Thème:
Workshops, Conception de la politique, Banque d'Expertise
Type de projet:
Renforcement des capacités
Pays:
Partenaire local:
  • Ministère de la Culture et des Beaux-Arts
    Type d'organisation: 
    Autorité publique
Activité connexe:
Début
Mar 2016
Fin
Jun 2018

Contexte/Aperçu

Historiquement, dans le domaine culturel, le Cambodge a souvent privilégié la protection du patrimoine culturel et des expressions traditionnelles. Les efforts du Cambodge ont abouti à l'inscription d'Angkor et du Temple de Preah Vihear sur la liste des sites du patrimoine mondial. Au cours des dernières années, cependant, la reconnaissance du rôle des industries culturelles et créatives contemporaines dans le développement a pris de plus en plus de place dans le pays. En s'appuyant sur les missions d'assistance technique de l'UNESCO financées par l'UE (2012-2014), le Cambodge a adopté sa première politique culturelle nationale en décembre 2014, liant la culture et le développement économique national, notamment avec pour objectif "de créer de nouveaux produits culturels, en particulier dans le secteur des industries créatives ". En effet, la culture est déjà un contributeur non négligeable de l'économie formelle nationale représentant 1,53% du PIB total en 2011 (CDIS). Le projet de l'UNESCO sur les indicateurs de la culture pour le développement (CDIS) a également attiré l'attention sur l'importance des industries culturelles et créatives dans le pays.

Toutefois, certains défis importants restent en matière de financement public de la production artistique, de l'éducation artistique et de l'emploi culturel formel. Un autre obstacle est le manque de possibilités pour les professionnels de la culture de participer à la formulation et à la mise en œuvre de politiques, mesures et programmes culturels qui les concernent.

Dans ce contexte, cette action de renforcement des capacités permet un dialogue indispensable entre la société civile et le gouvernement, jetant les bases d'un processus politique plus participatif et d'une cohésion sociale plus forte dans le Cambodge post-Khmer Rouge. Le projet offre également la possibilité d'une meilleure visibilité de la culture cambodgienne et des industries créatives grâce à la collecte participative de données et au partage d'informations à l'échelle nationale et internationale.

Activité 1 - Réunion de consultation multipartite

La réunion de consultation a été organisée le 28 mars 2016 à Phnom Penh avec le soutien du Bureau de l'UNESCO à Phnom Penh. 30 participants représentant le ministère de la Culture et des Beaux-Arts, d'autres ministères, des ONG, le secteur privé et la communauté universitaire ont assisté à cette réunion. Son excellence Samraing Kamsan, secrétaire d'État du ministère de la Culture et des Beaux-Arts et son excellence Kristina Kuhnel, ministre-conseiller pour la Suède, ont ouvert la réunion. Les principaux concepts et messages de la Convention de 2005 ont été rappelés ainsi que l'obligation pour les Parties de présenter un rapport périodique tous les quatre ans. Les experts ont souligné l'importance de créer un partenariat entre le gouvernement, la société civile et le secteur privé pour renforcer l’élaboration participative des rapports périodiques sur la Convention de 2005.

Activité 2 - Atelier de formation pour une équipe nationale multipartite

L'atelier de formation a été organisé du 29 au 31 mars 2016 avec 18 membres de l'équipe nationale cambodgienne. L'atelier a été organisé autour de différents domaines de suivi du rapport périodique incluant, la coopération internationale et le traitement préférentiel, l'intégration de la culture dans le développement durable, l'égalité des genres et la promotion des technologies numériques Les participants ont également discuté de certains défis actuels en matière de politique culturelle au Cambodge, y compris la nécessité d'améliorer la coopération interministérielle, l'absence de coopération entre le secteur artisanal et commercial et, de manière plus général, la prise de conscience insuffisante de la contribution de la culture au développement économique et social.

Activité 3 - Élaboration du rapport périodique et présentation publique

La rédaction du rapport périodique a eu lieu entre octobre et décembre 2016. L'organisation du premier Forum de l'Art le 6 septembre 2016 a été une opportunité de rouvrir la discussion sur l'importance du rapport périodique non seulement en tant qu'outil d'information, mais aussi comme outil d'élaboration de politiques stratégiques puisqu'il donne l'occasion de réviser les intentions politiques, les mesures et les priorités en permettant d’échanger de l'information et des meilleures pratiques. Le projet Sida a permis d'organiser cet événement, qui a réuni 130 participants de la société civile et du gouvernement pour donner leur avis sur le rapport périodique. Le Forum a eu également pour but de rassembler différentes parties prenantes pour mettre en réseau et soutenir les industries créatives du pays. Une fois les commentaires intégrés, le rapport a été soumis à l'UNESCO le 16 décembre 2016.

Renforcement des capacités au Cambodge

French
Photo Gallery: 
Activity Type: 
Countries: 
Cambodge
Local Partner: 
Ministère de la Culture et des Beaux-Arts
Type d'organisation: 
Autorité publique
Date: 
2016 à 2018
Context/Overview: 

Historiquement, dans le domaine culturel, le Cambodge a souvent privilégié la protection du patrimoine culturel et des expressions traditionnelles. Les efforts du Cambodge ont abouti à l'inscription d'Angkor et du Temple de Preah Vihear sur la liste des sites du patrimoine mondial. Au cours des dernières années, cependant, la reconnaissance du rôle des industries culturelles et créatives contemporaines dans le développement a pris de plus en plus de place dans le pays. En s'appuyant sur les missions d'assistance technique de l'UNESCO financées par l'UE (2012-2014), le Cambodge a adopté sa première politique culturelle nationale en décembre 2014, liant la culture et le développement économique national, notamment avec pour objectif "de créer de nouveaux produits culturels, en particulier dans le secteur des industries créatives ". En effet, la culture est déjà un contributeur non négligeable de l'économie formelle nationale représentant 1,53% du PIB total en 2011 (CDIS). Le projet de l'UNESCO sur les indicateurs de la culture pour le développement (CDIS) a également attiré l'attention sur l'importance des industries culturelles et créatives dans le pays.

Toutefois, certains défis importants restent en matière de financement public de la production artistique, de l'éducation artistique et de l'emploi culturel formel. Un autre obstacle est le manque de possibilités pour les professionnels de la culture de participer à la formulation et à la mise en œuvre de politiques, mesures et programmes culturels qui les concernent.

Dans ce contexte, cette action de renforcement des capacités permet un dialogue indispensable entre la société civile et le gouvernement, jetant les bases d'un processus politique plus participatif et d'une cohésion sociale plus forte dans le Cambodge post-Khmer Rouge. Le projet offre également la possibilité d'une meilleure visibilité de la culture cambodgienne et des industries créatives grâce à la collecte participative de données et au partage d'informations à l'échelle nationale et internationale.

Section for activities: 
Titre de la section: 
Activité 1 - Réunion de consultation multipartite
Brève description: 

La réunion de consultation a été organisée le 28 mars 2016 à Phnom Penh avec le soutien du Bureau de l'UNESCO à Phnom Penh. 30 participants représentant le ministère de la Culture et des Beaux-Arts, d'autres ministères, des ONG, le secteur privé et la communauté universitaire ont assisté à cette réunion. Son excellence Samraing Kamsan, secrétaire d'État du ministère de la Culture et des Beaux-Arts et son excellence Kristina Kuhnel, ministre-conseiller pour la Suède, ont ouvert la réunion. Les principaux concepts et messages de la Convention de 2005 ont été rappelés ainsi que l'obligation pour les Parties de présenter un rapport périodique tous les quatre ans. Les experts ont souligné l'importance de créer un partenariat entre le gouvernement, la société civile et le secteur privé pour renforcer l’élaboration participative des rapports périodiques sur la Convention de 2005.

Position: 
Top left
Style: 
collapsed
Titre de la section: 
Activité 2 - Atelier de formation pour une équipe nationale multipartite
Brève description: 

L'atelier de formation a été organisé du 29 au 31 mars 2016 avec 18 membres de l'équipe nationale cambodgienne. L'atelier a été organisé autour de différents domaines de suivi du rapport périodique incluant, la coopération internationale et le traitement préférentiel, l'intégration de la culture dans le développement durable, l'égalité des genres et la promotion des technologies numériques Les participants ont également discuté de certains défis actuels en matière de politique culturelle au Cambodge, y compris la nécessité d'améliorer la coopération interministérielle, l'absence de coopération entre le secteur artisanal et commercial et, de manière plus général, la prise de conscience insuffisante de la contribution de la culture au développement économique et social.

Position: 
Top left
Style: 
collapsed
Titre de la section: 
Activité 3 - Élaboration du rapport périodique et présentation publique
Brève description: 

La rédaction du rapport périodique a eu lieu entre octobre et décembre 2016. L'organisation du premier Forum de l'Art le 6 septembre 2016 a été une opportunité de rouvrir la discussion sur l'importance du rapport périodique non seulement en tant qu'outil d'information, mais aussi comme outil d'élaboration de politiques stratégiques puisqu'il donne l'occasion de réviser les intentions politiques, les mesures et les priorités en permettant d’échanger de l'information et des meilleures pratiques. Le projet Sida a permis d'organiser cet événement, qui a réuni 130 participants de la société civile et du gouvernement pour donner leur avis sur le rapport périodique. Le Forum a eu également pour but de rassembler différentes parties prenantes pour mettre en réseau et soutenir les industries créatives du pays. Une fois les commentaires intégrés, le rapport a été soumis à l'UNESCO le 16 décembre 2016.

Position: 
Top left
Style: 
collapsed
Donors: 
Swedish International Development Cooperation Agency (Sida)
Sustainable Development Goals (SDGs): 
Related activity: 
Renforcer les libertés fondamentales à travers la promotion de la diversité des expressions culturelles