Thème:
Workshops, Conception de la politique, Banque d'Expertise
Type de projet:
Renforcement des capacités
Pays:
Partenaire local:
  • Ministre des sports et de la culture
    Type d'organisation: 
    Autorité publique
Activité connexe:
Début
May 2016
Fin
Jun 2018

Contexte/Aperçu

Le Rwanda est un pays en mouvement. Ces dernières années, il a connu un développement remarquable et a enregistré un des taux de croissance du PIB le plus élevé en Afrique. Selon la Banque Mondiale, entre 2001 et 2015, le Rwanda a enregistré en moyenne un taux de croissance de son PIB de 8%. En s'appuyant sur ses ambitieux plans de développement tels que la "Vision du Rwanda 2020" et "Stratégie de développement économique et de réduction de la pauvreté II (2013-2018)", le Rwanda vise à se transformer en un pays à revenu intermédiaire et à passer, d’ici 2020,  d’une économie agraire à une économie riche en informations et fondée sur la connaissance.

Dans le cadre de ses plans de développement, le pays vise également à renforcer les capacités des acteurs de l'industrie culturelle et créative afin de renforcer cette industrie en tant que secteur stratégique contribuant à la croissance économique, à la création d'emplois et à la création de revenus. En février 2015, le pays a adopté sa «Politique nationale sur le patrimoine culturel». L'objectif stratégique 4 de cette politique vise à « mettre en œuvre les instruments juridiques existants ou à développer de nouveaux instruments juridiques et à faciliter l'exploitation complète du potentiel économique dans le domaine des arts créatifs ». Conformément à cette politique, le Rwanda a déjà entrepris une cartographie culturelle, et il finalise actuellement un "Plan Stratégique pour le Développement de l'Industrie Créative".

Dans ce contexte, cette action de renforcement des capacités arrive à point nommé puisqu’elle offre l’opportunité d'améliorer les plans de développement du Rwanda dans les industries culturelles et créatives en créant un dialogue politique entre le gouvernement (à travers les principaux ministères tels que l'éducation, la communication, les jeunes et les TIC) et la société civile, et détermine d’avantage les défis qui existent dans le secteur culturel.

Activité 1 - Réunion de consultation multipartite

La réunion de consultation a été organisée le 23 mai 2016 à Kigali. Il a rassemblé 63 participants représentant des organisations gouvernementales et la société civile. Il a été ouvert Son Excellence Julienne Uwacu, ministre des Sports et de la Culture et M. Mikael Boström, chef de l'Agence suédoise de développement international au Rwanda et Karalyn Monteil, représentant du Bureau de l'UNESCO en Afrique de l'Est. Après une présentation générale de la Convention de 2005, cinq groupes de travail ont été mis en place pour discuter des initiatives et des mesures politiques à inclure dans chaque section du rapport périodique quadriennal, à savoir: coopération internationale, traitement préférentiel, intégration de la culture dans le développement durable, sensibilisation et participation de la société civile. Tous les groupes de travail ont présenté les résultats de leurs discussions en séance plénière. La liste consolidée a servi de base pour une discussion approfondie de l'équipe nationale à propos de la table des matières du rapport périodique. La réunion a été suivie d'une conférence de presse du ministre des Sports et de la Culture qui a été largement reprise dans les médias nationaux.

Activité 2 - Atelier de formation pour une équipe nationale multipartite

L'atelier de formation a eu lieu du 25 au 27 mai 2016 à l'hôtel Sportsview à Kigali, et a réuni 21 participants représentant des organisations gouvernementales et la société civile. L'équipe nationale rwandaise a été exemplaire en termes de représentativité interministérielle et d'inclusion des acteurs de la société civile. Des groupes de travail ont été organisés dans différents domaines à faire état dans le rapport périodique quadriennal pour identifier les politiques et mesures actuels mises en œuvre au Rwanda. Les membres de l'équipe se sont entrainé à rédiger des sections spécifiques du rapport qui leur avaient été affectées en respectant les lignes directrices de rédaction afin de pouvoir bénéficier de la présence des experts.

Activité 3 - Élaboration du rapport périodique et présentation publique

Le rapport périodique a été rédigé entre mai et novembre 2016. La présentation publique de l’ébauche du rapport périodique a eu lieu le 8 septembre 2016 et a permis à 63 participants provenant d’organisations gouvernementales, de la société civile et des médias de discuter du contenu du rapport. Les commentaires de tous les groupes ont été partagés avec les membres de l'équipe nationale et les experts lors de la séance plénière. Une vaste conférence de presse a été organisée pour présenter le rapport périodique aux médias afin de promouvoir le partage de l'information et la transparence. Une séance de restitution a été organisée immédiatement après la présentation publique afin de permettre à l'équipe nationale d'intégrer les commentaires reçus et de rééquilibrer le plan de travail pour la finalisation du rapport périodique. L'équipe nationale a fait appel à l'assistance d'un coordinateur et d'un rédacteur en chef pour répondre aux normes les plus élevées en matière de qualité de contenu, de cohérence et de respect des délais convenus. Le rapport périodique final a été soumis au Conseil des ministres pour approbation et devrait être soumis à l'UNESCO d'ici avril 2017.

Renforcement des capacités au Rwanda

French
Photo Gallery: 
Activity Type: 
Countries: 
Rwanda
Local Partner: 
Ministre des sports et de la culture
Type d'organisation: 
Autorité publique
Date: 
2016 à 2018
Context/Overview: 

Le Rwanda est un pays en mouvement. Ces dernières années, il a connu un développement remarquable et a enregistré un des taux de croissance du PIB le plus élevé en Afrique. Selon la Banque Mondiale, entre 2001 et 2015, le Rwanda a enregistré en moyenne un taux de croissance de son PIB de 8%. En s'appuyant sur ses ambitieux plans de développement tels que la "Vision du Rwanda 2020" et "Stratégie de développement économique et de réduction de la pauvreté II (2013-2018)", le Rwanda vise à se transformer en un pays à revenu intermédiaire et à passer, d’ici 2020,  d’une économie agraire à une économie riche en informations et fondée sur la connaissance.

Dans le cadre de ses plans de développement, le pays vise également à renforcer les capacités des acteurs de l'industrie culturelle et créative afin de renforcer cette industrie en tant que secteur stratégique contribuant à la croissance économique, à la création d'emplois et à la création de revenus. En février 2015, le pays a adopté sa «Politique nationale sur le patrimoine culturel». L'objectif stratégique 4 de cette politique vise à « mettre en œuvre les instruments juridiques existants ou à développer de nouveaux instruments juridiques et à faciliter l'exploitation complète du potentiel économique dans le domaine des arts créatifs ». Conformément à cette politique, le Rwanda a déjà entrepris une cartographie culturelle, et il finalise actuellement un "Plan Stratégique pour le Développement de l'Industrie Créative".

Dans ce contexte, cette action de renforcement des capacités arrive à point nommé puisqu’elle offre l’opportunité d'améliorer les plans de développement du Rwanda dans les industries culturelles et créatives en créant un dialogue politique entre le gouvernement (à travers les principaux ministères tels que l'éducation, la communication, les jeunes et les TIC) et la société civile, et détermine d’avantage les défis qui existent dans le secteur culturel.

Results: 
Key Figures: 
Section for activities: 
Titre de la section: 
Activité 1 - Réunion de consultation multipartite
Brève description: 

La réunion de consultation a été organisée le 23 mai 2016 à Kigali. Il a rassemblé 63 participants représentant des organisations gouvernementales et la société civile. Il a été ouvert Son Excellence Julienne Uwacu, ministre des Sports et de la Culture et M. Mikael Boström, chef de l'Agence suédoise de développement international au Rwanda et Karalyn Monteil, représentant du Bureau de l'UNESCO en Afrique de l'Est. Après une présentation générale de la Convention de 2005, cinq groupes de travail ont été mis en place pour discuter des initiatives et des mesures politiques à inclure dans chaque section du rapport périodique quadriennal, à savoir: coopération internationale, traitement préférentiel, intégration de la culture dans le développement durable, sensibilisation et participation de la société civile. Tous les groupes de travail ont présenté les résultats de leurs discussions en séance plénière. La liste consolidée a servi de base pour une discussion approfondie de l'équipe nationale à propos de la table des matières du rapport périodique. La réunion a été suivie d'une conférence de presse du ministre des Sports et de la Culture qui a été largement reprise dans les médias nationaux.

Position: 
Top left
Style: 
collapsed
Titre de la section: 
Activité 2 - Atelier de formation pour une équipe nationale multipartite
Brève description: 

L'atelier de formation a eu lieu du 25 au 27 mai 2016 à l'hôtel Sportsview à Kigali, et a réuni 21 participants représentant des organisations gouvernementales et la société civile. L'équipe nationale rwandaise a été exemplaire en termes de représentativité interministérielle et d'inclusion des acteurs de la société civile. Des groupes de travail ont été organisés dans différents domaines à faire état dans le rapport périodique quadriennal pour identifier les politiques et mesures actuels mises en œuvre au Rwanda. Les membres de l'équipe se sont entrainé à rédiger des sections spécifiques du rapport qui leur avaient été affectées en respectant les lignes directrices de rédaction afin de pouvoir bénéficier de la présence des experts.

Position: 
Top left
Style: 
collapsed
Titre de la section: 
Activité 3 - Élaboration du rapport périodique et présentation publique
Brève description: 

Le rapport périodique a été rédigé entre mai et novembre 2016. La présentation publique de l’ébauche du rapport périodique a eu lieu le 8 septembre 2016 et a permis à 63 participants provenant d’organisations gouvernementales, de la société civile et des médias de discuter du contenu du rapport. Les commentaires de tous les groupes ont été partagés avec les membres de l'équipe nationale et les experts lors de la séance plénière. Une vaste conférence de presse a été organisée pour présenter le rapport périodique aux médias afin de promouvoir le partage de l'information et la transparence. Une séance de restitution a été organisée immédiatement après la présentation publique afin de permettre à l'équipe nationale d'intégrer les commentaires reçus et de rééquilibrer le plan de travail pour la finalisation du rapport périodique. L'équipe nationale a fait appel à l'assistance d'un coordinateur et d'un rédacteur en chef pour répondre aux normes les plus élevées en matière de qualité de contenu, de cohérence et de respect des délais convenus. Le rapport périodique final a été soumis au Conseil des ministres pour approbation et devrait être soumis à l'UNESCO d'ici avril 2017.

Position: 
Top left
Style: 
collapsed
Donors: 
Swedish International Development Cooperation Agency (Sida)
Sustainable Development Goals (SDGs): 
Related activity: 
Renforcer les libertés fondamentales à travers la promotion de la diversité des expressions culturelles