la Convention de 2005. 
  2. Les gouvernements provinciaux du Baloutchistan, du Khyber Pakhtunkhwa, du Pendjab et du Sindh ont reconnu qu'une politique culturelle moderne devait inclure des sections consacrées à l'analyse de la chaîne de valeur, à l'émergence de l'économie créative et aux principes directeurs de la Convention de 2005. Ils travaillent actuellement à l'élaboration d'une politique culturelle provinciale.
  3. Un réseau de jeunes entrepreneurs de l'industrie créative a fait son apparition. Il constitue une force essentielle dans le processus participatif de création de politiques pour l'économie créative.

Une approche des arts et de la culture fondée sur les droits

À travers la mise en œuvre des activités suivantes, le projet est parvenu à sensibiliser à la contribution des secteurs créatifs à la croissance socio-économique et à la création d'emplois, en particulier pour les jeunes. Il a aussi permis de souligner l'importance d'une approche des arts et de la culture fondée sur les droits et de défendre le rôle des arts et de la culture comme vecteur de coopération internationale, de paix et de développement durable.

  • Des rencontres individuelles approfondies et des discussions collectives avec un large panel de parties prenantes ;
  • Des rencontres de sensibilisation et des travaux de recherche ayant donné lieu à une analyse complète de la situation qui reflète les circonstances favorisant ou freinant le développement de l'économie créative au Pakistan ;
  • L'identification des écarts de politique, de coordination et de financement, des opportunités et des difficultés ;
  • La rencontre d'environ 300 parties prenantes ;
  • Des réunions consultatives avec plus de 100 parties prenantes (représentants gouvernementaux, universitaires, représentants d'institutions culturelles) à Lahore, Karachi, Quetta et Islamabad ;
  • La formation de plus de 30 jeunes entrepreneurs de l'industrie créative à Lahore, Karachi et Islamabad ;
  • La sensibilisation des jeunes et des personnes atteintes de handicaps ;
  • La création d'un groupe de travail sur les politiques culturelles à Sindh et Khyber Pakhtunkhwa ;
  • Des ateliers de formation à Peshawar, Lahore et Karachi sur l'élaboration de politiques pour les secteurs créatifs ;
  • Des conférences de haut niveau à Islamabad intitulées « Économie créative et développement durable au Pakistan : Convention de 2005 de l'UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles » ;
  • Développement d'une plateforme sur les réseaux sociaux sous la forme de la page Facebook Creative Buzz-ar afin d'impliquer via le numérique un plus large panel de jeunes et d'offrir un espace de dialogue permanent ;
  • Un partage des informations et des recommandations politiques sur les futures politiques culturelles par les parties prenantes.

Promotion du droit à l'art et à la culture pour le développement durable à travers la Convention de 2005 de l'UNESCO

French
Photo Gallery: 
Countries: 
Pakistan
Local Partner: 
Bureau de l'UNESCO à Islamabad
Type d'organisation: 
Public institution
Surname: 
Aziz
Name: 
Jawad
Date: 
2015 à 2016
Context/Overview: 

Au Pakistan, la culture et la créativité sont de plus en plus reconnues comme des facteurs et des moteurs du développement durable. Selon les chiffres de l'UNESCO, au Pakistan, les exportations totales de biens culturels sont passées de 60 millions d'USD en 2004 à 437 millions en 2013 et le secteur de la culture représente environ 8 % de tous les emplois dans le pays. Dans le même temps, les importations de biens culturels ont aussi augmenté, passant de 41,6 millions d'USD en 2004 à 72,35 millions en 2013. Le développement de politiques et de mesures appropriées encouragerait la croissance des secteurs créatifs nationaux, en particulier dans les grandes villes où l'art contemporain est en plein essor. Si le potentiel des secteurs créatifs était correctement utilisé, outre l'augmentation de la participation culturelle, l'impact sur la croissance économique et la création d'emplois dans le pays pourrait être majeur.

Dans ce contexte de mutation, l'UNESCO en collaboration avec le Centre danois pour la culture et le développement a entrepris des activités afin de donner les moyens aux acteurs gouvernementaux et de la société civile de prendre part à l'élaboration de politiques pour la culture et de les sensibiliser à la Convention de 2005 de l'UNESCO en vue d'encourager sa ratification par le Pakistan.

Results: 
  1. Un vaste panel de parties prenantes de toutes les provinces du Pakistan (acteurs de la société civile, universitaires, entrepreneurs de l'industrie créative) ainsi que les gouvernements provinciaux et fédéral ont unanimement accepté la ratification de la Convention de 2005. 
  2. Les gouvernements provinciaux du Baloutchistan, du Khyber Pakhtunkhwa, du Pendjab et du Sindh ont reconnu qu'une politique culturelle moderne devait inclure des sections consacrées à l'analyse de la chaîne de valeur, à l'émergence de l'économie créative et aux principes directeurs de la Convention de 2005. Ils travaillent actuellement à l'élaboration d'une politique culturelle provinciale.
  3. Un réseau de jeunes entrepreneurs de l'industrie créative a fait son apparition. Il constitue une force essentielle dans le processus participatif de création de politiques pour l'économie créative.
Key Figures: 

20 rencontres individuelles approfondies et 12 discussions collectives avec un vaste panel de parties prenantes

 

5 rencontres de sensibilisation sur la Convention de 2005

 

Rencontres avec environ 300 parties prenantes des industries culturelles et créatives.

Formation de plus de 30 jeunes entrepreneurs de l'industrie créative.

Section for activities: 
Titre de la section: 
Une approche des arts et de la culture fondée sur les droits
Brève description: 

À travers la mise en œuvre des activités suivantes, le projet est parvenu à sensibiliser à la contribution des secteurs créatifs à la croissance socio-économique et à la création d'emplois, en particulier pour les jeunes. Il a aussi permis de souligner l'importance d'une approche des arts et de la culture fondée sur les droits et de défendre le rôle des arts et de la culture comme vecteur de coopération internationale, de paix et de développement durable.

  • Des rencontres individuelles approfondies et des discussions collectives avec un large panel de parties prenantes ;
  • Des rencontres de sensibilisation et des travaux de recherche ayant donné lieu à une analyse complète de la situation qui reflète les circonstances favorisant ou freinant le développement de l'économie créative au Pakistan ;
  • L'identification des écarts de politique, de coordination et de financement, des opportunités et des difficultés ;
  • La rencontre d'environ 300 parties prenantes ;
  • Des réunions consultatives avec plus de 100 parties prenantes (représentants gouvernementaux, universitaires, représentants d'institutions culturelles) à Lahore, Karachi, Quetta et Islamabad ;
  • La formation de plus de 30 jeunes entrepreneurs de l'industrie créative à Lahore, Karachi et Islamabad ;
  • La sensibilisation des jeunes et des personnes atteintes de handicaps ;
  • La création d'un groupe de travail sur les politiques culturelles à Sindh et Khyber Pakhtunkhwa ;
  • Des ateliers de formation à Peshawar, Lahore et Karachi sur l'élaboration de politiques pour les secteurs créatifs ;
  • Des conférences de haut niveau à Islamabad intitulées « Économie créative et développement durable au Pakistan : Convention de 2005 de l'UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles » ;
  • Développement d'une plateforme sur les réseaux sociaux sous la forme de la page Facebook Creative Buzz-ar afin d'impliquer via le numérique un plus large panel de jeunes et d'offrir un espace de dialogue permanent ;
  • Un partage des informations et des recommandations politiques sur les futures politiques culturelles par les parties prenantes.
Position: 
Top Right
Style: 
collapsed
Donors: 
DANIDA