Thème:
Conception de la politique, Banque d'Expertise
Type de projet:
Renforcement des capacités
Pays:
Partenaire local:
  • Ministère de la Culture
    Type d'organisation: 
    Autorité publique
Activité connexe:
Début
Nov 2016
Fin
Jun 2018

Contexte/Aperçu

La scène culturelle colombienne est dynamique, contribuant à plus de 3% au produit intérieur brut (PIB) du pays.

Au cours des vingt dernières années, le gouvernement colombien a développé des institutions, des politiques, des programmes et des projets pour soutenir ses industries culturelles et promouvoir la diversité des expressions culturelles. La culture a été intégrée dans le Plan national de développement (2010-2014) de l’échelon municipal à national et c'est l'un des objectifs ciblés du Conseil national de la politique sociale et économique. Les fonds mixtes pour la promotion de la culture et les arts et le Système national de formation artistique et culturelle sont des exemples de mécanismes innovants d'investissement et de financement.

Le projet de renforcement des capacités de l'UNESCO stimule cette croissance continue des industries créatives et culturelles en Colombie en menant des activités qui soutiennent des processus de suivi transparents et participatifs conduisant à une prise de décision éclairée.

Activité 1 - Réunion de consultation multipartite

La consultation nationale organisée par le Secrétariat de la Convention de 2005 et le Bureau de l'UNESCO à Quito, en coopération avec le Ministère colombien des Affaires étrangères et le Ministère de la Culture, a eu lieu le 9 novembre 2016 au Palacio San Carlos de Bogota. Une soixantaine de participants provenant d’organisations gouvernementales et de la société civile se sont réunis pour la session inaugurale pendant laquelle Luis Armando Soto Boutin, chef de la Commission nationale colombienne pour la coopération avec l'UNESCO; Adriana Gonzalez Hassig, Coordonnatrice du groupe d’entreprenariat du Ministère de la Culture; et Saadia Sánchez Vegas, directrice du Bureau de l'UNESCO à Quito se sont exprimés. La consultation a mis l'accent sur le suivi des progrès accomplis dans la transformation des politiques culturelles innovantes en Colombie depuis que le pays est devenu partie à la Convention en 2013. Les acteurs clés ont été sensibilisés à la Convention de 2005 et au processus d’élaboration des rapports périodiques. Ils ont également discuté du système de politique riche et complexe déjà existant destiné à favoriser la diversité des expressions culturelles.

Activité 2 - Atelier de formation pour une équipe nationale multipartite

L'atelier de formation a eu lieu à l'Université Jorge Tadeo Lozano à Bogota entre le 30 novembre 2016 et le 1er décembre 2016, et a réuni 32 participants d'organisations de la société civile, de ministères et d'institutions de médias. Un effort particulier a été fait pour assurer la représentation des acteurs locaux conformément au processus de décentralisation de la gouvernance de la culture. Les participants ont été présentés aux objectifs et aux domaines d'intervention de la Convention de 2005. Ils ont discuté d'exemples de politiques et de mesures nationales portant sur les différentes étapes de la chaîne de valeur culturelle, mais aussi de la coopération culturelle internationale et le traitement préférentiel, la participation de la société civile à l'élaboration des politiques, l'intégration de la culture dans les politiques de développement durable, les femmes et les jeunes dans la politique culturelle et la promotion des technologies numériques. Les participants ont identifié collectivement des politiques et mesures clés à inclure dans le premier rapport périodique de la Colombie, et ce sont mis d’accord sur la méthodologie à adopter pour collecter les informations et données pertinentes. Le 2 décembre 2016, la version espagnole du Rapport mondial de la Convention de 2005 intitulée "ReIPenser les politiques culturelles" a été lancée au Centre régional pour la Promotion du Livre en Amérique latine et aux Caraïbes (Centre de catégorie II de l'UNESCO) à Bogotá, en Colombie. À cette occasion, deux tables rondes ont été organisées sur les thèmes "Culture et développement en Colombie" et "Coopération culturelle: la Colombie et la coopération Sud-Sud".

Activité 3 - Élaboration du rapport périodique et présentation publique

Le 17 mai, la Colombie a présenté son premier rapport périodique quadriennal au Palacio de San Carlos, siège du ministère colombien des Affaires étrangères, avec l'équipe nationale responsable de l'élaboration du rapport périodique, le bureau de l'UNESCO à Quito et de divers ministères concernés. 120 membres de la société civile et le gouvernement ont participé à l'événement. La restitution a permis de débattre le contenu du rapport et de souligner certaines des bonnes pratiques du gouvernement colombien dans la promotion de la diversité des expressions culturelles. Ces politiques et mesures comprenaient la loi 814 de 2003, qui favorise le développement de l'industrie cinématographique nationale et la Loi sur les spectacles publics de 2001, qui a contribué au renforcement du secteur des arts de la scène. La discussion a également servi à stimuler le débat sur les industries créatives dans le pays en vue de l'adoption récente de la « Loi Orange» consacrée à ce sujet.

Renforcement des capacités en Colombie

French
Photo Gallery: 
Activity Type: 
Countries: 
Colombie
Local Partner: 
Ministère de la Culture
Type d'organisation: 
Autorité publique
Date: 
2016 à 2018
Context/Overview: 

La scène culturelle colombienne est dynamique, contribuant à plus de 3% au produit intérieur brut (PIB) du pays.

Au cours des vingt dernières années, le gouvernement colombien a développé des institutions, des politiques, des programmes et des projets pour soutenir ses industries culturelles et promouvoir la diversité des expressions culturelles. La culture a été intégrée dans le Plan national de développement (2010-2014) de l’échelon municipal à national et c'est l'un des objectifs ciblés du Conseil national de la politique sociale et économique. Les fonds mixtes pour la promotion de la culture et les arts et le Système national de formation artistique et culturelle sont des exemples de mécanismes innovants d'investissement et de financement.

Le projet de renforcement des capacités de l'UNESCO stimule cette croissance continue des industries créatives et culturelles en Colombie en menant des activités qui soutiennent des processus de suivi transparents et participatifs conduisant à une prise de décision éclairée.

Results: 
Key Figures: 
Section for activities: 
Titre de la section: 
Activité 1 - Réunion de consultation multipartite
Brève description: 

La consultation nationale organisée par le Secrétariat de la Convention de 2005 et le Bureau de l'UNESCO à Quito, en coopération avec le Ministère colombien des Affaires étrangères et le Ministère de la Culture, a eu lieu le 9 novembre 2016 au Palacio San Carlos de Bogota. Une soixantaine de participants provenant d’organisations gouvernementales et de la société civile se sont réunis pour la session inaugurale pendant laquelle Luis Armando Soto Boutin, chef de la Commission nationale colombienne pour la coopération avec l'UNESCO; Adriana Gonzalez Hassig, Coordonnatrice du groupe d’entreprenariat du Ministère de la Culture; et Saadia Sánchez Vegas, directrice du Bureau de l'UNESCO à Quito se sont exprimés. La consultation a mis l'accent sur le suivi des progrès accomplis dans la transformation des politiques culturelles innovantes en Colombie depuis que le pays est devenu partie à la Convention en 2013. Les acteurs clés ont été sensibilisés à la Convention de 2005 et au processus d’élaboration des rapports périodiques. Ils ont également discuté du système de politique riche et complexe déjà existant destiné à favoriser la diversité des expressions culturelles.

Position: 
Top left
Style: 
collapsed
Titre de la section: 
Activité 2 - Atelier de formation pour une équipe nationale multipartite
Brève description: 

L'atelier de formation a eu lieu à l'Université Jorge Tadeo Lozano à Bogota entre le 30 novembre 2016 et le 1er décembre 2016, et a réuni 32 participants d'organisations de la société civile, de ministères et d'institutions de médias. Un effort particulier a été fait pour assurer la représentation des acteurs locaux conformément au processus de décentralisation de la gouvernance de la culture. Les participants ont été présentés aux objectifs et aux domaines d'intervention de la Convention de 2005. Ils ont discuté d'exemples de politiques et de mesures nationales portant sur les différentes étapes de la chaîne de valeur culturelle, mais aussi de la coopération culturelle internationale et le traitement préférentiel, la participation de la société civile à l'élaboration des politiques, l'intégration de la culture dans les politiques de développement durable, les femmes et les jeunes dans la politique culturelle et la promotion des technologies numériques. Les participants ont identifié collectivement des politiques et mesures clés à inclure dans le premier rapport périodique de la Colombie, et ce sont mis d’accord sur la méthodologie à adopter pour collecter les informations et données pertinentes. Le 2 décembre 2016, la version espagnole du Rapport mondial de la Convention de 2005 intitulée "ReIPenser les politiques culturelles" a été lancée au Centre régional pour la Promotion du Livre en Amérique latine et aux Caraïbes (Centre de catégorie II de l'UNESCO) à Bogotá, en Colombie. À cette occasion, deux tables rondes ont été organisées sur les thèmes "Culture et développement en Colombie" et "Coopération culturelle: la Colombie et la coopération Sud-Sud".

Position: 
Top left
Style: 
collapsed
Titre de la section: 
Activité 3 - Élaboration du rapport périodique et présentation publique
Brève description: 

Le 17 mai, la Colombie a présenté son premier rapport périodique quadriennal au Palacio de San Carlos, siège du ministère colombien des Affaires étrangères, avec l'équipe nationale responsable de l'élaboration du rapport périodique, le bureau de l'UNESCO à Quito et de divers ministères concernés. 120 membres de la société civile et le gouvernement ont participé à l'événement. La restitution a permis de débattre le contenu du rapport et de souligner certaines des bonnes pratiques du gouvernement colombien dans la promotion de la diversité des expressions culturelles. Ces politiques et mesures comprenaient la loi 814 de 2003, qui favorise le développement de l'industrie cinématographique nationale et la Loi sur les spectacles publics de 2001, qui a contribué au renforcement du secteur des arts de la scène. La discussion a également servi à stimuler le débat sur les industries créatives dans le pays en vue de l'adoption récente de la « Loi Orange» consacrée à ce sujet.

Position: 
Top left
Style: 
collapsed
Titre de la section: 
Tirer le meilleur parti du potentiel créatif de la Colombie
Brève description: 

Position: 
Top Right
Style: 
highlighted
Donors: 
Swedish International Development Cooperation Agency (Sida)
Sustainable Development Goals (SDGs): 
Related activity: 
Renforcer les libertés fondamentales à travers la promotion de la diversité des expressions culturelles