Thème:
Banque d'Expertise, Contribuer aux ODD
Type de projet:
Renforcement des capacités, Monitoring
Pays:
Activité connexe:
Début
Jul 2018
Fin
Jun 2022

Contexte/Aperçu

Dans le cadre de la Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles (2005), ratifiée par la Palestine en 2011, le Ministère de la culture et le Bureau national de l’UNESCO pour la Palestine élaborent le deuxième rapport périodique sur le suivi des politiques culturelles en Palestine, qui sera soumis à l’UNESCO le 30 avril 2020 en tant que partie à la Convention, en collaboration avec les différents ministères concernés, la société civile et les institutions culturelles. En outre, le Bureau de l’UNESCO à Ramallah et la Fondation Drosos, en partenariat avec le Ministère de la culture, dirigent une étude visant à cartographier le secteur culturel en Palestine afin d’évaluer les différentes dimensions de la culture spécifiées dans le manuel de l’UNESCO intitulé « Indicateurs de la culture pour le développement » et de renforcer la culture comme outil du développement durable. Le rapport périodique quadriennal de la Palestine (2016) met en lumière les réalisations et les défis importants dans les domaines de la politique publique visant à soutenir la créativité. L’un des défis mis en évidence était le manque de capacités, de structures et de ressources humaines pour poursuivre les réformes des politiques culturelles afin de faire face à la mondialisation rapide, au développement technologique et aux exigences culturelles.

Pour relever ces défis, le gouvernement palestinien s’est engagé à prendre des mesures durables pour sensibiliser les communautés culturelles aux tendances culturelles et aux industries créatives actuelles, promouvoir l’éducation culturelle, former des ressources humaines qualifiées, encourager les initiatives et la créativité des artistes, et permettre aux entrepreneurs culturels de présenter, vendre et commercialiser des produits durables, en plus de soutenir l’amélioration du statut des artistes et professionnels de la culture, notamment en matière de sécurité sociale. Les deux projets devraient faire participer toutes les parties prenantes concernées, gouvernementales, non gouvernementales et privées, ainsi que les artistes et les professionnels de la culture, pour examiner les défis et les possibilités et les politiques et mesures culturelles en Palestine, et participer à l’élaboration du rapport périodique quadriennal sur la Palestine qui est attendu le 30 avril 2020. Il s’agit de plus de renforcer le processus participatif, transparent et informé d’élaboration et de suivi des politiques et de publier la première étude du genre en Palestine sur le suivi des différents aspects de la culture pour le développement durable.

Consultation multipartite

En coopération avec le Ministère de la culture, le Bureau de l’UNESCO pour la Palestine a organisé le 9 décembre 2019 à Ramallah et le 11 décembre 2019 à Jérusalem-Est, deux consultations multipartites qui ont rassemblé plus de 60 praticiens, artistes et décideurs des secteurs public et privé spécialisés dans la culture, les droits humains et l’égalité des genres. Les participants ont discuté du processus du rapport périodique quadriennal sur la mise en œuvre de la Convention de 2005 et de la cartographie du secteur culturel et des indicateurs de la culture pour le développement en Palestine. Les Conseil des ministres a publié un décret portant création d’une équipe nationale chargée de la mise en œuvre des deux projets. Le Ministre de la culture, S.E. Dr Atef Abu Seif a souligné l’importance du processus de consultation dans la préparation du deuxième rapport périodique de la Palestine. Les réunions de consultation comprenaient des interventions de professionnels sur les politiques culturelles et les industries culturelles et créatives en Palestine. Une troisième réunion de consultation a été organisée à Gaza le 24 février 2020.

img_0645.jpg

Atelier national de formation

Un atelier de deux jours, animé par Fatin Farhat, membre de la banque d’expertise de la Convention de 2005, a été organisé pour l’équipe nationale palestinienne chargée de rédiger le rapport périodique à Ramallah les 18 et 19 décembre 2019. L’équipe nationale a été divisée en quatre groupes principaux pour travailler sur chacun des quatre objectifs de la Convention de 2005 : systèmes de gouvernance durables de la culture, échange équilibré de biens et services culturels et mobilité des artistes et des professionnels de la culture, culture dans les cadres de développement durable, droits de l’homme et libertés fondamentales. Un coordinateur a été désigné dans chacun des groupes par le ministère de la culture. En marge du projet, une série de conférences publiques « Créer 2030 » seront organisées pour assurer une consultation et une sensibilisation supplémentaire autour des thèmes de la Convention. La Palestine mène en parallèle du projet UNESCO-SIDA II l’élaboration des indicateurs de l’UNESCO sur la culture pour le développement, un exercice complémentaire qui contribuera le rapport périodique quadriennal.

img_9674.jpg

Présentation publique

Avec le soutien du bureau de l’UNESCO à Ramallah, le ministère de la culture de Palestine a organise le 30 juin 2020 une presentation publique du premier projet de rapport périodique quadriennal (RPQ) sur la mise en oeuvre de la Convention de l’UNESCO de 2005 sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. L’événement, qui s’est tenu virtuellement en raison des mesures sanitaires liées à la pandémie de Covid-19, a rassemblé plus de 40 praticiens de la culture, artistes et décideurs de différents domaines, représentant les secteurs public et privé, afin de discuter des résultats de la première version du RPQ. Dans son discours d’ouverture, le ministre de la culture, S.E. Dr. Atef Abu Saif, a souligné l’importance du processus participatif de dialogue entre les différentes parties prenantes et les acteurs clés du secteur culturel et créatif, en Cisjordanie, dans la bande de Gaza et à Jérusalem. La réunion a été animée par Mme Manar Natour, directrice générale de la coopération culturelle et de la gestion de l’aide et point focal de la Convention de 2005 au ministère. Son collègue, M. Khalid Mansour, a présenté la méthodologie de travail, le résumé du rapport et a passé en revue les projets répertoriés comme pratiques innovantes mises en œuvre tant par le secteur public que par les organisations de la société civile (OSC). Après la présentation, les participants ont engagé une discussion sur le rapport en soulignant l’importance d’aborder la question de la participation des femmes dans le secteur, d’institutionnaliser le dialogue entre les organismes publics et OSC culturelles et de proposer des plans d’action concrets.

ResiliArt Palestine

Pour faire avancer l'agenda et les objectifs de la Convention de 2005, s’assurer de l'engagement des différentes parties prenantes, d’une discussion et d’un dialogue avec le public sur différents sujets, thèmes et objectifs de la Convention de 2005, en particulier en temps de crise, est essentiel.

 

Avec l'apparition de la crise du COVID-19, le public et le secteur culturel indépendant en Palestine ont largement souffert à différents niveaux, principalement à cause de l'absence d'un syndicat ou d'un organisme officiel qui représente les praticiens culturels indépendants, et les nombreux défis financiers auxquels le ministère de la culture est actuellement confronté. Cet événement regrettable a provoqué l'émergence d'un certain nombre de revendications qui nécessitent le plaidoyer et le lobbying des autorités officielles, de la société civile et du secteur privé.

 

En réponse, le ministère de la culture a organisé une série de quatre conférences et débats, réunissant des décideurs, des artistes et des praticiens de la culture, en se concentrant sur la jeunesse, les femmes et l’éducation artistique en temps de crise du COVID-19. Les conférences hebdomadaires portent les titres suivants :

 

  1. Perspectives d'avenir de la scène culturelle en temps de crise (22 septembre 2020)
  2. Technologies émergentes et formes artistiques en ligne ; célébration de la Journée de la jeunesse (29 septembre 2020)
  3. Statut des femmes dans le domaine culturel et les industries créatives palestiniennes (18 octobre 2020)
  4. Formation artistique et éducation artistique

 

Repenser les politiques culturelles pour la promotion des libertés fondamentales et la diversité des expressions culturelles en Palestine

French
Photo Gallery: 
Countries: 
Palestine
Date: 
2018 à 2022
Context/Overview: 

Dans le cadre de la Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles (2005), ratifiée par la Palestine en 2011, le Ministère de la culture et le Bureau national de l’UNESCO pour la Palestine élaborent le deuxième rapport périodique sur le suivi des politiques culturelles en Palestine, qui sera soumis à l’UNESCO le 30 avril 2020 en tant que partie à la Convention, en collaboration avec les différents ministères concernés, la société civile et les institutions culturelles. En outre, le Bureau de l’UNESCO à Ramallah et la Fondation Drosos, en partenariat avec le Ministère de la culture, dirigent une étude visant à cartographier le secteur culturel en Palestine afin d’évaluer les différentes dimensions de la culture spécifiées dans le manuel de l’UNESCO intitulé « Indicateurs de la culture pour le développement » et de renforcer la culture comme outil du développement durable. Le rapport périodique quadriennal de la Palestine (2016) met en lumière les réalisations et les défis importants dans les domaines de la politique publique visant à soutenir la créativité. L’un des défis mis en évidence était le manque de capacités, de structures et de ressources humaines pour poursuivre les réformes des politiques culturelles afin de faire face à la mondialisation rapide, au développement technologique et aux exigences culturelles.

Pour relever ces défis, le gouvernement palestinien s’est engagé à prendre des mesures durables pour sensibiliser les communautés culturelles aux tendances culturelles et aux industries créatives actuelles, promouvoir l’éducation culturelle, former des ressources humaines qualifiées, encourager les initiatives et la créativité des artistes, et permettre aux entrepreneurs culturels de présenter, vendre et commercialiser des produits durables, en plus de soutenir l’amélioration du statut des artistes et professionnels de la culture, notamment en matière de sécurité sociale. Les deux projets devraient faire participer toutes les parties prenantes concernées, gouvernementales, non gouvernementales et privées, ainsi que les artistes et les professionnels de la culture, pour examiner les défis et les possibilités et les politiques et mesures culturelles en Palestine, et participer à l’élaboration du rapport périodique quadriennal sur la Palestine qui est attendu le 30 avril 2020. Il s’agit de plus de renforcer le processus participatif, transparent et informé d’élaboration et de suivi des politiques et de publier la première étude du genre en Palestine sur le suivi des différents aspects de la culture pour le développement durable.

Section for activities: 
Titre de la section: 
Consultation multipartite
Brève description: 

En coopération avec le Ministère de la culture, le Bureau de l’UNESCO pour la Palestine a organisé le 9 décembre 2019 à Ramallah et le 11 décembre 2019 à Jérusalem-Est, deux consultations multipartites qui ont rassemblé plus de 60 praticiens, artistes et décideurs des secteurs public et privé spécialisés dans la culture, les droits humains et l’égalité des genres. Les participants ont discuté du processus du rapport périodique quadriennal sur la mise en œuvre de la Convention de 2005 et de la cartographie du secteur culturel et des indicateurs de la culture pour le développement en Palestine. Les Conseil des ministres a publié un décret portant création d’une équipe nationale chargée de la mise en œuvre des deux projets. Le Ministre de la culture, S.E. Dr Atef Abu Seif a souligné l’importance du processus de consultation dans la préparation du deuxième rapport périodique de la Palestine. Les réunions de consultation comprenaient des interventions de professionnels sur les politiques culturelles et les industries culturelles et créatives en Palestine. Une troisième réunion de consultation a été organisée à Gaza le 24 février 2020.

img_0645.jpg

Poste: 
Top left
Style: 
collapsed
Titre de la section: 
Atelier national de formation
Brève description: 

Un atelier de deux jours, animé par Fatin Farhat, membre de la banque d’expertise de la Convention de 2005, a été organisé pour l’équipe nationale palestinienne chargée de rédiger le rapport périodique à Ramallah les 18 et 19 décembre 2019. L’équipe nationale a été divisée en quatre groupes principaux pour travailler sur chacun des quatre objectifs de la Convention de 2005 : systèmes de gouvernance durables de la culture, échange équilibré de biens et services culturels et mobilité des artistes et des professionnels de la culture, culture dans les cadres de développement durable, droits de l’homme et libertés fondamentales. Un coordinateur a été désigné dans chacun des groupes par le ministère de la culture. En marge du projet, une série de conférences publiques « Créer 2030 » seront organisées pour assurer une consultation et une sensibilisation supplémentaire autour des thèmes de la Convention. La Palestine mène en parallèle du projet UNESCO-SIDA II l’élaboration des indicateurs de l’UNESCO sur la culture pour le développement, un exercice complémentaire qui contribuera le rapport périodique quadriennal.

img_9674.jpg

Poste: 
Top left
Style: 
collapsed
Titre de la section: 
Présentation publique
Brève description: 

Avec le soutien du bureau de l’UNESCO à Ramallah, le ministère de la culture de Palestine a organise le 30 juin 2020 une presentation publique du premier projet de rapport périodique quadriennal (RPQ) sur la mise en oeuvre de la Convention de l’UNESCO de 2005 sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. L’événement, qui s’est tenu virtuellement en raison des mesures sanitaires liées à la pandémie de Covid-19, a rassemblé plus de 40 praticiens de la culture, artistes et décideurs de différents domaines, représentant les secteurs public et privé, afin de discuter des résultats de la première version du RPQ. Dans son discours d’ouverture, le ministre de la culture, S.E. Dr. Atef Abu Saif, a souligné l’importance du processus participatif de dialogue entre les différentes parties prenantes et les acteurs clés du secteur culturel et créatif, en Cisjordanie, dans la bande de Gaza et à Jérusalem. La réunion a été animée par Mme Manar Natour, directrice générale de la coopération culturelle et de la gestion de l’aide et point focal de la Convention de 2005 au ministère. Son collègue, M. Khalid Mansour, a présenté la méthodologie de travail, le résumé du rapport et a passé en revue les projets répertoriés comme pratiques innovantes mises en œuvre tant par le secteur public que par les organisations de la société civile (OSC). Après la présentation, les participants ont engagé une discussion sur le rapport en soulignant l’importance d’aborder la question de la participation des femmes dans le secteur, d’institutionnaliser le dialogue entre les organismes publics et OSC culturelles et de proposer des plans d’action concrets.

Poste: 
Top left
Style: 
collapsed
Titre de la section: 
ResiliArt Palestine
Brève description: 

Pour faire avancer l'agenda et les objectifs de la Convention de 2005, s’assurer de l'engagement des différentes parties prenantes, d’une discussion et d’un dialogue avec le public sur différents sujets, thèmes et objectifs de la Convention de 2005, en particulier en temps de crise, est essentiel.

 

Avec l'apparition de la crise du COVID-19, le public et le secteur culturel indépendant en Palestine ont largement souffert à différents niveaux, principalement à cause de l'absence d'un syndicat ou d'un organisme officiel qui représente les praticiens culturels indépendants, et les nombreux défis financiers auxquels le ministère de la culture est actuellement confronté. Cet événement regrettable a provoqué l'émergence d'un certain nombre de revendications qui nécessitent le plaidoyer et le lobbying des autorités officielles, de la société civile et du secteur privé.

 

En réponse, le ministère de la culture a organisé une série de quatre conférences et débats, réunissant des décideurs, des artistes et des praticiens de la culture, en se concentrant sur la jeunesse, les femmes et l’éducation artistique en temps de crise du COVID-19. Les conférences hebdomadaires portent les titres suivants :

 

  1. Perspectives d'avenir de la scène culturelle en temps de crise (22 septembre 2020)
  2. Technologies émergentes et formes artistiques en ligne ; célébration de la Journée de la jeunesse (29 septembre 2020)
  3. Statut des femmes dans le domaine culturel et les industries créatives palestiniennes (18 octobre 2020)
  4. Formation artistique et éducation artistique

 

Poste: 
Top left
Style: 
collapsed
Donors: 
Agence suédoise de coopération internationale pour le développement (Sida)
Related activity: 
Repenser les politiques culturelles pour la promotion des libertés fondamentales et la diversité des expressions culturelles