Thème:
Workshops, Conception de la politique, Banque d'Expertise
Type de projet:
Renforcement des capacités
Pays:
Partenaire local:
  • Ministère de la Culture
    Type d'organisation: 
    Autorité publique
Activité connexe:
Début
Jul 2016
Fin
Jun 2018

Contexte/Aperçu

La Constitution tunisienne de 2014 a ouvert la voie à de nouvelles opportunités dans le secteur culturel. Parmi les droits fondamentaux reconnus par la nouvelle Constitution on peut citer la liberté d'expression, l'information et la publication, ainsi que la propriété intellectuelle, les droits des femmes et le droit à la culture. Les conditions de création et d'innovation sont de plus en plus favorables dans ce contexte, en particulier pour les jeunes. Parallèlement, la Tunisie a développé son premier plan de développement depuis le printemps arabe en 2011. Cet ambitieux plan de développement quinquennal (2016-2020) vise à atteindre une croissance annuelle du PIB de 4% par rapport à 1,5% au cours des années antérieures.

Dans ce contexte, les industries créatives, y compris les médias, la culture et les services numériques, ont toutes les chances de se positionner comme des niches dynamiques pour la création d'emplois et la génération de revenus. En particulier, les industries de la musique et des livres présentent un potentiel de développement élevé avec plus de 10 000 musiciens actifs dans le pays et l'organisation d'événements tels que la Foire internationale du livre de Tunis.

Toutefois, certains défis demeurent tels que la nécessité d'améliorer le statut social et économique des artistes et de renforcer certains éléments de la chaîne de valeur culturelle.

Dans ce contexte, ce projet de renforcement des capacités offre l'occasion de créer un dialogue indispensable entre la société civile et le gouvernement ainsi qu'entre les différents ministères concernant l'état actuel du secteur culturel. Plus précisément, la formation à l’élaboration des rapports périodiques, au renforcement des indicateurs et à la collecte de données offre la possibilité de définir de nouvelles priorités pour les années à venir.

In this context, creative industries, including the media, culture and digital services, have every chance to position themselves as buoyant niches for job creation and revenue generation. In particular, the music and book industries show high potential for development with more than 10,000 active musicians in the country and the organization of events such as the Tunis International Book Fair.

Some challenges remain, however, such as the need to improve the social and economic status of artists and to reinforce certain elements of the cultural value chain.

Against this backdrop, this capacity-building project provides an opportunity to create much-needed dialogue between civil society and the government as well as between different ministries concerning the state of affair of the cultural sector. Specifically, the training in periodic reporting, indicator building and data collection offers the chance to define new priorities for the coming years. 

Activité 1 - Réunion de consultation multipartite

La réunion de consultation a eu lieu le 18 juillet 2016 à Sidi Bou-Saïd et a réuni des représentants du gouvernement et 15 représentants d'organisations de la société civile. La réunion a été ouverte par Son Excellence Sonia Mbarek, Ministre de la Culture et du Patrimoine et Son Excellence Fredrik Florén, Ambassadeur de Suède en Tunisie. Au cours de la réunion, un certain nombre de mesures et de politiques tunisiennes mettant en œuvre la Convention de 2005 ont été présentées ainsi que les aspects de la nouvelle Constitution (2014) qui appuie les principes de la Convention. En outre, un diagnostic a été fait sur les besoins du secteur culturel et de possibles futures stratégies ont été avancées, en particulier l'établissement de données de base sur la culture et le renforcement de la décentralisation, comme prévu dans la Constitution de 2014. En 2016, environ 40 à 50 municipalités ont été créées. En décembre 2017, les premières élections municipales se tiendront selon la nouvelle Constitution.

Activité 2 - Atelier de formation pour une équipe nationale multipartite

L'atelier de formation a eu lieu du 15 au 17 septembre 2016 à Hammamet et a regroupé 12 membres de l'équipe nationale. L'atelier a contribué non seulement à renforcer les capacités de l'équipe nationale et à améliorer leur compréhension de la Convention de 2005, mais aussi à faciliter un dialogue ouvert et fructueux entre les membres de l'équipe sur les différents domaines de suivi couverts par le rapport périodique. Une attention particulière a été accordée au rôle de la société civile dans l'élaboration du rapport périodique, la distinction entre la diversité culturelle et la diversité des expressions culturelles mais aussi les liens et les différences entre les Conventions de 2003 et 2005 de l'UNESCO.

Activité 3 - Élaboration du rapport périodique et présentation publique

La rédaction du rapport périodique a eu lieu entre septembre 2016 et décembre 2016. Le 24 novembre 2016, une première ébauche du rapport périodique a été présentée à Tunis et l’évènement a réuni 20 participants de la société civile et du gouvernement. Cette présentation a permis aux participants d'inclure leurs commentaires dans le rapport. Les discussions ont porté sur la nécessité de fournir de meilleures statistiques de base pour le rapport et le manque de politiques et de mesures visant à aborder la diversité des expressions culturelles et les technologies numériques. Après l'incorporation des commentaires, le rapport périodique a été soumis à l'UNESCO le 7 décembre 2016.

Renforcement des capacités en Tunisie

French
Photo Gallery: 
Activity Type: 
Countries: 
Tunisie
Local Partner: 
Ministère de la Culture
Type d'organisation: 
Autorité publique
Date: 
2016 à 2018
Context/Overview: 

La Constitution tunisienne de 2014 a ouvert la voie à de nouvelles opportunités dans le secteur culturel. Parmi les droits fondamentaux reconnus par la nouvelle Constitution on peut citer la liberté d'expression, l'information et la publication, ainsi que la propriété intellectuelle, les droits des femmes et le droit à la culture. Les conditions de création et d'innovation sont de plus en plus favorables dans ce contexte, en particulier pour les jeunes. Parallèlement, la Tunisie a développé son premier plan de développement depuis le printemps arabe en 2011. Cet ambitieux plan de développement quinquennal (2016-2020) vise à atteindre une croissance annuelle du PIB de 4% par rapport à 1,5% au cours des années antérieures.

Dans ce contexte, les industries créatives, y compris les médias, la culture et les services numériques, ont toutes les chances de se positionner comme des niches dynamiques pour la création d'emplois et la génération de revenus. En particulier, les industries de la musique et des livres présentent un potentiel de développement élevé avec plus de 10 000 musiciens actifs dans le pays et l'organisation d'événements tels que la Foire internationale du livre de Tunis.

Toutefois, certains défis demeurent tels que la nécessité d'améliorer le statut social et économique des artistes et de renforcer certains éléments de la chaîne de valeur culturelle.

Dans ce contexte, ce projet de renforcement des capacités offre l'occasion de créer un dialogue indispensable entre la société civile et le gouvernement ainsi qu'entre les différents ministères concernant l'état actuel du secteur culturel. Plus précisément, la formation à l’élaboration des rapports périodiques, au renforcement des indicateurs et à la collecte de données offre la possibilité de définir de nouvelles priorités pour les années à venir.

In this context, creative industries, including the media, culture and digital services, have every chance to position themselves as buoyant niches for job creation and revenue generation. In particular, the music and book industries show high potential for development with more than 10,000 active musicians in the country and the organization of events such as the Tunis International Book Fair.

Some challenges remain, however, such as the need to improve the social and economic status of artists and to reinforce certain elements of the cultural value chain.

Against this backdrop, this capacity-building project provides an opportunity to create much-needed dialogue between civil society and the government as well as between different ministries concerning the state of affair of the cultural sector. Specifically, the training in periodic reporting, indicator building and data collection offers the chance to define new priorities for the coming years. 

Results: 
Key Figures: 
Section for activities: 
Titre de la section: 
Activité 1 - Réunion de consultation multipartite
Brève description: 

La réunion de consultation a eu lieu le 18 juillet 2016 à Sidi Bou-Saïd et a réuni des représentants du gouvernement et 15 représentants d'organisations de la société civile. La réunion a été ouverte par Son Excellence Sonia Mbarek, Ministre de la Culture et du Patrimoine et Son Excellence Fredrik Florén, Ambassadeur de Suède en Tunisie. Au cours de la réunion, un certain nombre de mesures et de politiques tunisiennes mettant en œuvre la Convention de 2005 ont été présentées ainsi que les aspects de la nouvelle Constitution (2014) qui appuie les principes de la Convention. En outre, un diagnostic a été fait sur les besoins du secteur culturel et de possibles futures stratégies ont été avancées, en particulier l'établissement de données de base sur la culture et le renforcement de la décentralisation, comme prévu dans la Constitution de 2014. En 2016, environ 40 à 50 municipalités ont été créées. En décembre 2017, les premières élections municipales se tiendront selon la nouvelle Constitution.

Position: 
Top left
Style: 
collapsed
Titre de la section: 
Activité 2 - Atelier de formation pour une équipe nationale multipartite
Brève description: 

L'atelier de formation a eu lieu du 15 au 17 septembre 2016 à Hammamet et a regroupé 12 membres de l'équipe nationale. L'atelier a contribué non seulement à renforcer les capacités de l'équipe nationale et à améliorer leur compréhension de la Convention de 2005, mais aussi à faciliter un dialogue ouvert et fructueux entre les membres de l'équipe sur les différents domaines de suivi couverts par le rapport périodique. Une attention particulière a été accordée au rôle de la société civile dans l'élaboration du rapport périodique, la distinction entre la diversité culturelle et la diversité des expressions culturelles mais aussi les liens et les différences entre les Conventions de 2003 et 2005 de l'UNESCO.

Position: 
Top left
Style: 
collapsed
Titre de la section: 
Activité 3 - Élaboration du rapport périodique et présentation publique
Brève description: 

La rédaction du rapport périodique a eu lieu entre septembre 2016 et décembre 2016. Le 24 novembre 2016, une première ébauche du rapport périodique a été présentée à Tunis et l’évènement a réuni 20 participants de la société civile et du gouvernement. Cette présentation a permis aux participants d'inclure leurs commentaires dans le rapport. Les discussions ont porté sur la nécessité de fournir de meilleures statistiques de base pour le rapport et le manque de politiques et de mesures visant à aborder la diversité des expressions culturelles et les technologies numériques. Après l'incorporation des commentaires, le rapport périodique a été soumis à l'UNESCO le 7 décembre 2016.

Position: 
Top left
Style: 
collapsed
Donors: 
Swedish International Development Cooperation Agency (Sida)
Sustainable Development Goals (SDGs): 
Related activity: 
Renforcer les libertés fondamentales à travers la promotion de la diversité des expressions culturelles