Thème:
Workshops, Conception de la politique, Banque d'Expertise
Type de projet:
Renforcement des capacités
Pays:
Partenaire local:
  • Ministère de la culture et du tourisme du Burkina Faso
    Type d'organisation: 
    Autorité publique
Activité connexe:
Début
Nov 2016
Fin
Jun 2018

Contexte/Aperçu

Au cours des dernières années, le Burkina Faso a consolidé son soutien législatif au secteur culturel comme en témoignent la Politique Nationale pour le Développement de la Culture (2009) et la Stratégie pour la Croissance Accélérée et le Développement Durable 2011-2015. Plus récemment, le Plan National pour le Développement Économique et Social 2016-2020 (PNDES) a mis en évidence les industries culturelles comme l'un des secteurs économiques stratégiques pouvant créer des emplois et générer des revenus.

Le gouvernement a déjà entrepris l'intégration des arts et de la culture dans le système éducatif burkinabé, et a bénéficié pour cela du soutien de l'UNESCO au travers de missions d'assistance technique financées par l'UE conduites par des experts en culture. À cet égard, la Stratégie pour le Développement des Arts et de la Culture au Burkina Faso a été adoptée par le gouvernement en 2015. La création du CERAV (Centre régional pour les arts vivants en Afrique) en tant que Centre de catégorie II de l'UNESCO pour la mise en œuvre de la Convention de 2005 est une initiative pionnière du gouvernement. Le Burkina Faso a également été l'un des 11 pays pilotes à mettre en œuvre un projet sur les indicateurs UNESCO de la culture pour le développement (CDIS) qui a permis de mettre en évidence le potentiel du secteur culturel pour le développement socio-économique du pays.

Cependant, certains défis subsistent comme l'absence de données statistiques de base ou d'études qui puisse permettre l’élaboration de politiques pour certaines industries (par exemple, le cinéma, la musique, les arts de la scène). Dans le même temps, la décentralisation de la gouvernance de la culture devrait améliorer le développement local. Dans ce contexte, cette mission de renforcement des capacités constitue une occasion importante pour déterminer les priorités stratégiques futures en recueillant des données et en établissant des indicateurs pour conduire un état des lieux du secteur culturel.

Activité 1 - Réunion de consultation multipartite

La réunion de consultation a eu lieu le 30 novembre 2016 à Ouagadougou et a réuni plus de 40 représentants de la société civile et du gouvernement. La réunion a été ouverte par son excellence Tahirou Barry, ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme. Elle était axée sur une présentation générale de la Convention de 2005 et du projet de renforcement des capacités. En outre, une présentation a été faite sur le processus de rédaction du premier rapport périodique quadriennal du Burkina Faso en 2013 et sur les défis rencontrés à cet égard. À cette occasion, une cérémonie d'installation a eu lieu rassemblant les membres de l'équipe nationale chargé d'élaborer le rapport périodique dans les prochains mois. Un atelier de formation a également eu lieu le 1er décembre 2016 réunissant 11 journalistes et professionnels des médias. Le but de l'atelier était de sensibiliser au lien intrinsèque qui existe entre la diversité des médias et la diversité des expressions culturelles dans le cadre de la Convention de 2005. Au cours de l'atelier, les experts internationaux qui ont mené l'exercice ont également rappelé le rôle important que jouent les journalistes en tant que médiateurs chargés d'informer et d'analyser les expressions culturelles.

Activité 2 - Atelier de formation pour l’équipe nationale multipartite

L'atelier de formation a eu lieu à Bobo Dioulasso entre le 24 et le 26 janvier 2017 réunissant 20 participants de l'équipe nationale. Suite à une présentation générale sur les objectifs de la Convention de 2005, les ateliers ont porté sur les différents domaines de suivi du rapport périodique quadriennal. L’accent a été mis sur l'importance de la coopération interministérielle pour intégrer la culture dans le développement durable, les liens entre la diversité des médias et la diversité des expressions culturelles, la question du traitement préférentiel et les différents mécanismes d'élaboration de politiques participatives. Au total, l'atelier a fourni une nécessaire plateforme de dialogue entre les différents représentants de la société civile, du gouvernement et des médias. Sur la base du premier rapport périodique présenté par le Burkina Faso en 2013, l'engagement actif et continu des acteurs nationaux pour promouvoir la diversité des expressions culturelles a été souligné, et les domaines de progrès et les défis et opportunités futurs ont été esquissés. Un atelier de rédaction a également été organisé du 16 au 18 mars 2017 réunissant les responsables des groupes thématiques de l'équipe nationale et le coordinateur pour galvaniser l'élaboration du rapport périodique et prendre en charge du processus de rédaction.

Activité 3 - Élaboration du rapport périodique et présentation publique

Le 25 avril, une restitution a eu lieu au conseil municipal de Ouagadougou avec l'équipe nationale responsable de l'établissement du rapport périodique. La discussion a été ouverte par M. Tahirou Barry, ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, et a offert aux membres de la société civile et aux représentants gouvernementaux une occasion de débattre le contenu du rapport. La restitution a également identifié un certain nombre de mesures visant à renforcer la diversité des expressions culturelles, y compris la création d'un cadre de consultation interministériel et un mécanisme de suivi multipartite sur la mise en œuvre de la Convention de 2005. Parmi les défis identifiés, la nécessité d'améliorer le financement public et privé dans les industries créatives ainsi que le développement du public ont été discuté. Le deuxième rapport périodique sera prochainement soumis officiellement à l'UNESCO et publié sur le site Web de la Convention de 2005.

Renforcement des capacités au Burkina Faso

French
Photo Gallery: 
Activity Type: 
Countries: 
Burkina Faso
Local Partner: 
Ministère de la culture et du tourisme du Burkina Faso
Type d'organisation: 
Autorité publique
Date: 
2016 à 2018
Context/Overview: 

Au cours des dernières années, le Burkina Faso a consolidé son soutien législatif au secteur culturel comme en témoignent la Politique Nationale pour le Développement de la Culture (2009) et la Stratégie pour la Croissance Accélérée et le Développement Durable 2011-2015. Plus récemment, le Plan National pour le Développement Économique et Social 2016-2020 (PNDES) a mis en évidence les industries culturelles comme l'un des secteurs économiques stratégiques pouvant créer des emplois et générer des revenus.

Le gouvernement a déjà entrepris l'intégration des arts et de la culture dans le système éducatif burkinabé, et a bénéficié pour cela du soutien de l'UNESCO au travers de missions d'assistance technique financées par l'UE conduites par des experts en culture. À cet égard, la Stratégie pour le Développement des Arts et de la Culture au Burkina Faso a été adoptée par le gouvernement en 2015. La création du CERAV (Centre régional pour les arts vivants en Afrique) en tant que Centre de catégorie II de l'UNESCO pour la mise en œuvre de la Convention de 2005 est une initiative pionnière du gouvernement. Le Burkina Faso a également été l'un des 11 pays pilotes à mettre en œuvre un projet sur les indicateurs UNESCO de la culture pour le développement (CDIS) qui a permis de mettre en évidence le potentiel du secteur culturel pour le développement socio-économique du pays.

Cependant, certains défis subsistent comme l'absence de données statistiques de base ou d'études qui puisse permettre l’élaboration de politiques pour certaines industries (par exemple, le cinéma, la musique, les arts de la scène). Dans le même temps, la décentralisation de la gouvernance de la culture devrait améliorer le développement local. Dans ce contexte, cette mission de renforcement des capacités constitue une occasion importante pour déterminer les priorités stratégiques futures en recueillant des données et en établissant des indicateurs pour conduire un état des lieux du secteur culturel.

Section for activities: 
Titre de la section: 
Activité 1 - Réunion de consultation multipartite
Brève description: 

La réunion de consultation a eu lieu le 30 novembre 2016 à Ouagadougou et a réuni plus de 40 représentants de la société civile et du gouvernement. La réunion a été ouverte par son excellence Tahirou Barry, ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme. Elle était axée sur une présentation générale de la Convention de 2005 et du projet de renforcement des capacités. En outre, une présentation a été faite sur le processus de rédaction du premier rapport périodique quadriennal du Burkina Faso en 2013 et sur les défis rencontrés à cet égard. À cette occasion, une cérémonie d'installation a eu lieu rassemblant les membres de l'équipe nationale chargé d'élaborer le rapport périodique dans les prochains mois. Un atelier de formation a également eu lieu le 1er décembre 2016 réunissant 11 journalistes et professionnels des médias. Le but de l'atelier était de sensibiliser au lien intrinsèque qui existe entre la diversité des médias et la diversité des expressions culturelles dans le cadre de la Convention de 2005. Au cours de l'atelier, les experts internationaux qui ont mené l'exercice ont également rappelé le rôle important que jouent les journalistes en tant que médiateurs chargés d'informer et d'analyser les expressions culturelles.

Position: 
Top left
Style: 
collapsed
Titre de la section: 
Activité 2 - Atelier de formation pour l’équipe nationale multipartite
Brève description: 

L'atelier de formation a eu lieu à Bobo Dioulasso entre le 24 et le 26 janvier 2017 réunissant 20 participants de l'équipe nationale. Suite à une présentation générale sur les objectifs de la Convention de 2005, les ateliers ont porté sur les différents domaines de suivi du rapport périodique quadriennal. L’accent a été mis sur l'importance de la coopération interministérielle pour intégrer la culture dans le développement durable, les liens entre la diversité des médias et la diversité des expressions culturelles, la question du traitement préférentiel et les différents mécanismes d'élaboration de politiques participatives. Au total, l'atelier a fourni une nécessaire plateforme de dialogue entre les différents représentants de la société civile, du gouvernement et des médias. Sur la base du premier rapport périodique présenté par le Burkina Faso en 2013, l'engagement actif et continu des acteurs nationaux pour promouvoir la diversité des expressions culturelles a été souligné, et les domaines de progrès et les défis et opportunités futurs ont été esquissés. Un atelier de rédaction a également été organisé du 16 au 18 mars 2017 réunissant les responsables des groupes thématiques de l'équipe nationale et le coordinateur pour galvaniser l'élaboration du rapport périodique et prendre en charge du processus de rédaction.

Position: 
Top left
Style: 
collapsed
Titre de la section: 
Activité 3 - Élaboration du rapport périodique et présentation publique
Brève description: 

Le 25 avril, une restitution a eu lieu au conseil municipal de Ouagadougou avec l'équipe nationale responsable de l'établissement du rapport périodique. La discussion a été ouverte par M. Tahirou Barry, ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, et a offert aux membres de la société civile et aux représentants gouvernementaux une occasion de débattre le contenu du rapport. La restitution a également identifié un certain nombre de mesures visant à renforcer la diversité des expressions culturelles, y compris la création d'un cadre de consultation interministériel et un mécanisme de suivi multipartite sur la mise en œuvre de la Convention de 2005. Parmi les défis identifiés, la nécessité d'améliorer le financement public et privé dans les industries créatives ainsi que le développement du public ont été discuté. Le deuxième rapport périodique sera prochainement soumis officiellement à l'UNESCO et publié sur le site Web de la Convention de 2005.

Position: 
Top left
Style: 
collapsed
Titre de la section: 
Burkina Faso: Re-penser la créativité
Brève description: 

Position: 
Top Right
Style: 
highlighted
Donors: 
Swedish International Development Cooperation Agency (Sida)
Sustainable Development Goals (SDGs): 
Related activity: 
Renforcer les libertés fondamentales à travers la promotion de la diversité des expressions culturelles